mardi 14 août 2018

Économiseur de données


Bandwidth Hero est une excellent extension open source pour Firefox et Google Chrome* qui réduit la quantité de données consommées lorsque vous parcourez des pages Web en compressant toutes les images de la page. Il utilise un service de compression de données pour convertir des images en images WebP ou JPEG basse résolution. Il est bien plus efficace que l'économiseur de données de Chrome qui lui ne fonctionne qu'avec les pages http non sécurisées ce qui devient rare...
*...et dérivés comme Opera ou Vivaldi

Elle m'est très utile d'autant que suite aux effets destructeurs de l'ouragan Irma (6 septembre 2017) nous ne disposons plus de l'Internet illimité ADSL dans notre secteur mais d'Airbox 4G (ou Dominos) limitées en data.

Comment fonctionne-t-il ?




  • Lorsqu'il est actif, Bandwidth Hero intercepte toutes les images des requêtes
  • Il envoie chaque URL d'image au service de compression de données
  • Le service de compression télécharge l'image d'origine
  • Une fois l'image téléchargée, elle est ensuite convertie en image WebP / JPEG basse résolution.
  • Le service de compression renvoie l'image traitée au navigateur (tout cela très rapidement).

Configuration du service (serveur)

Après avoir installé l'extension, vous devez configurer votre propre service de compression de données.

Reportez-vous à la documentation de service de compression de données pour obtenir des instructions détaillées sur l'exécution de votre propre service. Rassurez-vous, le déploiement n'est pas bien difficile. Il suffit de suivre les indications.

Voici un aperçu avec Heroku

Heroku est un fournisseur d'hébergement d'applications basé sur le cloud.
Ils offrent un plan gratuit qui a des ressources limitées et doit rester en repos 8 heures par jour. Si vous avez votre propre serveur, c'est encore mieux!

Cliquez sur le bouton "Deploy on Heroku" pour déployer une instance de service de compression.



Une fois que vous avez votre propre instance en cours d'exécution, cliquez sur le bouton "Configurer le service de compression des données" sous "Paramètres de compression" dans la fenêtre contextuelle de l'extension et entrez l'URL de votre service.

Voici un exemple d'URL de service de compression (basé sur la mienne):
https://bandwithhero327.herokuapp.com/
Bandwith Hero ne fournit en effet plus de service de compression.




On dispose de plusieurs taux de compression. Attention! Avec JPG40, la qualité en prend un sérieux coup... Avec une compression moins "destructrice" - JPG60 - on ne se rendra compte de rien. Vous pouvez même convertir les images en noir et blanc ce qui va rendre votre navigateur diaboliquement rapide... C'est d'ailleurs la meilleure méthode pour vérifier que Bandwith Hero fait bien son boulot...










Source: https://github.com/ayastreb/bandwidth-hero


dimanche 12 août 2018

Comment désinstaller une application sous Wine ?

Wine permet d'installer des logiciels prévus initialement pour Windows sous Linux

Mais bien souvent, ça ne fonctionne pas tout-à-fait comme on voudrait, et donc, on aimerait bien virer le logiciel.

Parfois, on peut trouver  dans la rubrique Wine du Menu principal une entrée de désinstallation. Il suffit donc de cliquer dessus.

Mais si cette entrée est manquante, il faut de taper dans un Terminal:

wine uninstaller

... et une interface digne des années 90 va afficher tous les logiciels Wine présents sur votre PC y compris ceux installés automatiquement par Wine lui-même. Il y est même question de disquettes... Waf-waf!




Cliquez sur le logiciel à désinstaller puis sur "supprimer"

Et voilà!

jeudi 9 août 2018

Transfert facile et rapide de fichiers entre smartphones ou entre smartphone et PC

Xiaomi Mi Drop est un précieux outil de partage par Wifi, bluetooth, code QR et autres...

Transférez vos fichiers d'un smartphone (Android) vers un PC (ou le contraire).

Comment faire?


  1. Téléchargez et installez l'appli Mi Drop ici: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.xiaomi.midrop&hl=en. Il faut l'installer aussi sur les autres smartphones avec lesquels on veut communiquer. Il n'y a pas besoin de tuto pour comprendre comment ça marche de smartphone à smartphone.
  2. Pour vos PC -quelque soit la plateforme- il n'y a rien à télécharger ni à installer. Mi Drop va créer un serveur FTP temporaire auquel il suffit de se connecter depuis le PC. On peut se connecter depuis un navigateur mais vous serez très limité dans vos actions. Il vous sera en effet impossible de copier, couper ni déplacer les fichiers, seulement les visionner. C'est beaucoup mieux d'utiliser un gestionnaire de fichier (ou Explorateur dans Windows) comme Thunar. Il faut seulement lui demander dans les paramètres ou préférences d'afficher la barre d'adresse.
  3. Pour communiquer avec votre PC, lancez l'appli Mi Drop sur votre smartphone. 
  4. En haut à droite tapez sur settings ou paramètres (3 petits points superposés) et choisissez "se connecter à l'ordinateur". Cela va afficher le statut de la connexion Wifi. 
  5. En bas, taper sur "Démarrer".
  6. Choisissez l'option de stockage. Une URL FTP va s'afficher. Recopiez-la dans la barre d'adresse de votre "explorateur" ou gestionnaire de fichiers puis "entrée".
  7. Le contenu de votre smartphone va s'afficher (il faudra peut-être remonter au dossier parent).






Attention! Pour que ça fonctionne, il faut que tous les appareils soient sur le même réseau...

Il faut aussi savoir qu'on peut parfaitement gérer les fichiers via un client FTP comme Fillezilla (perso, j'utilise FireFTP, une extension de Firefox. Fireftp ne fonctionne plus sur FF mais sur WaterFox). Cela offre une autre solution pour sauvegarder ses données. Ci-dessous 2 captures des paramètres pour information (je n'ai rien renseigné dans l'onglet "Avancé")





Note: il est aussi possible de créer tout simplement et facilement votre serveur FTP local sur lequel toute la famille pourra venir "piocher" via son gestionnaire de fichiers ou à la rigueur avec Filezilla ou équivalent. Attention! Ce n'est que très peu sécurisé (à part un possible mot de passe). À réserver à votre réseau local bien-sûr... Exemple en Anglais: https://itsfoss.com/set-ftp-server-linux/ .

samedi 21 juillet 2018

VIVALDI: Activer / désactiver Flash

Dans Vivaldi-Snapshot, je ne trouve plus comment paramétrer Flash (ou ça a disparu) ce qui fait que depuis un moment les vidéos de FranceInfo démarrent automatiquement. C'est exaspérant et pas économique du tout (j'ai un forfait assez limité). Comment des sites comme celui-là peuvent-ils encore continuer à imposer ces méthodes de "cosaque"! D'autant plus que Flash (d'Adobe) a une réputation plutôt sulfureuse...
Le seul plugin visible chez moi dans Vivaldi pour Linux est l'intégration du lecteur de PDF. il est vrai que les navigateurs dérivés de Chromium embarquent une version de Flash. C'est peut-être pour ça qu'il n'est pas visible.

Comment donc activer / désactiver flash pour un site en particulier ?

C'est en fait très simple. Comme sous Chrome, il suffit de cliquer sur l'icône en forme de cadenas en début de barre d'URL puis de choisir "Demander (par défaut)", "Toujours autoriser sur ce site" ou "Toujours bloquer sur ce site". Faites-le pour chaque site dans ce cas (il ne sont plus très nombreux, rassurez-vous). De toutes manières, Flash va être complètement "bani" prochainement par les principaux navigateurs. Les sites comme FranceInfo devront donc se mettre au diapason et cesser d'espionner leurs visiteurs...






lundi 2 juillet 2018

Optimisez le navigateur Vivaldi | Speed-up Vivaldi Browser!

Logo et icône de Vivaldi
Vivaldi est un navigateur web, logiciel gratuit et multiplateforme, développé par Vivaldi Technologies, une entreprise fondée par le co-créateur historique et ex-PDG d'Opera Jon Stephenson von Tetzchner. Le navigateur vise les technophiles, les utilisateurs intensifs d'internet et les précédents utilisateurs du navigateur Opera en désaccord avec la transition vers Opera 15 ; ce qui a retiré de nombreuses fonctionnalités populaires. Vivaldi vise à raviver les anciennes fonctionnalités d'Opera 12 et à en introduire de nouvelles, plus innovantes. Le navigateur est mis à jour régulièrement et a gagné en popularité depuis sa première préversion sortie le 27 janvier 2015.
Source / en savoir plus: wikipedia

Vivaldi est en quelque sorte un fork d'Opera qui est lui-même un fork de Chromium / Google Chrome.

J'étais passé depuis quelques mois à Opera pour échapper (un peu) à Google, mais récemment, certaines choses ont commencé à m'échauffer les oreilles dans Opera notamment l'impossibilité de créer des "Webapps" comme dans Chrome mais aussi la quasi impossibilité de mettre comme moteur de recherche par défaut autre chose que les ténors comme Google, Yahoo, Bing, etc... J'utilise en effet Qwant (français). Oui, il existe bien une extention Qwant mais ça n'est guère satisfaisant.

Je suis donc passé à Vivaldi qui non seulement permet de librement choisir son moteur de recherche par défaut mais aussi -surprise!- de créer des webapps comme Chrome (en bidouillant un peu). Voir aussi mon article précédent: http://tuxnotes.blogspot.com/2018/06/vivaldi-permet-de-creer-des-webapps.html

Oui, mais voilà, sous Linux Manjaro, Vivaldi (stable) était très lent (lag) par moments et pouvait même freezer (se figer). Et mon tray indicator de CPU était souvent à fond (je suis sous XFCE4). J'avais du mal à le croire mais quelques recherches sur le Web m'ont confirmé que c'était le cas pour d'autres utilisateurs. Ce n'est probablement pas le cas pour tout le monde mais cela arrive.
Je suis donc passé à la version "Snapshot" de Vivaldi (Vivaldi-Snapshot) qui est en quelque sorte la version beta qui m'a apporté une navigation plus fluide.

Pour peaufiner, je me suis mis en quête de trucs pour l'optimiser / accélérer. Il n'est nullement indispensable de faire une recherche sur Vivaldi ou même sur Opera, mais tout simplement sur Chrome puisqu'ils sont tous les 3 très proches. Certaines astuces ne sont plus disponibles car obsolètes mais dans l'ensemble j'ai bien amélioré mon Vivaldi. La plupart des optimisations se trouvent dans vivaldi://flags (ou chrome://flags) mais il faudra chercher pour en savoir plus: https://www.google.fr/?q=speedup+chrome. Oui, c'est en Anglais le plus souvent, mais Google Translate n'est-il pas votre ami? Je conseille exceptionnellement Google pour cette recherche car il reste tout de même le plus puissant... Désolé, mais je n'ai pas tout noté ce que j'ai fait comme optimisations. Notez que vous pouvez aussi bien trouver votre bonheur en faisant une recherche sur Opera ou/et Vivaldi.

J'utilise aussi cette série de "switches" (en rouge) dans la commande du lanceur (à modifier donc). Je pense que ça doit être aussi valable dans d'autres OS en adaptant un peu. Voici la commande en question. Les 3 switches sont bien visibles. On peut tâtonner pour voir s'il y a du mieux ou du moins bien en en retirant ou ajoutant 1 ou 2. Mais ça peut être fastidieux. À vous de voir...

/opt/vivaldi-snapshot/vivaldi-snapshot %U --process-per-site --enable-low-end-device-mode --enable-low-res-tiling --disk-cache-dir="/tmp/vivaldi/"

  • --process-per-site  : passe d'un modèle de processus par onglet à un modèle plus léger en regroupant toutes les pages d'un site en un seul processus. Cela vous permet d'économiser de la mémoire si vous ouvrez régulièrement plusieurs pages sur le même site.
  • --enable-low-end-device-mode : améliore la consommation de mémoire en effectuant des réglages qui profitent le plus aux périphériques bas de gamme.
  • --enable-low-res-tiling améliore les performances lors du défilement sur les périphériques bas de gamme.
  • --disk-cache-dir="/tmp/vivaldi/" met le cache  en /tmp qui est lui-même en tmpfs (en RAM). Voir cet article pour plus de détails: http://tuxnotes.blogspot.com/2012/08/changer-lemplacement-du-cache-de-google.html. Il faut aussi rajouter cette commande dans fstab:
sudo leafpad /etc/fstab
Elle peut-être différente selon les auteurs. Faites une recherche si vous n'êtes pas sûr de vous. Cette manip ne pose de toutes façons pas de grand danger...
tmpfs /tmp tmpfs defaults,size=256M 0 0
La commande peut-être différente selon les auteurs. Faites une recherche si vous n'êtes pas sûr de vous. Cette manip ne pose pas de grand danger...

Voir cet excellent guide en Anglais: https://www.ghacks.net/2017/02/13/how-to-speed-up-the-vivaldi-web-browser/. Mettez ce site en favoris car il y a beaucoup d'autres bonnes choses... (si vous n'êtes pas fâché avec l'Anglais) y compris à propos de Linux.


Liens:



vendredi 22 juin 2018

Vivaldi permet de créer des WebApps comme Chrome/Chromium !

Je me suis déjà exprimé à ce sujet, les "WebApps" de Google ou "ChromeApps" sont pour moi très importantes et l'absence de cette fonction dans Opera m'a longtemps empêché de couper le cordon ombilical avec Chrome... Les seuls à ma connaissance à le faire étant Chromium, Chrome et Flashpeak/Slimjet, le Chromium texan.

J'avais malgré tout lâché Chrome depuis environ 2 mois pour Opera. Mais voilà, Opera a conclu un marché inacceptable avec Google, ce qui fait qu'il est très difficile (voire impossible) de mettre par exemple Qwant* comme moteur de recherche par défaut. Je suis donc passé très récemment à Vivaldi qui permet de mettre ce qu'on veut comme "search engine" puis hier à Vivaldi-Snapshot (pour la sync qui n'est pas encore disponible dans la version stable.)

Eurêka! J'ai découvert ce matin que l'on peut créer une "VivaldiApp" en utilisant tout simplement une commande calquée sur l'ancienne commande des ChromeApps. Inutile de préciser que cette possibilité est bien cachée (on se demande bien pourquoi...):

L'ancienne commande de ChromeApp (ici pour Gmail) était "en clair":
/opt/google/chrome/google-chrome --profile-directory=Default --app=https://mail.google.com/

Commande actuelle ChromeApp (cryptée):
/opt/google/chrome/google-chrome --profile-directory=Default --app-id=abcdef...etc............

Commande pour une "VivaldiApp" avec une URL. Exemple (avec Android Messages qui est la nouvelle coqueluche du Web)
/opt/vivaldi/vivaldi --profile-directory=Default --app=https://messages.android.com

Pour un fichier local:
/opt/vivaldi/vivaldi --profile-directory=Default --app=file:///home/username/mon_fichier.html


Capture VivaldiApp ManjaroNews


Donc, la commande doit être entrée comme ceci:




Au premier lancement, la fenêtre devrait être maximisée. Cliquez alors sur "Restaurer" puis "redimensionner". Au prochain lancement, elle devrait retrouver les dimensions choisies.

* il existe cependant une extension Qwant qui le fait plus ou moins bien

lundi 18 juin 2018

MANJARO: Impossible de démarrer suite à une panne de secteur

Ici, à St Martin, les pannes de secteur ne sont pas rares surtout depuis le terrible ouragan Irma (5-6 septembre 2017). Malheureusement, mon Brix Gigabyte n'aime pas ça et souvent, il se trouve dans l'impossibilité de redémarrer et bloque au bios ou un peu après Grub. Les messages d'erreur sont très divers et obscurs mais la cause est en général que fsck* a "failed" du fait que la partition système (SDA3) est déjà montée (allez savoir pourquoi). Mon /home est en SDA2 et Ubuntu Mate est "sur voie de garage" en SDA1 en attendant de passer au recyclage...

En fait, il suffit de se loguer en "super-utilisateur" (le mot de passe n'est peut-être pas le même que pour sudo) puis de faire
sfck /dev/sda2
Et en principe, faites "Enter" à toutes les questions.

puis éventuellement:
sfck /dev/sda1
Pour faire un fsck général au boot:
sudo touch /forcefsck; reboot
Votre PC va redémarrer et effectuer un fsck automatique au boot

Pour en faire un lanceur
sudo sh -c "touch /forcefsck; reboot"
Il est possible aussi de faire un fsck à partir d'un CD-live (ou USB)

*Fsck permet de vérifier l'intégrité d'un disque ou partition

Lien: https://doc.ubuntu-fr.org/fsck

dimanche 17 juin 2018

Manjaro linux: comment sauvegarder tout ou partie de votre smartphone ou tablette Android sans les "rooter"

ATTENTION : Je ne pourrai être tenu responsables en cas de problème sur votre tablette ou smartphone ! Pour toute manipulation délicate root, flash, etc, veillez à ce que votre tablette soit branchée au secteur. Et faites une sauvegarde avec une appli ad-hoc avant toute chose.

Notez que cette procédure est possible sur tous les systèmes Linux, pas seulement Arch et Manjaro. Elle n'est pas particulièrement dangereuse contrairement à ce que la mise en garde ci-dessus pourrait laisser penser.

Sous Manjaro...

D'abord, il faudra installer ADB qui fait partie d'android-tools
pacman -Sy android-tools
La commande de base (sans options) est:
adb backup -f backup.ab
Tel-quel, le fichier sera enregistré dans votre /home/utilisateur/ sous fichier.ab


Sous Android...
  1. À faire le soir de préférence car c'est long et votre téléphone ne sera plus opérationnel (mode avion)
  2. Connectez votre téléphone à votre PC via le câble USB en mode "transfer de données".
  3. Mettez-le en mode avion et arrêtez le wifi ou la 4G (pour des raisons de sécurité apparemment)
  4. Allez dans Paramètres > sous-menu "Système" > "Options pour les développeurs" > Débogage Android...
Retour sous Manjaro...

1. Afficher le "device"
$ adb devices
List of devices attached
DA4LFAPF6PK74HSS device
2. Lancez la sauvegarde ou backup (avec ces options, ça sauvegarde tout, données, système mais pas la SD)
adb backup -f backup.ab -apk -obb -all
Puis s'affiche...
Now unlock your device and confirm the backup operation.

Retour sous Android

Voici ce que vous voyez:

Vous pouvez entrer un mot de passe (facultatif) puis taper sur "Sauvegarder mes données".
Attention, ça peut durer logtemps! Soyez patient. On comprend mieux pourquoi il faut être sous recharge secteur... Sinon, allez dans votre Gestionnaire de fichiers et surveillez le fichier. Quand il ne grossira plus, c'est que ça sera terminé, bien-sûr... Bon, c'est vrai que c'est pas génial. On aimerait être informé quand c'est fini...





Pour restaurer
adb restore backup.ab

Il existe une méthode sous Windows avec easeus.com mais je ne l'ai pas vérifiée vu que je n'utilise plus Windows depuis 7-8 ans.

Sources

mardi 5 juin 2018

Forcer l'utilisation d'un Terminal spécifique dans un lanceur

Cela pourra peut-être en étonner certains, mais il peut arriver qu'on ait besoin de lancer une commande dans un terminal spécifique plutôt que celui par défaut.
Mon terminal par défaut est Gnome-Terminal qui est paramétré pour rester ouvert à la fin d'une commande.
Dans l'exemple suivant, je n'avais pas besoin qu'il reste ouvert, j'ai donc dû forcer l'utilisation de xfce4-terminal.

Tapez le nom du terminal à utiliser (en noir) suivi de -x (en rouge) puis de la commande proprement-dite (en bleu)
xfce4-terminal -x votre-commande
Par exemple, pour couper le WIFI:
xfce4-terminal -x rfkill unblock 0
Dans les propriétés du lanceur, ne cochez pas "Exécuter dans un terminal", sinon ça ne marchera pas...

samedi 2 juin 2018

Lanceurs pour lancer/arrêter le wifi

Depuis le terrible ouragan Irma les 5-6 septembre 2017, beaucoup d'Internautes de St martin n'ont pas retrouvé de connexion ADSL détruites par la montée des eaux mais aussi par les vents de 300 km/h dans quelques parties aériennes. Orange a décidé de ce fait de tout passer à la fibre. Seulement voilà, avec une bonne dose de mauvaise foi et d'incompétence (nombreux sous-traitants), 9 mois après, j'utilise toujours 2 Airbox, une en forfait 20 Go (avalé en 8-10 jours) et une deuxième avec un forfait "Spécial Irma" de 50 Go. Nous avons un "Desktop" Manjaro et un Laptop Manjaro aussi, un smartphone (Android donc), une tablette Android aussi. Il faut vraiment "jouer serré" pour tenir tout le mois... Et particulièrement, fermer la connexion quand on s'absente, éviter les vidéos, Facebook (pompeur de data en chef!) et même faire les MàJ Manjaro au bon moment (en fin de forfait, s'il reste des Gigas).

J'ai donc créé 2 lanceurs pour démarrer/arrêter plus facilement et rapidement le wifi sans passer par nm-applet (dans le tray). J'utilise pour ça la commande rfkill qui existe sur d'autres distribution notamment Ubuntu.

Bien sûr, ça peut fonctionner pour d'autres commandes. Notez tout de même que ça crée une faille dans votre système mais à mon avis très limitée pour cette commande.

Normalement, ces commandes se lancent avec sudo.

Donc, on va voir...
  1. comment installer rfkill ?
  2. Lancer ces commandes sans sudo avec sudoers
  3. Créer des lanceurs dans XFCE


1. Installer rfkill

Rfkill fait partie d'une suite d'utilitaires, Util-Linux. Comme d'hab...
yaourt -S util-linux


2. Lancer ces commandes sans sudo: sudoers

ATTENTION! DANGER... Sudoers est un fichier vital. Si vous faites la moindre petite erreur, cela pourrait avoir de terribles conséquences. Allez-y bien réveillé et bien conscient de ce que vous faites... Faire une sauvegarde de votre système ne serait pas du luxe... Surtout, ne l'éditez pas via un simple éditeur de texte. En effet, visudo détecte en principe les erreurs et vous prévient avant d'aller plus loin... Il y a cependant des solutions pour utiliser votre éditeur classique. Voir le lien ci-dessous.

> Se renseigner sur l'utilisation de sudoers. C'est très bien expliqué. Noter que pour coller (et autres), vous pouvez aussi utiliser le clic droit de la souris.
> Lancez sudo visudo dans un terminal.
> Sudoers apparaît. Déplacez-vous dans les lignes avec les flèches de votre clavier.


^X se fait avec Ctrl+X

> Ci-dessous, placez votre commande (en rouge) entre ces lignes déjà existantes. N'oubliez pas de mettre l'identifiant de l'utilisateur à la place "username". Ce qui est commenté avec des # (dièse) n'est pas exécuté ou ce sont des commentaires.
> Faites ^O pour "écrire" vos changements, puis "Enter" (Entrée) et enfin ^X pour revenir au terminal.
## Uncomment to allow members of group sudo to execute any command
# %sudo ALL=(ALL) ALL
## allow members of group sudo to execute rfkill command
username ALL=(ALL) NOPASSWD: /usr/bin/rfkill
## Uncomment to allow any user to run sudo if they know the password
## of the user they are running the command as (root by default).

Inutile de redémarrer. Une fois que c'est fait, normalement rfkill n'aura plus besoin de sudo pour fonctionner. Essayez dans un terminal.


Les lanceurs (on est sous XFCE4)

  1. Faites un clic droit sur un de vos tableaux de bord, "ajouter de nouveaux éléments" > "lanceur" > Fermer
  2. Faites un clic droit sur le nouvel élément et cliquez sur l'icône de dossier avec un plus (+) dedans (Ajouter un élément vide)
  3. Voyez ci-dessous et remplissez les rubriques à l'identique. N'oubliez pas "Exécuter dans un terminal"


Voici les commandes exactes pour les lanceurs. La première pour arrêter le WIFI, et la deuxième pour le redémarrer
rfkill block 0
et
rfkill unblock 0

J'ai fait l'icône moi-même à parti d'une icône trouvée sur le Web... Bon, c'est pas nickel... C'est du vite fait.

Voici l'autre icône:
LIENS

jeudi 24 mai 2018

Audio-Recorder ne démarre pas | Une commande et un lanceur pour faire des enregistrement

J'ai eu besoin il y a quelques jours d'un enregistreur de sons dans le même genre que le magnétophone de Win (mais en mieux!) et j'ai trouvé audio-recorder 2.1.3-1 dans les dépôts AUR. Aucun problème d'installation mais quand je le lançais, ça ramait un moment et au final, aucune interface n'apparaissait...

Quand je le lançais via le Terminal, rien n'apparaissait non plus, écran noir et même pas de message d'erreur...

Bon, je sais, il y a Audacity dont je sais à peu près me servir mais tout-de-même, j'aurais bien voulu quelque chose de plus simple et intuitif un peu comme l'appli dictaphone de mon smartphone.

Du coup, j'ai lancé un "mayday" (SOS en langage contemporain) sur le Forum Manjaro mais avant qu'une réponse arrive, j'avais résolu le problème sans trop savoir pourquoi ni comment... Alors, si ça vous arrive, voici ce que j'ai fait:

D'abord l'installer
yaourt -S audio-recorder
Installez-le comme vous faites d'habitude sinon essayez dans Pamac, le gestionnaire graphique de paquets.

Normalement, le raccourci doit maintenant se trouver dans Menu > Multimedia >  Audio-Recorder

Lancez Audio-Recorder...
... et là, peut-être RIEN !

En désespoir de cause, j'ai lancé le Gestionnaire de Tâches XFCE et là j'ai trouvé 4 sessions de Audio-Recorder tournant en arrière-plan...

J'ai juste commencé à "tuer" les différentes sessions et à ma grande surprise, l'interface est apparue ! Magique! Malheureusement, ce matin, ça m'a refait la même chose... Donc re-gestionnaire de tâches. Notez que c'est à faire une fois par session XFCE.




L'utilisation est très intuitive.
Et audio-recorder donne même la commande d'enregistrement en allant dans "Paramètres supplémentaires" > "Commande d'enregistrement" et "afficher commande"


Voici la commande pour moi
  • Créez d'abord un dossier "Audio" dans votre /home
  • Recopiez l'ensemble des commandes dans votre terminal, tel-quel et faites "entrée". 
  • Vous pouvez enregistrer alors tout ce qui passe par votre micro. 
  • Faites Ctrl+C pour arrêter l'enregistrement
  • Votre fichier MP3 se trouve dans /home/username/Audio/test.mp3
gst-launch-1.0  -e pulsesrc device=alsa_input.usb-046d_0825_B7A88900-02.analog-mono \
! queue \
! audioresample ! audioconvert \
! audio/x-raw,rate=44100,channels=2 ! lamemp3enc name=enc target=0 quality=2 \
! filesink location=test.mp3

Un lanceur pour mettre dans votre dock ou tableau de bord ? (ou même sur le Bureau).

Pas plus de problèmes que précédemment...

Il suffit de rajouter encore une fois la commande d'un seul bloc, telle-quelle dans la case Commande. N'oubliez pas de cocher "exécuter dans un terminal" et peut-être ajouter un commentaire: "Ctrl+C pour arrêter. Le fichier obtenu est en /home/username/Audio/test.mp3" et le tour est joué. Vous pourrez maintenant effectuer un enregistrement en 3 clics.

Si vous voulez changer les paramètres (format de fichier, source,...), vous pourrez éventuellement repasser pas la case audio-recorder puis récupérer la nouvelle commande pour un nouveau lanceur plus adapté à vos besoins.


ANDROID / TOR / ORFOX / ORBOT: utiliser les favoris d'un autre navigateur

Sur Android, le navigateur du projet Tor est actuellement Orfox qui fonctionne de pair avec Orbot.

Quoique basé sur Firefox (et Tor Browser), il n'en a cependant pas toutes les fonctions pour des raisons de sécurité puisque par exemple, il n'y a pas d'import de favoris ni synchronisation (enfin, il y a la sync mais même si tout se semble se passer correctement, les favoris n'apparaissent pas).

Déposer un fichier bookmarks.html dans un dossier du téléphone pour les importer ne fonctionne pas non plus (ils se mettent aussitôt en root) et Orfox refuse des les prendre... Commence à m'échauffer les oreilles, çui-là! Il faut dire qu'il serait un dérivé d'Orweb, (obsolète) qui avait encore moins de fonctions. 

J'ai contourné le problème en uploadant mon fichier favoris.html sur mon serveur HTTP perso puis de l'ouvrir sur Orfox comme une page web ordinaire. Ça ne permet pas d'importer à proprement-parler les bookmarks (ou marque-pages) mais ça permet de les avoir sous la main de manière à reconstituer une nouvelle banque de favoris.

Ça dépanne un peu quand même!

À noter que Orbot peut fonctionner avec presque tous les navigateur Android et même d'autres applis comme le Play Store. Je l'ai essayé avec Opera et Chrome, et ça marche!

https://play.google.com/store/apps/details?id=info.guardianproject.orfox&hl=fr
https://play.google.com/store/apps/details?id=org.torproject.android



dimanche 13 mai 2018

Une réserve d'Emoji pour Linux

emojione-picker-ubuntu

Malgré son nom, cet "emoji-picker-ubuntu" peut fonctionner la plupart du temps sous d'autres distros notamment Manjaro.

Si vous allez sur la page Github du projet, vous verrez qu'il y a 3 solution pour l'installer mais celle-ci fonctionnera à coup sûr.
Mais vous pourrez aussi trouver cette app dans Pamac, le gestionnaire de paquets de Manjaro ou même probablement l'installer via yaourt -S emoji-picker-ubuntu. C'est même conseillé.

Je décris ici la méthode préconisée par le développeur. Ce n'est pas bien compliqué:

Installateur autonome (devrait fonctionner sur n'importe quelle distribution!)

Cette méthode ne nécessite pas d'accès root mais si vous l'exécutez en tant que root, le lanceur sera installé pour tous les utilisateurs.

Clonez le Git:
git clone https://github.com/gentakojima/emojione-picker-ubuntu; cd emojione-picker-ubuntu
La commande CD vous fait entrer dans le dossier d'installation


L'installer:
[user@manjaro emojione-picker-ubuntu]$ ./install.sh
Since you are running this as plain user, the program will be installed just for the current user.
Press enter to install emojione-picker or Ctrl-C to abort
Installation completed.

Si vous voulez le désinstaller plus tard, lancez à nouveau ./install.sh.


  • Fermez votre session en cours et relancez-la.
  • Allez dans le Menu Whisker (menu principal) de XFCE4 et dans la box du bas, tapez emoji, le nom complet devrait vous être suggéré. Cliquez dessus et attendez quelques secondes que la fenêtre apparaisse (ça peut être assez long avec une vieille bécane poussive...). Il suffira ensuite d'en faire un lanceur dans votre tableau de bord. Sinon, mettez-le dans les favoris à partir des "récents".



Comment on s'en sert? Pas bien compliqué!

  1. Lancez emojione-picker-ubuntu
  2. Ouvrez l'onglet qui vous convient
  3. Choisissez un émoji (un clic jaune suffit pour le copier)
  4. Ctrl-V pour le coller où vous voulez y compris dans un simple éditeur de texte comme Leafpad
Exemple: ☺️😜 🍏

Comme on peut s'en douter, c'est sur Ubuntu que ça marche le mieux mais pas parfaitement sur toutes les variantes. Sur Manjaro XFCE, on n'obtient pas les raffinements d'Unity (qui est d'ailleurs abandonné) mais il fonctionne très correctement. Deux bugs constatés jusqu'à présent:
  • on ne peut pas réduire le nombre d'émoji à 900 pour rendre le démarrage plus rapide.
  • Les emojis deviennent noir et blanc une fois collé (dans plusieurs applications mais pas toutes).

jeudi 10 mai 2018

TRUC OPERA: Mettre about:blank dans les favoris

Petite astuce sans grande importance...

OPERA: Mettre about:blank dans les favoris

Aujourd'hui, il semble qu'on n'utilise plus beaucoup la page vierge about:blank. Personnellement, ne disposant actuellement que d'un forfait 4G de 50 Go/mois (séquelle du terrible ouragan Irma en septembre dernier), je suis obligé d'économiser mes données drastiquement et about:blank me semblait être une solution économique. Mais le mieux reste de se déconnecter quand il n'y a pas besoin d'Internet.

Impossible donc à première vue de mettre cette célèbre page en favoris...
Quand vous êtes sur cette page vide, "blank", l'icône de mise en favoris disparaît et si vous essayez de faire un glissé-déposé ("drag & drop"), c'est aussi impossible...

Astuce:

  1. mettez en favoris une page quelconque, par exemple google.com
  2. Clic droit sur le favori et "éditer"
  3. Renommez le favori à votre goût et modifiez l'adresse en about:blank

Et voilà...




Solution alternative (tous navigateurs): 
  1. créer un nouveau fichier texte vide nommé "blank" ou "blk" et sans extension (on est sous Linux!) dans votre Home.
  2. Ouvrez-le avec Ctrl+O dans votre navigateur. L'URL est dans ce genre: file:///home/username/blank
  3. Mettez-le en Favoris.


mercredi 9 mai 2018

FALKON BROWSER: ouvrir tous les favoris d'un dossier

Dans Falkon (ex Qupzilla) la procédure ne saute pas aux yeux!

C'est tout simple, en fait: Clic "milieu" de la souris sur un dossier de favoris (marque-pages) et ils vont tous s'ouvrir les uns après les autres.

C'est bien pratique quand on a besoin d'ouvrir plusieurs pages pour effectuer un travail (pour moi, bulletin météo).

À noter que pour pas mettre à genoux mon CPU, j'ai séparé tous mes favoris météo fréquents en 2 dossiers: WX1 et WX2 (WX signifie en langage radio Weather soit météo, temps) que je lance l'un après l'autre.