vendredi 9 décembre 2016

ANDROID: VPN qui se déconnecte systématiquement

Je suis aux Antilles Françaises. Sur mon nouveau Meizu M2 (fin août 2016), j'ai rajouté dès le début mon VPN perso (OpenVPN) qui est installé sur un VPS en Floride (raison de rapidité car toutes nos connexions passent de toutes manières pas cette région). Cela a fonctionné très bien du premier coup.


Recovery...

Il y a 3 jours, j'ai dû rétablir mon Meizu aux paramètres d'usine suite à l'installation/désinstallation d'une app d'optimisation et antivirus qui m'avait mis la pagaille dans le système Je ne pouvais en effet plus accéder aux paramètres. Je signale en passant que mon smartphone n'est pas rooté. Tout est rentré dans l'ordre après un "recovery" et je n'ai plus eu qu'à réinstaller mes applis (en faisant attention cette fois).



Incompréhension...

Hier, je me suis décidé de réinstaller mon excellent "client" openVPN (OpenVPN pour Android) mais hélas, il se déconnectait systématiquement au bout de quelques dizaines de secondes... Tous mes efforts furent vains. J'ai essayé avec un autre "client" mais rien à faire, même problème... J'ai aussi essayé d'installer un VPN gratuit trouvé sur Google Play Store mais pareil... ça déconnectait rapidement. Idem avec les VPN "proxy" de navigateurs... Je n'y comprenais RIEN!

Mes recherches sur Google en Français furent vaines. Apparemment, les Français n'ont pas de problèmes avec leur VPN sous Android...

Du coup, j'ai fait une recherche en Anglais et je suis vite tombé sur un forum où un gars avait le même problème que moi. Il lui était conseillé de désinstaller Opera Max qui est une appli d'Opera (souvent contestée) destinée à compresser & filtrer les données Internet via ses serveurs VPN.





Mais-c'est-oui-bien-sûr!

En effet, 2 VPN sur une même machine font en général mauvais ménage et entrent en conflit quasiment à tous les coups. Un problème que je connais depuis longtemps. C'est vrai sur n'importe quelle OS. Ce que je ne savais pas, c'est que Meizu a inclus dans la nouvelle version de son Android une version minimaliste de l'appli Opera Max, un VPN gratuit. Hélas, contrairement à l'appli standard que l'on installe soi-même, celle de Meizu n'est pas paramétrable et encore moins désinstallable puisqu'elle est pré-installée (à moins peut-être de rooter la machine). Il n'y a d'ailleurs même pas d'icône de lanceur sur le Bureau. Seulement dans les paramètres > applications.


Comment faire alors?

Je n'y croyais pas trop, mais il a suffi d'installer Opera Max (le vrai) à partir du Google Play Store pour que les choses s'arrangent.
Une fois Opera Max installé, il suffira de rentrer dans les paramètres et de désactiver toutes les options de filtrage ou de compression. Il va ainsi court-circuiter l'appli intégrée. En tous cas, ça marche pour moi.
On pourra éventuellement tenter de restaurer progressivement certaines fonctions en vérifiant que le VPN ne tombe pas...
Par la suite, il suffira d'ouvrir l'appli et de taper sur l'icône de connexion ou déconnexion en haut à droite...



Notes


  • Cette astuce peut être utile sur d'autres smartphones chinois, Meizu n'étant apparemment pas le seul à avoir intégré Opera Max.
  • L'Opera Max intégré dans le Meizu ne cache pas votre véritable IP (ce n'est semble-t-il pas un vrai VPN)




OpenVPN pour Android: https://play.google.com/store/apps/details?id=de.blinkt.openvpn&hl=fr
Opera Max: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.opera.max.global&hl=fr

Note: l'illustration en haut à gauche est en fait celle d'un Meizu M2 Note (5,5')

mardi 29 novembre 2016

UBUNTU MATE: Comment verrouiller complètement le tableau de bord (Mate-Panel)

REMONTÉ

Pour les grands nerveux qui cliquent plus vite que leur ombre...

On peut perdre malencontreusement un lanceur voire même un tableau de bord (Panel) au complet lorsqu'on fait un clic droit sur l'un ou l'autre. 


Attention -à ma connaissance- on ne peut pas restaurer un tableau de bord supprimé dans Mate. 




Pour éviter ce genre de (petite) catastrophe...



  1. Il faut aller dans Applications > Outils Système > Editeur Dconf (il est installé par défaut, il me semble)
  2. Rechercher (Ctrl+f) "locked-down"
  3. Cocher la rubrique



Si Editeur-Dconf n'est pas déjà installé:


sudo apt install dconf-tools 

ou
 
sudo apt-get install dconf-editor



Note:



  • Ça bloque tous les tableaux de bords (j'en ai 3 dont un avec des gros lanceurs d'applis à gauche genre Unity) mais il existe apparemment une option pour paramétrer les panels séparément: Les réglages de chacun de ces tableaux de bord sont stockés dans /apps/panel/toplevels/$(id).
  • On ne pourra plus ensuite ajouter ou supprimer des éléments du panel à moins de revenir à l'éditeur dconf et de décocher la rubrique "locked-down".
  • En prenant son temps, il y a beaucoup d'autres choses à peaufiner dans Editeur Dconf...
  • En Anglais, "Tableau de Bord" se dit "panel" (dans Mate et XFCE notamment)
  • Dans XFCE, il existe un manager graphique de tableau de bord bien pratique. Cette manip y est donc inutile.
  • Ne vous inquiétez pas si vous voyez XFCE dans le panneau de gauche... Mon environnement est bien Mate mais j'utilise quelques modules XFCE. Ce n'est pas incompatible...


TRUC! 

Pour faire ça à volonté (verrouiller ou déverrouiller), il suffit de lancer ces commandes dans un Terminal (et même pas besoin d'être root!) comme ceci:

Verrouiller


gsettings set org.mate.panel locked-down true

Déverrouiller


gsettings set org.mate.panel locked-down false


Il est d'ailleurs tout-à-fait possible de le faire avec d'autres commandes. Voir cet excellent tuto (en Anglais): http://askubuntu.com/questions/22313/what-is-dconf-what-is-its-function-and-how-do-i-use-it

Vous pourrez aussi en faire des raccourcis dans... votre Tableau de bord/Panel (ça fonctionne! On se demande d'ailleurs pourquoi les devs n'y ont pas pensé...)





Revu le 27/11/2016
Revu le 29/11/2016

Sources (entre autres...): AskUbuntu.com

Ubuntu 17.04 Zesty Zapus disponible le 13 avril 2017

Ubuntu 17.04 Zesty Zapus* sera disponible le 13 avril 2017. 

Il ne s'agit bien-sûr pas d'une version LTS (la dernière date d'Avril 2016). 

La version finale ne sera d'ailleurs suivie que jusqu'en Janvier 2018.

La version 18.04 LTS devrait sortir quant-à elle en Avril 2018, comme de bien-entendu...

En savoir +...


*"Zesty" dérive de zest (de citron) et désigne quelque chose ou quelqu'un d'énergique. "Zapus" (Jumping mouse), est une mignonne petite souris nord-américaine qui a 2 particularités étonnantes, elle bondit et elle est dotée de seulement 18 dents... En Français: "souris sauteuse des champs". C'est la dernière lettre de l'alphabet. Les nouvelles versions repartiront en principe de A... A (D'après Korben)

samedi 26 novembre 2016

MATE: Le Window Manager ou Gestionnaire de Fenêtres ne démarre plus...

Ce matin, en démarrant mon ordi, mauvaise surprise...: Mes fenêtres n'ont plus de bordures, plus d'icônes pour minimiser, agrandir ni fermer. Et ce n'est pas tout! Je ne peux plus lancer une commande dans le Terminal, le gestionnaire de paquets Synaptic ne fonctionne plus et bien d'autres joyeusetés de ce genre...

J'ai trouvé une solution de contournement qui est de lancer le gestionnaire par défaut "Marco" via les Applications au démarrage (Autostart dans /home/user/.config) ou avec l'utilitaire ad-hoc dans le "Centre de Contrôle". On peut aussi en faire un raccourci sur le bureau ou dans un panel.

/usr/bin/marco --replace


Ça fonctionne, mais ce n'est pas satisfaisant (à mon avis).
J'ai donc continué à chercher -cette fois en Anglais- et j'ai trouvé!
À partir de ce moment, on peut annuler la solution précédente (autostart).

Un utilisateur anglais a donc trouvé que des fichiers marco.desktop et compiz.desktop ont été créés automatiquement dans ~/.local/share/applications/ et que si on supprime ou renomme ces fichiers, tout rentre dans l'ordre... Il y a donc probablement un conflit mais je ne comprends pas pourquoi...

Je rappelle -pendant que j'y pense...- que les fichiers ou dossiers précédé d'un point "." sont des fichiers cachés. Pour les voir, il faut aller dans le menu de votre gestionnaire de fichiers > Affichage > et cocher "afficher les fichiers cachés"

Donc, la manip' est très simple, il suffit tout simplement de virer ou tout au moins de renommer l’extension des fichiers genre marco.desktop (il y en a 3 au moins) et compiz.desktop (1 ou 2 peut-être) dans ~/.local/share/applications/ en compiz.save et marco.save. Puis de redémarrer l'ordi voire tout simplement faire un log-out + log-in.

Cet article sera mis-à-jour si je trouve autre chose sur le sujet....

Article qui m'a mis sur la voie: https://github.com/mate-desktop/mate-session-manager/issues/21

vendredi 25 novembre 2016

BIENTÔT ! SOON ! Un plan d'enfer! Un vrai laptop (ordi portable) pour 89$ !


BIENTÔT ! SOON !

Pinebook is a Linux laptop with an ARM CPU for $89 and up...

Le Pinebook est un portable Linux avec un CPU ARM, un écran de 11,6 pouces pour 89$ ou 14 pouces pour 99 $ mais sans OS... Certainement pas un bête de course pour gamer (faut pas rêver!), mais il peut dépanner...

À part ça, les 2 modèles ont les mêmes caractéristiques c'est-à-dire un Allwinner’s quad-core, un processeur 64-bit, 2GB de RAM, 16GB de eMMC 5.0, 802.11b/g/n WiFi, et le Bluetooth.

Il y a deux ports USB 2.0, un emplacement pour microSD card, un mini port HDMI, et un jack pour casque. les deux ont un affichage de 1280 x 720 pixel IPS.


On peut lui installer un Linux, Android ou même bientôt Chrome OS...
... Mais peut-être pas les 2 étant donné le stockage rikiki...


Il n'est pas encore en vente mais vous pouvez vous inscrire ici pour être prévenu quand il le sera et peut-être le pré-commander...

Plus de détails sur https://liliputing.com/2016/11/pinebook-linux-laptop-arm-cpu-89.html

jeudi 17 novembre 2016

Microsoft devient "Platinum Member" de la Fondation Linux



Il semble loin le temps où Linux et Microsoft se faisaient la guerre...


Microsoft avait déjà conçu sa propre distribution Linux pour un logiciel de cloud. Windows 10 inclut aussi un sous-système built-in Linux plutôt à destination des développeurs (mais tout le monde peut s'en servir).


Et maintenant, Microsoft a rejoint la Fondation Linux comme Platinum Member, tout comme Cisco, Fujitsu, HP, Huawey, IBM, Intel, Nec, Oracle, Qualcomm et Samsung...

Microsoft a déjà été un contributeur majeur dans nombre de projets Linux mais rejoindre le Conseil d'Administration de la Fondation est un grand pas pour travailler avec la communauté open-source....


En savoir plus sur... liliputing.com (en Anglais)

mardi 8 novembre 2016

Une WebApp avec Google Chrome: détecteur d'orages

Ce que j'appelle WebApp Google a changé plusieurs fois d'appellation depuis que Chromium/Chrome existe.

C'est à mon avis une innovation extraordinaire. Je l'utilise fréquemment et j'en ai fait des raccourcis dans mes Tableaux de Bord (Menu, Panel..).

Beaucoup d'utilisateurs ignorent cette fonction et c'est bien dommage pour eux...

D'abord, on ouvre la page web qui nous intéresse. Ça peut être un utilitaire quelconque, un widget météo, un convertisseur de monnaie, c'est pas les idées qui manquent (voir en bas de page, quelques idées...)

Ensuite, il faut aller dans les paramètres en cliquant sur l'icône en haut à droite (en forme de 3 points superposés) puis Plus d'Outils... et Ajouter au Bureau

Le raccourci vers la nouvelle "WebApp" devrait se trouver maintenant dans le Menu Applications » Autres si vous êtes sous Ubuntu ou un dérivé comme Mate.


Pour notre détecteur d'orages, allez ici:

https://weather.weatherbug.com/alerts/spark/nantes-pays-de-la-loire-fr?center=47.2121058,-3.4936523,7

J'ai choisi Nantes pour l'exemple car c'est ma ville natale mais une fois que la page est lancée, vous pouvez rechercher en haut à droite votre lieu préféré puis y aller. L'URL dans la barre de navigation va alors changer.

Une fois que votre lieu préféré est affiché agissez sur le zoom pour avoir assez de recul. Dans l'URL, à la fin, après une virgule, le zoom est 7 par défaut. Mais ça peut être changé.


Décryptage de l'URL

  • https://weather.weatherbug.com... c'est bien-sûr le fameux site météo américain
  • /alert/spark/ c'est l'application Spark
  • nantes-pays-de-la-loire-fr c'est le lieu
  • 47.2121058,-3.4936523 ... la latitude et la longitude en décimal (quand c'est longitude ouest on met un signe moins "-" devant. Pareil pour la latitude sud)
  • ,7  C'est le niveau de zoom

Le raccourci dans Ubuntu (et d'autres)
  • Allez dans les Paramètres de Chrome
  • Plus d'outils
  • Ajouter au Bureau (laissez coché "ouvrir dans une autre fenêtre"). Mémorisez le nom de l'appli.
  • Votre raccourci devrait être dans le menu Applications -> Autres*. 
  • Lancez votre app. Il ne vous reste plus qu'à la positionner puis le redimensionner comme vous voulez. À chaque ouverture, votre PC s'en souviendra (en principe... car parfois, ça bogue...)
*Notez qu'il existe un utilitaire très utile pour éditer les raccourcis, les menu et les catégories: Menu Principal (dans Mate). Son nom officiel est "Alacarte"

Propriétés du raccourci

Type: Application
Nom: Nantes, FR | Lightning Strikes and Al...
Commande: /opt/google/chrome/google-chrome --app-id=fmikilgdgejmhiipickopibobljeppek


Ou manuellement: 

Type: Application
Nom: Détecteur d'orages
Commande: /opt/google/chrome/google-chrome --app=https://weather.weatherbug.com/alerts/spark/nantes-pays-de-la-loire-fr?center=47.2121058,-3.4936523,7

En manuel, l'avantage c'est qu'on peut modifier facilement le raccourci



Voici un exemple en Pop-Up pour donner une idée de ce que donne cette "app".

Détecteur d'orages en pop-up


Capture d'écran de mon "app" en action (Marigot, St Martin, Antilles Fr ou je réside)




Quelques idées de WebApp



vendredi 4 novembre 2016

PROBLÈMES AUDIO: un lien à garder sous le coude


Une page qui m'a bien sauvé la mise:

Sound Troubleshooting Procedure

Vous y trouverez une multitude de solutions en cas de problèmes audio

Hélas, c'est en Anglais.

Page en Français avec Google Traduction (résultat non-garanti).  Attention! Google traduit aussi les lignes de commandes! Copiez-les plutôt depuis la page d'origine...

mardi 1 novembre 2016

Tout votre Google Drive dans votre gestionnaire de fichiers...


En clair...

Si vous voulez afficher votre Google Drive dans votre gestionnaire de fichiers sous Ubuntu, vous êtes amené en général à installer une application qui va faire le boulot. GRIVE* était naguère la plus connue mais maintenant c'est plutôt INSYNC.

* ne fonctionne plus, il me semble...




Ici, je vous propose de le faire sans application tierce


On utilise seulement

  • Gnome-Control-Center connu aussi sous le nom de "Paramètres" ou de "Paramètres Système". Celui-ci est en principe installé par défaut seulement sur les distros uniquement basées sur Gnome. Les autres utilisent des forks comme unity-control-center, mate-control-center, etc... Il va donc falloir installer en plus Gnome-Control-Center. Attention! Je vous conseille d'utiliser seulement la rubrique "gnome-online-accounts" et d'y aller mollo avec les autres ou plutôt d'utiliser votre xxxxx-control-center habituel pour éviter tout conflit... Mais vous pouvez y aller voir du moment que vous ne changez rien...
  • Gnome-Online-Accounts (ou "Comptes en ligne" en Français). On y accède depuis le gnome-control-center.


Si vous utilisez un Ubuntu basé uniquement sur Gnome 3.18, vous n'aurez presque rien à faire. Pour Unity, XFCE, Mate et les autres, il faudra mettre un peu le nez sous le capot...

Ce truc est inspiré d'un article de l'excellent webupd8.org. Vous pourrez d'ailleurs y aller faire un tour pour plus de détails. Ici, j'ai fait simple.

Je précise aussi que ce tuto est basé sur l'intégration de GDrive dans Ubuntu 16.04 MATE (ma distro). Pour les autres, je n'ai pas essayé. Attention, ce bidouillage ne semble pas possible sur des versions antérieures à 16.04. On peut aussi essayer avec des distros non-Ubuntu mais évidemment, je ne garantis rien!

De plus, comme d'habitude, je vous conseille de faire une image disque de votre distro avant de partir à l'aventure. En principe, ça ne doit pas poser de problème mais sait-on jamais... surtout pour des distros un peu "exotiques" comme Elementary OS, Bodhi Linux ou autres... À vous de voir.



1. INSTALLATION POUR UBUNTU ET DÉRIVÉS



Cette partie est commune à tous les environnements

sudo apt install gnome-control-center gnome-online-accounts 

Je rappelle que apt-get est considéré maintenant comme obsolète (mais fonctionne encore)



2. UNITY SEULEMENT (non vérifié)


Pour lancer le control-center:

gnome-control-center 


Pour lancer directement online-accounts (comptes en ligne):

gnome-control-center online-accounts




3. UNITY, MATE, XFCE et les autres...




Installez d'abord le control-center et online-accounts comme en 1
Si vous lancez control-center et online accounts comme indiqué ci-dessus, ça ne va pas bien fonctionner. Vous n'aurez que 2 ou 3 rubriques et surtout pas de online-accounts visible. 
C'est ballot!

Il va donc falloir ruser...



Pour lancer le Gnome-Control-Center depuis un terminal:

XDG_CURRENT_DESKTOP=GNOME gnome-control-center  

Ensuite, il suffit de cliquer sur "Comptes en ligne"



Pour faire un lanceur ou modifier le lanceur existant, utilisez cette commande à mettre dans le fichier.desktop

sh -c "XDG_CURRENT_DESKTOP=GNOME gnome-control-center"  

Notez que la méthode de webupd8.org est plus compliquée que la mienne...




Voici ce qu'on obtient. Comptes en lignes est en haut, 2e à partir de la gauche.




Là, je ne vais pas me décarcasser pour vous expliquer la suite vu que "c'est simple comme bonjour" pour ajouter un compte... Vous remarquerez qu'on peut ajouter d'autres types de comptes ce qui peut donner des idées...
Attention, vérifiez bien que "Fichiers" est bien activé. Dans la capture ci-dessous, tout est activé.



-Et maintenant, on fait quoi!?

- Hé ben, on ouvre son gestionnaire de fichiers (Caja, Thunar, Nautilus, Nemo ou autres) et on constate qu'un "disque" nommé comme votre Gmail a été ajouté dans le panneau latéral. Il suffit de cliquer dessus pour que tous vos dossiers et fichiers Google Drive s'affichent au bout de quelques instants.

Notez que certaines options de Google Drive ne vont pas fonctionner ici (par exemple "partage"). Vous remarquerez aussi que tous vos fichiers restent dans le "Cloud" et ne sont donc pas importés sur votre disque (sauf si vous les transférez volontairement sur celui-ci) comme avec Dropbox.



Mon Google Drive dans le gestionnaire de fichiers par défaut d'Ubuntu Mate, CAJA ...




LIENS

jeudi 20 octobre 2016

Compiler des drivers pour une vieille Imprimante Laser Canon MF 3110

Canon MF 3110
C'est un modèle très ancien, probablement de plus de 10 ans. Elle fonctionnait fort bien même si les cartouches de toner restaient très coûteuses. À noter que le scanner fonctionne parfaitement sans pilote particulier.



Je n'ai jamais trouvé de drivers corrects et comme je n'utilise plus Windows depuis longtemps, la pauvre Canon se mortifie dans un placard. Il faut dire que ça fait longtemps que ne m'en suis pas préoccupé vu que je n'en ai plus beaucoup l'usage...


Mais il semble qu'il y a du nouveau:





Je n'ai pas encore essayé. Mais si j'ai le courage de la reconnecter, j'essaierai...

mercredi 19 octobre 2016

les bq Aquaris Ubuntu à nouveau disponibles!


Bonne nouvelle!

La tablette bq Aquaris M10H UBUNTU (White) serait à nouveau disponible sur le... 



...Store BQ

Prix: 220 (HD) et 270 € pour le FHD







Il semblerait que les smartphones Aquaris U (et U+) soient aussi disponibles... 

mardi 18 octobre 2016

CHROME: créer manuellement un raccourci de Chrome Web-App

Cette fonction se trouve dans Paramètres > Plus d'outils > Ajouter au Bureau

Elle permet de transformer une simple page en Web-App, par exemple votre Agenda Google.

Habituellement, Chrome crée un lien dans ce genre:

/opt/google/chrome/google-chrome --app-id=qwertyuiopxxxx....


Mais on peut être amené à créer manuellement un raccourci en utilisant la structure des anciens raccourcis de Chrome (à noter quelque part...). La partie à changer est en bleu et la partie modifiée en rouge.

/opt/google/chrome/google-chrome --app=https://calendar.google.com

vendredi 14 octobre 2016

Réparer un clé USB corrompue avec Linux

Ces méthodes peuvent fonctionner avec d'autres types de disques



I. REPÉRER LE DISQUE

D'abord, repérer le disque (ou clé USB) qu'on veut réparer (en rouge, la clé USB... généralement sdc1)



user@ordi:~$ lsblk
NAME   MAJ:MIN RM   SIZE RO TYPE MOUNTPOINT
sda      8:0    0 223,6G  0 disk 
├─sda1   8:1    0  30,6G  0 part /
├─sda2   8:2    0 153,1G  0 part /home
├─sda3   8:3    0  33,4G  0 part 
└─sda4   8:4    0   6,5G  0 part 
sdb      8:16   0 931,5G  0 disk 
├─sdb1   8:17   0     1K  0 part 
├─sdb5   8:21   0 456,5G  0 part /media/user/CLONEZILLA
└─sdb6   8:22   0 475,1G  0 part /media/user/BACKUPS
sdc      8:32   1   3,9G  0 disk 
└─sdc1   8:33   1   3,9G  0 part /media/user/2.4.5-23-i686
loop0    7:0    0  74,3M  0 loop /snap/ubuntu-core/352
loop1    7:1    0    39M  0 loop /snap/notes/1
loop2    7:2    0    75M  0 loop /snap/ubuntu-core/423
loop3    7:3    0  72,5M  0 loop /snap/ubuntu-core/216
loop4    7:4    0    59M  0 loop /snap/notes/4




2. BAD BLOCKS

Effacer les "Bad blocks". L'option -a répare automatiquement le système de fichier. En général, elle devrait suffire...

 sudo fsck /dev/sdc1 -a



Il y a d'autres options. Se renseigner sur leur utilisation. On peut être aussi amené à utiliser une deuxième option.

 ~$ sudo fsck -?

Usage:
 fsck [options] -- [fs-options] [<filesystem> ...]

Check and repair a Linux filesystem.

Options :
 -A         check all filesystems
 -C [<fd>]  display progress bar; file descriptor is for GUIs
 -l         lock the device to guarantee exclusive access
 -M         do not check mounted filesystems
 -N         do not execute, just show what would be done
 -P         check filesystems in parallel, including root
 -R         skip root filesystem; useful only with '-A'
 -r [<fd>]  report statistics for each device checked;
            file descriptor is for GUIs
 -s         serialize the checking operations
 -T         do not show the title on startup
 -t <type>  specify filesystem types to be checked;
            <type> is allowed to be a comma-separated list
 -V         explain what is being done
 -?         display this help and exit

See the specific fsck.* commands for available fs-options.
For more details see fsck(8). 



3. REMETTRE LE DISQUE USB À ZÉRO (Zeroing the USB drive)

Parfois, une clé USB peut devenir totalement illisible au point où en envisage de la mettre à la poubelle. Lorsque cela se produit la meilleure solution est souvent juste de remettre à zéro les données. Le meilleur outil pour faire ce travail est dd.

Rappelez-vous que / dev / sdc1 est une partition, et / dev / sdc est le disque. Ici, on s'occupe de ce dernier.

sudo dd if=/dev/zero of=/dev/sdc



4. RECRÉER UNE NOUVELLE PARTITION

Vous devez maintenant créer une nouvelle partition. Choisissez un système de fichier, puis exécutez la commande qui va avec...


fat32

sudo mkfs.msdos -f 32 /dev/sdc1


ext4

sudo mkfs.ext4 -f /dev/sdc1


NTFS

sudo mkfs.ntfs -f /dev/sdc1


LIENS: https://doc.ubuntu-fr.org/fsck

Source: https://www.maketecheasier.com/repair-corrupted-usb-drive-linux


vendredi 12 août 2016

Brave Browser, rapide et sécurisé


Brave a été conçu par Brendan Eich, l'inventeur du langage Javascript et directeur technique de Mozilla et même PDG pendant quelques jours mais ses prises de position contre le mariage homosexuel l'ont contraint à démissionner rapidement.

Mais Brendan Eich n'a pas dit son dernier mot. En janvier dernier, il présente son nouveau projet : Brave. Ce navigateur met le focus sur un surf rapide et sécurisé. Actuellement, on en est à la version (probablement beta) 0.11.4 mais la version 1.0.0 serait en route...

Brave se base sur le projet open source Chromium de Google et présente la particularité d'embarquer un bloqueur de publicité (mais il n'est pas le seul). L'intégration des publicités compterait ainsi pour 60% du temps de chargement d'une page tandis que les dispositifs de tracking représenteraient 20%. Brave bloque tous les cookies de tracking tiers, tous les scripts tentant d'injecter de la publicité ou les pixels de suivi d'impression d'usages. Il en résulte un surf plus rapide.

A terme, Brave compte permettre de remplacer les publicités jugées intrusives par d'autres, provenant du réseau de la société et présentées comme plus acceptables. Celles-ci conservent l'anonymat de l'internaute. Avec ce dispositif, l'éditeur entend introduire un nouveau modèle économique mais pour le moment, ça ne semble pas bien accepté....

Côté sécurité, notons l'intégration des gestionnaires de mots de passe 1Password et Dashlane, mais également de HTTPS Everywhere. Pour ce qui est de la vie privée, il est possible de désactiver les suggestions issues de l'historique, des favoris ou des onglets ouverts. Do Not Track est disponible mais désactivé par défaut.

Bien que basé sur Chromium, le Chrome Web Store (ou équivalent) reste absent. Les inconditionnels des extensions vont donc râler. On imagine toutefois que c'est sur la feuille de route des développeurs.

Pour ma part, j'ai constaté -qu'en effet- Brave est nerveux et rapide mais cela peut être tout simplement dû à l'absence d'extensions. Je peux aussi signaler que chez moi, l'import des favoris de Chrome s'est déroulé parfaitement et j'ai retrouvé ma barre de favoris. Par contre, malheureusement, pas encore de synchro avec Google Chrome.





Brave est disponible pour Windows, MacOS, Linux Ubuntu, Debian, Fedora, OpenSuse, Android et iOS.

Bugs constatés personnellement:
  • sélectionner/copier une URL dans la barre de navigation avec la souris ne fonctionne pas bien. Utilisez plutôt Ctrl+a et Ctrl+c
Défauts actuels constatés:
  • Pas d'extensions
  • Pas de synchro avec Google
  • Pas d'option "utiliser barre de titre et bordures de fenêtre système" (comme Google)
  • Pas d'option "ajouter au bureau" (créer une webapp à partir d'une page)
Ces défauts rendent Chrome indispensable...

mardi 9 août 2016

Bluefish Editor: c'est où le "retour à la ligne automatique" ?

Bluefish est un excellent éditeur de text très complet qui convient bien à la programmation. Personnellement, je l'utilise pour le HTML, CSS, et autres...

"Bluefish est un éditeur de texte open-source pour les concepteurs de sites web expérimentés et les programmeurs,il supporte de nombreux langages de balisage et de programmation, mais se concentre sur la réalisation de sites web dynamiques et interactifs."




Il existe pour les principaux OS.


Mais il est parfois difficile de trouver les bons paramètres surtout quand la traduction en Français est un peu curieuse... C'est le cas pour le "Retour à la ligne automatique" qui est traduit dans la version actuelle 2.2.9 (Ubuntu) par "Replier les lignes"


Pas de difficultés à le trouver, c'est dans Éditer > Préférences > première page de paramètres ("paramètre initiaux de l'éditeur")