mardi 25 avril 2017

ASTUCE MANJARO / ARCH: Ouvrir sudoers avec nano par défaut

Sudoers permet de faire des changements intéressants notamment dans les permissions ou autres.
Il doit être impérativement édité avec "vi" ou "nano" car en cas d'erreur de syntaxe, votre Linux pourrait ne pas vouloir redémarrer et pourrait être difficile à récupérer.

Mais voilà, sous Manjaro et Arch, quand on lance

$ sudo visudo
[sudo] Mot de passe de user :**********          
visudo: aucun éditeur trouvé (chemin d'accès à l'éditeur : /usr/bin/vi)

Il cherche "vi" systématiquement (même s'il n'est pas installé) et ça ne change rien si vous installez Nano. Personnellement, je suis plus familiarisé avec Nano.


Comment faire?

Inutile de chercher un truc compliqué... Il suffit d'aller dans /usr/bin en root avec votre gestionnaire de fichiers habituel puis de renommer tout bêtement "nano" en "vi"

La prochaine fois, votre Linux ouvrira directement "nano" croyant lancer "vi"...

Par contre, je vous encourage a créer un clone de "nano" sous son ancien nom car ça ne vas pas être simple si vous décidez de le lancer et que vous ne vous souvenez pas de l'astuce.

Il y a d'autres solutions aussi (je pense) avec un lien symbolique ou même un alias.


dimanche 23 avril 2017

Les Applications Chrome ne s'ouvrent pas


Exemple de ChromeApp: Radar à partir d'une page Web

Ce type de Chrome-App est créée dans Paramètres > Plus d'outils > Ajouter au Bureau.
Une fois créée, on retrouve un lanceur (raccourci) dans le Menu principal > Applications Chrome et parfois sur le Bureau. On peut ensuite mettre un lanceur dans le Panel ou Tableau de Bord (dans XFCE ou MATE par exemple). Un lanceur se trouve aussi dans le menu Applications de Chrome. Personnellement, je me sers beaucoup de ces applis et c'est d'ailleurs pour moi un des principaux attraits de Chromium / Chrome.



Symptômes

Depuis 1 ou 2 jours, quand je lance une de mes Applications Chrome, c'est Chrome qui se lance en entier (et pas l'appli!) et ceci sans barre de Favoris (qu'il me demande d'importer). Dans les paramètres > Personnes, si mon avatar est bien présent, mon compte est déconnecté (Synchronisation) car un autre utilisateur "Personne" est présent. C'est archi-pénible voire même inquiétant...

Résolu!

En regardant de plus près les commandes de mes lanceurs de Chrome-App, je me suis rendu compte que les plus récentes étaient différentes des plus anciennes (un "switch" a été modifié automatiquement...).


Type 1. Commande basique (fonctionne)

 /opt/google/chrome/google-chrome --app-id=xxxxxxx 


Type 2. Commande première génération (fonctionne)

 /opt/google/chrome/google-chrome --profile-directory=Default --app-id=xxxxxxx 


Type 3. Commande dernière génération (probablement la fautive) qui demande de se lancer sur un "Profile 2" fantôme et le crée de ce fait (J'ai barré "fantôme" car il existait bel et bien)

 /opt/google/chrome/google-chrome "--profile-directory=Profile 2" --app-id=xxxxxxx 


Comment s'en débarrasser

Quand on clique sur une des Chrome-Apps altérée, un nouvel utilisateur est créé automatiquement.... Si c'est votre cas:
  • En haut à droite, cliquez sur le nouvel utilisateur "Personne" puis "gérer les utilisateurs" et supprimer l'intrus. Même si vous ne voyez pas "Personne", cliquez sur "gérer les utilisateurs" et supprimez l'intrus.
  • Dans votre gestionnaire de fichiers, affichez les fichiers et dossiers cachés, allez à /home/votre-username/.config/google-chrome/ et supprimez le dossier "Profile2" (ou autre). Le profil par défaut est "Default" et il doit être conservé sauf en cas de "casse" (mais c'est une autre histoire...). "Default" est donc votre profil*.


ChromeApp "Contacts"
Personnellement, je suis incapable de déterminer qui a pu opèrer ces changements d'écritures des commandes de lanceurs. Probablement Chrome mais peut-être aussi Linux (Manjaro). Depuis quand? Peut-être depuis une mise-à-jour récente de Chrome (très possible), peut-être suite à une "casse" de profil* (très possible aussi). Un virus ou un malware? Sous Linux et de plus, chez un particulier, c'est infiniment peu probable... À signaler quand même que je me suis retrouvé avec un utilisateur supplémentaire "inconnu" dans les "Paramètres > Personnes". Il est vrai que j'avais effectué hier des modifications sur les contacts de ma compagne (nettoyage de Printemps!) depuis mon PC. Peut-être que ce nouvel avatar est arrivé ainsi... (À surveiller tout de même).

Il faut donc modifier les commandes de type 3 et les remplacer par le type 1 ou 2. Attention! Une nouvelle mise-à-jour peut rendre ces modifications caduques et peut-être que vos lanceurs ne fonctionneront à nouveau plus. C'est un risque à prendre.


Rappel: j'en ai déjà parlé dans des précédents articles mais bon, c'est pour info seulement...

Il est aussi possible de revenir au tout premier type de commande non cryptée. Il y a peut-être un risque de sécurité mais je reste dubitatif (surtout sous Linux).

 /opt/google/chrome/google-chrome --app=http://mon-app.html


*"Profil" s'écrit sans "e" en Français et avec un "e" en Anglais: "profile".

LIENS UTILES


ChromeApp "Orages"

samedi 22 avril 2017

Accélérez (peut-être!) Firefox

Un petit "tweak" bien simple pour accélérer votre Firefox. Attention, faut pas rêver, ça ne boostera pas une connexion faiblarde et ça peut même ne pas être intéressant sur une vieille machine.

Activer l'accélération Matérielle

Celle-ci est en effet désactivée par défaut sur tous les Linux.

1. Tapez dans la barre de navigation le classique...

 about:config  


2. Utilisez la boîte de recherche et collez-y...

 layers.acceleration.force-enabled 


3. Une fois trouvée la ligne en question, double-clic sur "false" pour le remplacer par "true" (ou clic droit et "toggle")

4. Faites bien attention à bien redémarrer complètement Firefox (il peut y avoir des trucs qui continuent à tourner en arrière-plan ou d'autres fenêtres)

5. Maintenant, vous allez pouvoir tester si oui ou non, FF est boosté.

Perso, je ne peux affirmer que ça a amélioré quoique ce soit, car je l'utilise seulement pour FireFTP.

ChromeApp "Contacts"

Mon Gestionnaire de Contacts en "ChromeApp" (l'arrière-plan est personnalisé)


Ce que j'appelle "ChromeApp" pourrait tout simplement s'appeler "WebApp"... ou autre chose.
Cette fonction géniale (mais à l'appellation incertaine) qui n'existe que sur Chromium, Chrome et quelques autres dérivés (pas sur Opera par contre pourtant -maintenant- un dérivé de Chromium) permet d'utiliser une page web comme application. Sur Firefox, cela peut se faire (je ne sais plus comment) mais c'est très imparfait (on retrouve dans la page les éléments habituels de FF, donc l'intérêt est limité). À noter que sous Elementary OS, il existe une appli (en fait un navigateur simplifié) en langage Wala qui ne fait que cela.

On la trouve dans les Paramètres de Chrome -en haut et à droite (3 points superposés)- puis "Plus d'outils" et "Ajouter au Bureau". Par le passé, cette fonction a eu d'autres appellations.

Personnellement, je trouve la page "contacts" de Gmail exaspérante car quand on clique dessus, elle fait disparaître la page Gmail (elle s'ouvre sur elle-même). De plus, on ne peut pas accéder directement aux contacts car il faut ouvrir d'abord Gmail.

J'ai bien essayé la fonction "Ajouter au Bureau" mais là encore, quand on clique sur le raccourci nommé "Contact", c'est encore une fois Gmail qui s'affiche. Grrr...

J'ai repris un truc que j'utilise assez souvent.

Quand Chrome crée une "ChromeApp", la commande du lanceur est dans ce style

 /opt/google/chrome/google-chrome --app-id=kmhopmchchfpfdcdjodmpfaaphdclmlj 

C'est codé et Chrome peut donc y mettre ce qu'il veut et ne pas y mettre ce qui ne lui plaît pas...

Pour que ce soit bien "Contacts" qui s'affiche et non Gmail, on va reprendre l'ancienne commande "en clair" qui date de quelques années:

 /opt/google/chrome/google-chrome --app=https://mail.google.com/mail/u/0/#contacts

Note: j'ai élagué en enlevant le switch "--profile-directory=Default" entre "google-chrome" et "--app" mais il faudra le rajouter ensuite. Commande complète ci-dessous.

 /opt/google/chrome/google-chrome --profile-directory=Default --app=https://mail.google.com/mail/u/0/#contacts

Cette fois, votre "WebApp" affichera bien "Gestionnaire de Contacts" et rien d'autre...

Notez que l'on peut bien-sûr utiliser cette méthode même sans passer par Chrome... Par exemple, pour Stickyscreen.com (genre de Post-it en ligne):

L'URL est http://www.stickyscreen.org/

Commande du lanceur (pour Chromium cette fois):

 /usr/bin/chromium --profile-directory=Default --app=http://www.stickyscreen.org


vendredi 21 avril 2017

ANDROID: comment installer une appli à partir d'un fichier APK ?

Ce n'est pas franchement nouveau comme sujet, c'est le moins qu'on puisse dire... Mais il a l'avantage d'avoir été testé récemment par moi, en Avril 2017. Et c'est la méthode la plus simple à mon avis.

Pourquoi vouloir installer une appli depuis un fichier APK?

En général, c'est parce que l'appli convoitée refuse de s'installer dans votre pays ou qu'elle n'est pas disponible dans le Play Store.

Dans mon cas, il s'agissait d'installer l'excellent clavier Fleksy sur le Smartphone de ma compagne (il est déjà installé sur le mien mais refuse de s'installer sur le sien: "cette application n'est pas disponible dans votre pays")

Sur votre PC (Linux, Windows ou Mac, qu'importe...)...

      1. Dans Google Chrome, allez sur ce site https://apps.evozi.com/apk-downloader/. C'est la version Web (en ligne) de l'appli Apk-Downloader

      2. Entrez dans le formulaire l'URL de l'appli dans le Google Play. Ici:
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.syntellia.fleksy.keyboard

      3. Cliquer sur "Generate download Link". Ça devrait vous afficher quelque chose comme ça:

Package Name: com.syntellia.fleksy.keyboard [Play Store]
File Size: 15.9 MB
QR Code:  View
MD5 File Hash: 2b7f9ca2fc5ff75e610143f1da1842c0
Last Fetched: 2017-04-16 00:17:18
Version: 8.3.2 (394)


      4. Maintenant, cliquez sur le lien de téléchargement juste en dessous (Click here to download....).

      5. Enregistrez le fichier où vous voulez et même directement sur la carte SD de votre Smartphone s'il est connecté à votre PC


Installer l'APK sur votre Smartphone 

      1. Allez dans Paramètres > Sécurité > et cochez "Sources inconnues"

      2. À l'aide du gestionnaire de fichier de votre Smartphone ou avec l'utilitaire "Téléchargements", recherchez le fichier.apk en question (sur votre Smartphone). Une tape sur le fichier devrait vous offrir la possibilité de l'installer.
     
      3. Suivez les conseils d'installation. Et voilà!

      4. Retournez à Paramètres > Sécurité > et décochez "Sources inconnues" (c'est plus sûr).

Comment installer un fichier.apk?

Note: pour installer une appli non disponible dans votre pays, il peut suffire parfois d'installer un VPN ce qui va "tromper l'ennemi". Ce genre de problème est fréquent à St Martin (Antilles Fr.) et probablement dans d'autres Territoires, Départements et Collectivités d'Outre-Mer.

mardi 18 avril 2017

MANJARO XFCE4: Désactiver l'AUTOLOGIN

J'ai trouvé en quelques minutes... "Pas besoin d'aller chercher midi à 14 heures..."

ATTENTION! Toutefois, ma méthode n'est pas très orthodoxe. Je ne l'ai d'ailleurs trouvée nul part... J'ai été un peu stressé au moment du reboot, mais ça fonctionne!

Je rappelle qu'il s'agit ici de la version Manjaro 16 (aucune importance d'ailleurs puisque c'est une "rolling") avec XFCE. La plus courante donc, mais il faut savoir qu'il existe d'autres environnements.

Comment donc désactiver l'auto-login pour l'utilisateur principal (je pense que c'est pareil pour un autre utilisateur non-admin mais je n'ai pas essayé) ?

Dans le Menu principal, ouvrez Paramètres -> Gestionnaire de Paramètres (XFCE4) -> Manjaro gestionnaire de paramètres


  • Dans Gestionnaire de Paramètres Manjaro, cliquez sur Utilisateurs puis "Enter"
  • Sélectionnez l'utilisateur désiré
  • Cliquez sur Type de compte: Administrateur (ou autre)
  • Cochez "voir les groupes"
  • Décochez "autologin"
  • Pour réactiver, cochez-le à nouveau


Remarquez que sur mon autre Manjaro sur lequel l'autologin n'a jamais été activé, il n'y a pas de goupe autologin, donc je ne pourrais pas l'activer de cette manière. Faudra peut-être chercher comment ajouter ce groupe.

Je vous conseille donc lors de la première installation de choisir "autologin", il sera toujours facile de le désactiver ensuite.




Pour créer le groupe autologin:

 su
groupadd autologin

On se met en root avec "su", car ça ne marche pas avec sudo...
Bon, je n'ai pas testé plus loin, mais en principe, ça devrait le faire...


vendredi 14 avril 2017

Linux ne veut plus démarrer suite à erreur disque...

C'est souvent le cas avec mon Brix quand une panne de secteur se produit. Un défaut est détecté sur le SSD et le boot se bloque à mi-chemin. Le message d'erreur (élagué!) et dans ce genre:

 Tapez Ctl+d pour continuer ou entrez votre mot de passe root


Pour réparer: Entrer son mot de passe root ou user pour Ubuntu (je suis sous Manjaro), puis tapez:

 fsck -y /dev/sda2 

Chez moi, sda2 est la partition contenant mes homes (j'ai 2 distros sur le même disque). En général, c'est la partition de /home qui pose problème. Mais bien-sûr, ça peut être différent chez vous. Et si vous avez tout installé sur la même et unique partition (classiquement), il faudra alors taper:

 fsck -y /dev/sda1

Le "-y" signifie "répondre automatiquement oui (yes) à chaque question". Cependant, ça peut être dangereux. Donc, à vous de voir.

Dans ce cas, tapez seulement:

 fsck /dev/sda1 


Ensuite*:

 reboot  

Tout devrait rentrer dans l'ordre...

*On n'a pas besoin de sudo puisqu'on est déjà en root...

jeudi 13 avril 2017

PANDORA.COM: Installer Pithos sous Manjaro ou Arch


Pithos is a native Pandora Radio client for Linux. It’s much more lightweight than the Pandora.com web client, and integrates with desktop features such as media keys, notifications, and the sound menu.

Pithos est un client Linux pour Pandora Radio. Il est beaucoup plus léger que le client Web natif de Pandora.com et les touches multimédia de votre clavier devraient fonctionner ainsi que les notifications visuelles et sonores. Les pubs sont seulement sonores.

Installer Pithos sur Manjaro ou Arch Linux pose actuellement quelques problèmes que ce soit en ligne de commande ou avec le logiciel Pamac (ajout/retrait de logiciels) (Problème avec les clés de sécurité).


  • Ouvrez Pamac à l'onglet AUR
  • Dans recherche, tapez pythos
  • Sélectionnez le second (pithos-git)
  • Installez-le
Si Pamac n'est pas disponible, vous pouvez essayer ceci:


 yaourt -S pithos-git 


Pour Ubuntu et consors...


sudo add-apt-repository ppa:pithos/ppa
sudo apt update
sudo apt install pithos 


mercredi 12 avril 2017

INSTALLER SNAP SUR ARCH ET MANJARO

Arrivée des paquets Snap sur Arch, Manjaro et d'autres...

... Ce format vise à permettre l'installation de nouvelles versions de logiciels dans les systèmes Ubuntu stables, tout en apportant aux développeurs la facilité de distribution, la fiabilité et la sécurité.

Avec le format Snap, pour recevoir des nouvelles versions de logiciels, les utilisateurs n'auront plus à mettre en jeu la stabilité de leur système Ubuntu par l'ajout de dépôts personnels. Ils pourront récupérer un paquet Snappy distribuée par l'éditeur. L'application s'exécute ensuite de manière isolée, ce qui accroît la stabilité et la sécurité du système. Le paquet .snap inclut l'application et peut contenir aussi ses dépendances ; en contrepartie d'un paquet plus lourd, ceux-ci peuvent donc faire cohabiter plusieurs versions de mêmes dépendances au sein d'un même système Ubuntu et en facilite la distribution en ligne et hors ligne...


Snap qui est une application Ubuntu à l'origine a rapidement été adapté par et pour la communauté Arch et aussi pour d'autres distros. Pour l'installer, c'est très simple:

 $ sudo pacman -S snapd

Une fois installé, l'unité système qui est responsable de gérer le socket de communication principale pour snapd n'est pas activée automatiquement et vous devez la faire manuellement (c'est presque instantané):

 $ sudo systemctl enable --now snapd.socket  


Pour installer un paquet snappy:

 $ sudo snap install monlociciel

Pour connaître ce qui est disponible. Y'a pas grand-chose en apparence! :-(

 $ sudo snap find
Name               Version   Developer   Notes  Summary
docker             1.11.2-9  docker-inc  -      The docker app deployment mechanism
lxd                2.12      canonical   -      System container manager and API
mongo32            3.2.7     niemeyer    -      MongoDB document-oriented database
rocketchat-server  0.54.2    rocketchat  -      Group chat server for 100s,  installed in seconds.


Mais la commande find ne renvoie pas tout puisqu'il y a au moins un logiciel qui n'y est pas!
 
Je vous encourage fortement à aller faire un tour ici: korben.info/installer-paquets-snap-......

Source: https://snapcraft.io/docs/core/install-arch-linux

jeudi 6 avril 2017

Ubuntu Phone est mort aussi !

Lorsque Mark Shuttleworth, fondateur de Canonical, a annoncé aujourd'hui que l'équipe derrière le populaire système d'exploitation Linux d'Ubuntu laisserait tomber l'environnement de bureau Unity et reviendrait à GNOME à partir de 2018, je me demandais ce que cela signifierait pour le projet Ubuntu Phone (Ubuntu Mobile).

Apparemment cela signifie que Canonical renonce à Ubuntu Phone.

Ars Technica rapporte que Canonical met fin à tout son travail sur les téléphones, les tablettes et la «convergence», qui était un projet visant à faire fonctionner le même système d'exploitation sur ces plates-formes, ainsi que sur les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables.

En d'autres termes, si vous souhaitez acheter un téléphone qui peut également fonctionner comme ordinateur de bureau, vous allez devoir chercher ailleurs. Fait intéressant, alors que Canonical était l'une des premières entreprises à se concentrer sur la mise en valeur de cette vision, plusieurs autres entreprises ont progressé ces dernières années....

Suite sur https://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fliliputing.com%2F2017%2F04%2Fubuntu-phones-tablets-dead.html&edit-text=

Traduction produite par Google Traduction presque sans aucune correction...

Concernant Unity, une équipe travaille sur un fork. Donc, il n'est peut-être pas tout-à-fait mort...

Personnellement, ça ne me gêne pas puisque je suis en train d'abandonner Ubuntu pour Manjaro (déjà 2 ordis passés en Manjaro)


UBUNTU: MORT ANNONCÉE D'UNITY !

Pavé dans la mare! 

Mais pas pour tout le monde...

Ubuntu arrête le développement d'Unity 8 (et d'Ubuntu Mobile)! Et donc, à partir de la release 18.04 LTS, l'environnement par défaut redeviendra GNOME.

Voir le blog de Frédéric Beziers pour plus d'info:

Canonical annonce la fin d’Unity pour Ubuntu 18.04… Ce n’est pas vraiment une surprise…

mardi 4 avril 2017

Installer Telegram-Desktop sur Manjaro| Nouvelle méthode encore plus simple

La toute dernière version de Telegram-Desktop a significativement simplifié son mode d'installation. puisque de fait, il n'y a même plus d'installation à proprement dit. C'est en effet une version que l'on peut qualifier de portable! Les logiciels "portables" sont -faut-il le rappeler- une chose assez rare sous Linux alors que assez répandus sous Windows. Il est donc possible de le mettre sur une clé USB à condition bien entendu de lancer Telegram sur Linux seulement.

Confirmation: c'est bien une application "portable" -sans installation- que l'on peut lancer depuis une clé USB ou une carte SD. Je l'ai essayée sur Lubuntu et apparemment ça fonctionne. Attention! La version 64-bits ne fonctionnera pas sur un Linux 32-bits et probablement vice-versa. Dès que Telegram va être utilisé, il va créer un dossier parallèlement nommé TelegramDesktop et contenant les sous-dossiers fontconfig et tdata ainsi qu'un fichier log.txt.
Bon, le côté "portable" n'est que moyennement intéressant dans la plupart des cas vu que vos proches sont probablement sous Windows... Donc vaudra mieux se procurer en plus la version Windows portable et l'ajouter sur la clé USB.


Allez à cette page: https://desktop.telegram.org/. Si vous êtes sous Linux, on va vous proposer de télécharger un fichier de ce genre: tsetup.1.0.27.tar.xz. Je ne vous donne pas l'adresse exacte car ça peut changer à tout moment. Si vous êtes sous Ubuntu, ils vont peut-être vous proposer un *.deb. Mais je trouve que cette version "portable" est bien sous tous rapports et fonctionne sous Ubuntu telle quelle.

Une fois téléchargé, utilisez votre gestionnaire de fichier, faites un clic droit puis "décompresser ici". Si votre gestionnaire n'a pas cette option, changez-en :-)) ou passez directement par votre gestionnaire d'archive.

Vous pouvez aussi (je pense que c'est préférable), désinstaller votre précédente version de Telegram proprement en ligne de commande ou avec Pamac-Manager (Ajouter/Supprimer des Logiciels). Je ne l'ai pas fait et il n'y a pas eu de conflit. Je l'ai désinstallé ensuite.

Bon, après, vous retrouvez avec un dossier "Telegram". Vous en ferez ce que vous voulez. Vous pouvez le laisser là dans "Téléchargements" ou le déplacer ailleurs. S'il y a plusieurs utilisateurs sur votre machine, il vaut mieux le mettre dans /usr/bin mais je ne sais pas trop à vrai dire. Pour moi, je l'ai mis dans /home/toto/.local/share/. Je ne sais pas si j'ai bien fait, mais ça fonctionne!
Quand vous le lancerez, il devrait créer un autre dossier dans celui où vous l'avez copié-collé (/home/toto/.local/share/ chez moi).

Dans le dossier "Telegram", on trouve l'exécutable "Telegram" et "Updater"
Bon, c'est un peu curieux, mais il n'y rien à faire d'autre (pas d'autorisation, rien!). Vous pouvez dès maintenant faire un double-clic sur "Telegram" pour lancer le client. Attention, avant de le lancer, fermez complètement votre précédente version ou mieux, désinstallez-la.

On va faire un lanceur, ça sera tout de même plus pratique...

  • Allez à l'endroit où vous avez déposé (et non pas installé) votre dossier et copiez le fichier d'un clic droit. 
  • Ouvrez votre éditeur de texte et collez-y le contenu du presse-papier pour le mémoriser (/home/toto/.local/share/ chez moi).
  • Maintenant, ça dépend de ce que vous voulez faire. Moi, j'ai créé un lanceur directement dans la catégorie "Chats" de mon Panel de Bureau (On est sous XFCE). 
  • Ajouter un élément vide (c'est-à-dire un raccourci vide).
  • Et remplissez les différentes rubriques dont "Commande:" avec le chemin de votre fichier "Telegram". Si Telegram était déjà installé, vous devriez trouver l'icône facilement.



Commande du lanceur: /home/user/.local/share/Telegram




dimanche 2 avril 2017

Connaître la date d'installation de son Linux

Connaître la date d'installation de votre Linux

Si vous cherchez sur les forums vous trouverez des tas de solutions mais beaucoup ne sont pas fiables. J'ai trouvé ce moyen détourné qui me paraît juste sauf si vous avez changé le mot de passe depuis l'installation. C'est pourquoi je donne la version pour root dont vous n'aurez peut-être pas changé le password (Attention, possible que ça ne marche pas sous Ubuntu qui en principe n'a pas de mot de passe root)

Tapez dans un terminal

 $ passwd -S usertoto
usertoto P 02/22/2017 0 99999 7 -1


  • -S, c'est pour "status"
  • Pour connaître le statut du mot de passe root (login)

$ sudo passwd -S root
[sudo] Mot de passe de user: 

root P 02/22/2017 -1 -1 -1 -1





    Pour info:

     Utilisation : passwd [options] [LOGIN]
    
    Options :
      -a, --all                     afficher l'état des mots de passe de tous
                                    les comptes
      -d, --delete                  supprimer le mot de passe du compte indiqué
      -e, --expire                  forcer la fin de validité du compte indiqué
      -h, --help                    afficher ce message d'aide et quitter
      -k, --keep-tokens             ne changer le mot de passe que s'il
                                    est arrivé en fin de validité
      -i, --inactive INACTIF        fixer la durée d'inactivation du mot de
                                    passe après sa fin de validité à INACTIF
      -l, --lock                    bloquer le compte indiqué
      -n, --mindays JOURS_MIN       fixer le nombre minimum de jours avant le
                                    changement de mot de passe à JOURS_MIN
      -q, --quiet                 mode silencieux
      -r, --repository DÉPÔT        changer le mot de passe dans le dépôt DÉPÔT
      -R, --root RÉP_CHROOT       répertoire dans lequel chrooter
      -S, --status                  afficher l'état du mot de passe du compte
                                    indiqué
      -u, --unlock                  déverrouiller le compte indiqué
      -w, --warndays JOURS_AVERT    fixer le nombre de jours d'avertissement
                                    de fin de validité à JOURS_AVERT
      -x, --maxdays JOURS_MAX       fixer le nombre maximum de jours avant le
                                    changement de mot de passe à JOURS_MAX
     
    


    samedi 1 avril 2017

    TRUC tout-bête: Google recherche moins d'1 ou 2 ans...

    Quand on essaye -par exemple- de résoudre un problème dans Linux et en règle générale quand on cherche quelque chose, il est fréquent que Google vous fournisse des résultats datant parfois de 5 ans voire plus (2013, 2008...) donc parfois dépassés.

    Il existe toujours la possibilité d'utiliser les outils de Google et de limiter la recherche à 1 an mais j'ai trouvé quelque chose de tout-bête en attendant mieux: créer un favori bien placé avec comme URL:

     https://www.google.fr/webhp?newwindow=1&tbs=qdr:y1 
    

    qdr:y1 correspond à 1 an (le "1"" n'est pas indispensable ici car c'est 1 an par défaut)


    Si vous voulez limitez vos résultats à 2 ans:

     https://www.google.fr/webhp?newwindow=1&tbs=qdr:y2
    


    Pour 6 mois:

     https://www.google.fr/webhp?newwindow=1&tbs=qdr:m6 
    

    Une fois la page de recherche affichée, mettez-la dans votre barre de favoris. Ensuite, clic droit sur le favori et "modifier...". Vous pouvez changer alors le titre de votre lien. Moi, j'ai mis "-1an" tout simplement.





    Pour une recherche d'image (ici "logo Ubuntu") limitée à 2 ans, ajoutez à la fin de l'URL &tbs=qdr:y2&*

     https://www.google.fr/search?q=logo+ubuntu&newwindow=1&source=lnms&tbm=isch&tbs=qdr:y2&*
    

    Je n'ai pas essayé, mais j'imagine que ça le fait aussi avec les actualités et les vidéos...

    vendredi 31 mars 2017

    GRUB: Redémarrer sur un autre OS

    C'est valable pour tous les Linux (en principe)

    ATTENTION! EN CAS DE MAUVAISE MANIP', VOTRE LINUX POURRAIT NE PAS VOULOIR DÉMARRER...

    Si vous êtes du genre à vous endormir pendant le redémarrage de votre Ubuntu (les versions 16 peuvent être très longues à s'arrêter) ou tout simplement parce que votre Grub apparaît trop brièvement, voici une commande bien pratique dont on pourra faire un lanceur. Et évidemment si vous avez au moins 2 OS sur votre ordi. On peut aussi redémarrer sous Windows de cette manière. Par contre, je ne sais pas si ça existe sous Windows.


    1. Premièrement
    Repérer la position dans Grub de l'autre OS que vous voulez démarrer. Ça peut se voir facilement dans la fenêtre de Grub au démarrage. Attention! le premier est 0 (zéro), 2e est "1", etc... Chez moi, c'est "2", donc la 3e entrée. Si vous vous trompez ici, ce n'est pas bien grave...

    • Si Grub n'apparaît pas au démarrage, maintenir la touche Majuscule (shift) enfoncée au démarrage de l'ordinateur
    • Si Grub apparaît trop brièvement, utilisez la flèche "bas" de votre clavier

    2. Editez votre fichier Grub

     sudo gedit /etc/default/grub
    


    3. modifiez "GRUB_DEFAULT = 0" (il devrait se trouver dans les toutes premières lignes) en "saved" (sans les guillemets) afin qu'il ressemble à ceci:

     GRUB_DEFAULT=saved 
    

    Explication: votre Grub redémarrera toujours sur votre dernier choix


    4. Enregistrez et fermez le fichier

    5. Mettez à-jour Grub (c'est important!)

    sudo update-grub
    


    Maintenant, comment s'en servir...

    1. En ligne de commande

     sudo grub-reboot X 
    

    Remplacer x par le numéro de la ligne à démarrer, bien-sûr... Par exemple:

     sudo grub-reboot 2
    

    Il ne va rien se passer pour le moment à part la demande de mot de passe. C'est la prochaine fois que vous allez re-démarrer ou simplement démarrer que votre ordi va booter sur l'OS "2".
    Vous pouvez aussi bien sûr taper une double commande comme ceci pour redémarrer immédiatement:

     sudo grub-reboot 2 && sudo reboot 
    

    Pour en faire un lanceur (c'est un mini-script, en quelque sorte):

     sh -c "sudo grub-reboot 2 && sudo reboot" 
    



    2. Avec un lanceur (dans Manjaro / XFCE):




    Bien entendu, vous pouvez aussi créer un lanceur sur votre autre OS (sauf Windows puisque je ne sais pas si ça existe).