dimanche 7 juillet 2019

OPERA: ajouter le Wiktionnaire comme moteur de recherche

Après moult tâtonnements j'ai trouvé comment mettre le "Wiktionnaire" en moteur de recherche et donc pouvoir l'utiliser d'un clic pour connaître ou vérifier l'orthographe ou la signification d'un mot:

https://fr.wiktionary.org/wiki/%s

  1. Sélectionner un mot dans une page
  2. Faites un clic droit sur le mot
  3. Choisissez rechercher avec... Wiktionnaire
  4. Le Wiktionnaire s'ouvre sur la page du mot recherché
Le %s est remplacé automatiquement par le mot sélectionné








mercredi 12 juin 2019

Script: laisser affichée la sortie d'une commande

Exemple pour Systemd-analyse qui permet de connaître le temps de démarrage de votre Manjaro.

En mettant la commande directement dans un lanceur, le Terminal se ferme instantanément et on n'a pas le temps de voir le résultat.

Ci dessous, c'est le contenu du script systemd-analyse.sh
#! /bin/bash
systemd-analyze time
echo "Appuyer sur Entrée pour quitter..."
read a

Ci-dessous la commande du lanceur dans le Tableau de Bord XFCE4
/home/user/SCRIPTS/systemd-analyze.sh
(Exécuter dans un Terminal)

Résultat:
Startup finished in 2.735s (kernel) + 12.299s (userspace) = 15.035s 
graphical.target reached after 5.347s in userspace
Appuyer sur Entrée pour quitter...

lundi 3 juin 2019

MIGHTYTEXT: Une webapp pour les SMS

MightyText est une web app sous forme d'extension Chrome, Opera, Firefox et une application Android. Mais on peut aussi l'utiliser directement dans le navigateur à partir de cette adresse: https://mightytext.net/web8/ et la mettre en favori ce qui permettra de l'utiliser aussi sur une tablette. Il existe aussi une application Desktop pour Windows et Mac, mais pas encore pour Linux. Une extension pour Gmail est aussi disponible.


C'est quoi ce MightyText? Cette webapp permet de gérer, envoyer, recevoir des SMS via votre téléphone Android (seulement) et bien d'autres fonctions à découvrir. Vous pouvez aussi voir l'état de la batterie de votre téléphone et recevoir les notifications (vite agaçant avec certaines notifications). L'énorme avantage est de pouvoir utiliser votre vrai clavier de PC et donc de taper de longs messages élaborés confortablement. Je ne peux plus m'en passer! Pour info, "Mighty text" (en 2 mots) signifie "puissant texte" pour "text message" signifiant SMS.


Il n'y a pas encore de Desktop App pour Linux et l'application Windows ne s'installe pas via Wine (j'ai essayé). 


On peut cependant contourner le problème en construisant très facilement une sorte de "Desktop App" Mightytext en utilisant le minimaliste navigateur "Surf". Notez en passant que ce "browser" est parfait pour construire facilement toutes sortes de webapps (comme celles de Chrome) car il se lance en ligne de commande (comme tout navigateur d'ailleurs...). 


1. Mais il faut d'abord l'installer sur votre téléphone puis suivre les indications. Vous pouvez aller ici: 
https://mightytext.net/install et entrer votre numéro de téléphone. 
Sinon, allez sur le Google Play depuis votre smartphone:
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mightytext.tablet 


2. Installez Surf sur votre machine Linux
sudo pacman -S surf

3. Pour tester: lancez Mightytext en ligne de commande via surf: 
surf https://mightytext.net/web8/# 
Notez que c'est cette adresse qui est utilisée dans les navigateurs comme Chrome ou Firefox lorsque vous installez l'extension. Mais il ne semble pas y avoir d'extension à proprement-parler dans Firefox. Seulement un lien à mettre en marque-page. 

4. Faites-en un lanceur sur votre bureau, dans votre dock ou tableau de bord XFCE en utilisant l'icône en début d'article:


Création du lanceur (tableau de bord XFCE4 / Manjaro)






La "webApp Mightytext" en action


Expérimenté sur Manjaro Linux avec succès.

Troubleshootings
  • Les options en cliquant sur l'icône de l'extension ne seront évidemment pas disponible (par exemple, changer le son des notifications).
  • L'application gratuite est limitée à 100 sms par mois.
  • Si vous utilisez un proxy socks comme Tor dans votre navigateur vous recevrez peut-être des messages d'erreur et MightyText ne se lancera pas. Il n'y a rien d'autre à faire que de le désactiver (Tor) temporairement ou de mettre une exception (Onion Browser Button le permet) pour mightytext.net. Il semblerait que lancer MightyText en ligne de commande dans Opera sous Tor ne pose pas de problème immédiat.
  • Si vous ouvrez plusieurs "surf-webapps" en arrière-plan,votre machine peut s'essouffler au bout d'un moment voir même finir par "planter". Peut-être une mauvaise utilisation du CPU? Donc, dans ce cas, fermez celles qui ne sont pas indispensables.

Tip: on peut utiliser un autre navigateur sans problème mais vous ne bénéficierez pas de l'extrême simplicité de Surf-Browser.

Par exemple:  
opera https://mightytext.net/web8/# 

Application assez proche: Messages for Web (https://messages.google.com/web/) de Google. Pas autant de fonctionnalités mais par contre aucune limitation apparemment. Très simple d'utilisation. Je l'utilise aussi fréquemment.

TRUCS & ASTUCES: Un séparateur dans les favoris d'Opera (ou autre)

Mis-à-jour le 3 juin 2019


Comment créer un séparateur dans la barre des favoris d'Opera ou autre navigateur?

"Ça mange pas de pain" mais ça peut être utile parfois...

1. Ouvrez votre éditeur de texte préféré, Leafpad, par exemple.

2. Copiez-collez ce code html. Modifiez-le éventuellement.
<html>
<head>
<link rel="icon" type="image/png" href="sepa.png" />
</head>
</html>

3. Enregistrez ce fichier texte sous le nom de separator.html dans votre /home ou mieux dans /srv/http/ si vous avez un serveur local (en root). Vous obtenez une page web très simplifiée sans <body> mais avec une favicone.

4. Ouvrez votre éditeur d'images (PhotoFiltre* dans mon cas). Créez une nouvelle image à arrière-plan transparent de 200x200 pixels puis réduisez-la à 32x32 px ou même 16x16 px et enregistrez-la dans le même dossier que separator.html sous le nom de sepa.png. Ou téléchargez la mienne ci-dessous (le navigateur la réduira automatiquement):


5. Rendez-vous maintenant dans le dossier contenant separator.html et sa favicone avec votre gestionnaire de fichier. Faites un clic droit sur separator.html puis "ouvrir avec Opera" ou un autre browser. Une autre solution est d'ouvrir votre navigateur, faire Ctrl+O et ouvrir votre fichier. 3e solution: copiez-collez cette adresse et collez-la dans la barre d'adresse de votre navigateur puis "entrée".

file:///srv/http/separator.html

6. Vous pouvez constater que la page reste blanche (normal, il n'y a pas de <body>) mais que la favicon s'est (en principe) affichée à gauche de la barre d'adresse.

7. Pour finir, mettez cette page en favoris dans la barre du même nom et positionnez-la à votre guise. Pour enlever le texte et garder seulement la favicone, il suffit d'éditer le favori et d'enlever le texte.

Si vous voulez, vous pouvez éditer sepa.png pour le rendre plus foncé ou plus claire, et peut-être même le mettre en couleur, voire lui donner une forme différente, pourquoi pas?

Si vous voulez un séparateur horizontal à l'intérieur d'un dossier de favoris, il suffira de faire une page identique mais avec une favicone complètement transparente** de 16x16 px (peu importe) pour qu'elle reste cachée, mettre la page en favoris puis renommez-le avec des points ou des tirets:
-----------------------------------------
Vous obtiendrez ainsi un séparateur horizontal très efficace! Voir capture ci-dessous:


Pour les dupliquer, un simple copier-coller suffit (avec Ctrl+V), en tous cas dans Opera (pas sûr pour les autres). Dans ce cas, votre séparateur-favori va apparaître comme ceci: -----------------------------------------(1). Il faut alors l'éditer et supprimer "(1)".

On peut aussi faire des catégories:

MÉTÉO........................................................
HTML..........................................................
ETC.............................................................

Mais ce n'est pas franchement indispensable puisqu'on peut regrouper tous les liens d'un même thème dans des dossiers.

**Pourquoi transparente? Parce que si l'on se contente d'omettre la favicone, le navigateur va la remplacer automatiquement par une icône basique de fichier texte (dans Opera) et ça n'est pas très beau.

*Photofiltre qui est un logiciel pour Windows fonctionne assez bien sous Linux via Wine

dimanche 28 avril 2019

Bouton installer/lancer un script dans Thunar

Image



Cette fonction a probablement été retirée ces dernières années pour des raison de sécurité. Elle existait jadis. J'ai trouvé ça tout-à-fait par hasard.

Comment la rétablir?

1. Fermer toutes les instances de Thunar en tapant dans un terminal
thunar -q
2. Ouvrir l'éditeur de paramètres

$ xfce4-settings-editor

Attention! Il se lance sans sudo, ce qui pourrait être dangereux.

Image

3. Dans la colonne "canal" sélectionner "thunar" puis nouveau
Dans la case "propriétés" collez ceci (n'oubliez pas le "slash"!); Type booléen et valeur: TRUE puis "Enregistrer"
/misc-exec-shell-scripts-by-default

Puis fermez l'éditeur de paramètres
Capture:

Image


Désormais, quand vous ferez un clic droit sur un script, vous aurez la possibilité de le lancer

OPERA / CHROME: Quelle est l'adresse des favoris?

OPERA

opera://startpage/bookmarks ou opera://bookmarks/


CHROME / CHROMIUM

chrome://bookmarks/

Vérifié sur Opera Version: 58.0.3135.117 (Linux) et Chromium Version 73.0.3683.86 (Build officiel) sur Arch Linux (64 bits)


À quoi ça sert?

On peut le mettre en favoris et y accéder ainsi en 1 clic au lieu d'être obligé de faire un clic droit sur un favori puis cliquer sur "favoris".


Raccourci clavier

Il y a cependant un moyen encore plus rapide à condition de s'en souvenir, c'est le raccourci-clavier Ctrl+Maj*+B (pour Opera) et Ctrl+Maj*+Q pour Chrome/Chromium.

*ou Shift
Code ici
Texte
Code ici
Texte
Code ici
Texte
Code ici
Texte
Code ici
Texte
Code ici
Texte
Code ici
Texte
Code ici

dimanche 7 avril 2019

HOWTO | Ajouter un nouveau son de notification à MightyText?

Voir la description de cette "webapp" très intéressante dans l'article précédent: https://tuxnotes.blogspot.com/2019/04/mightytext-une-webapp-pour-les-sms.html

Pour résumer, MightyText permet de taper vos SMS sur votre PC et clavier. Cette application doit être installée sur un téléphone Android. Ensuite, on peut installer l'extension dans Chrome et dérivés ou même aller à l'adresse https://mightytext.net/web8/# 

Personnellement, côté PC (Linux), je trouvais le choix de notifications sonores très limité ou moche. Rajouter d'autres sons dans le dossier ne sert à rien, le nouvel arrivé n'est pas pris en compte. Je pense que pour cela, il faut acheter la version Pro.

Les sons pour MightyText sont ici:

/home/user/.config/opera/Extensions/dkfhfaphfkopdgpbfkebjfcblcafcmpi/24.2_0/sounds/

L'astuce, c'est d'enlever/sauvegarder ou renommer le fichier son que vous n'aimez pas, Yeah.mp3 dans mon cas. Je l'ai renommé yeah.mp3bak.

Copier-coller le fichier que vous désirez ajouter dans le dossier adhoc: Regulus.mp3 dans mon cas et renommez-le yeah.mp3

Redémarrez éventuellement votre navigateur. Maintenant, même si le fichier s'appelle encore yeah.mp3, c'est le son de régulus.mp3 qu'on entendra. Chez moi, ce son est identique sur le smartphone et le PC.

Ecouter Regulus.mp3: Cliquez éventuellement 2 fois sur la flèche pour démarrer:

mardi 19 mars 2019

Lancer Opera (ou Chrome) via Tor ou un autre proxy

Pas besoin d'utiliser d'extension ad-hoc pour cela, un simple "switch" dans la ligne de commande de votre lanceur suffira. Restera à faire aussi un lanceur à connexion directe car parfois Tor est lent et en plus, certains sites refusent les connexions Tor à commencer par le Forum Manjaro Fr. Attention, contrairement aux extensions de type "proxy switcher", vous ne pourrez pas passer à une connexion directe en cours de navigation. Je donne d'ailleurs l'adresse de l'excellent Onion Browser Button et de Proxy Switcher and Manager ci-dessous si vous préférez avoir ce choix. Bien sûr, il faut avoir installé le "pack Tor / Privoxy" avant, ça va de soi...

Onion Browser Buttonhttps://addons.opera.com/fr/extensions/details/tortm-browser-button/
Proxy Switcher & Managerhttps://addons.opera.com/fr/extensions/details/proxy-switcher-manager/


Voici la commande normale d'Opera sans et avec Tor.
SANS TOR: opera %U
VIA TOR: opera %U --proxy-server="socks://127.0.0.1:9050"

Si vous voulez faire un lanceur pour Gmail ou Google Actualités (ce ne sont que des exemples...)
opera --proxy-server="socks://127.0.0.1:9050" https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox
opera --proxy-server="socks://127.0.0.1:9050" https://news.google.com/?hl=fr&gl=FR&ceid=FR:fr

Personnellement, je fais ma commande comme ci-dessous,  ce qui me permet de voir tout de suite si je suis bien connecté via Tor:
opera --proxy-server="socks://127.0.0.1:9050" https://check.torproject.org/

Pour info, d'autres commandes fournies par l'aide d'Opera


Paramètres de la ligne de commande
--proxy-server=[<proxy-scheme>://]<proxy-host>[:<proxy-port>]
Définir un serveur proxy à utiliser. Le format peut être un de http (par défaut, supporte aussi https), socks, socks4 ou socks5.
--proxy-pac-url=URL
Configurez un serveur proxy grâce à la configuration automatique. L'URL doit indiquer une URL de configuration automatique de proxy.
Exemples
--proxy-server="example.org:8080"
--proxy-server="socks://example.org:1080"
--proxy-server="https=example.org:8080;http=example.net:1080"
Variables d'environnement
<proxy-scheme>_proxy=
    http://[<username>:<password>@]<proxy-host>[:<proxy-port>]/
Définir un serveur proxy. Le format peut être un de http, https ou ftp.
Exemples
export http_proxy="http://example.org:8080/"
export https_proxy="$http_proxy"
export ftp_proxy="$http_proxy"


Virer le thème sombre dans Firefox


... Ou "Impossible de changer de thème"

Avant...

La plupart des utilisateurs actuels préfèrent les thèmes noirs parce que c'est tendance (et plus reposant pour les yeux) mais certains -dont moi- préfèrent les thèmes clairs pour plus de lisibilité (sur mon smartphone, je préfère cependant les thèmes "nuit".

Ayant réinstallé pour la énième fois Firefox Quantum, j'ai encore bien ramé entre le package FR qui ne voulait pas se charger et ensuite le thème de FF qui restait désespérément "black". Je ne comprends pas que Mozilla ne fasse pas plus d'efforts sur ce point qui ne date pas d'aujourd'hui. Quoiqu'il ne s'agisse pas vraiment d'un bug Firefox mais plutôt de XFCE4.

Je ne l'ai pas installé pour vraiment l'utiliser régulièrement mais pour des tests. Je n 'ai jamais particulièrement aimé FF. Mon navigateur par défaut est Opera qui est maintenant un fork de Chromium.

Donc, comment faire pour retrouver un thème clair?
Il suffit tout simplement d'aller dans le dossier caché /home/utilisateur/.mozilla, exactement ici:
/home/utilisateur/.mozilla/firefox/xxxxxx.default
Et supprimer le lien "chrome", puis redémarrer votre Firefox*. C'est tout!

On peut aussi directement changer de thème mais c'est un tout petit peu plus difficile, d'autant plus qu'on peut ensuite choisir n'importe quel thème dans la rubrique about:addons.

Voir ici sur le forum Manjaro: https://www.manjaro.fr/forum/viewtopic.php?t=7317 


*Ce lien pointe vers /usr/share/themes/Firefox/Vertex-Maia/chrome

Note: le thème en haut n'est pas celui d'origine qui était moins lisible que celui-là.
Note2: Cette méthode est aussi valable si on veut simplement changer de thème, même sombre.




Après...

Et on change le thème pour un autre... Et ça fonctionne maintenant!



vendredi 15 mars 2019

Importer manuellement les marque-pages de Firefox dans Tor-Browser

Il m'a été impossible d'importer normalement mes marque-pages ou favoris d'Opéra à Tor-Browser. À noter qu'Opera est maintenant un fork de Chromium et Tor-Browser, un fork de Firefox.

  • Aucun de mes autres navigateurs n'était détecté par Tor-Browser
  • J'avais un message d'erreur en important une sauvegarde favoris.html

  1. J'ai installé d'abord Firefox.
  2. J'ai importé mes favoris Opera dans Firefox avec favoris.html
  3. j'ai copié le fichier ~/.mozilla/firefox/xxxxxxxx.default/places.sqlite et écrasé celui de Tor-Browser dans ~/.tor-browser-fr/INSTALL/Browser/TorBrowser/Data/Browser/profile.default//places.sqlite
Et voilà! A l'ouverture de Tor-Browser, mes marque-pages étaient là dans la barre des favoris



vendredi 1 mars 2019

Truc: Comment utiliser une taille de police non standard dans Gmail


Quand vous tapez un message dans Gmail, le choix de taille de caractères (entre autres) est plutôt restreint: petite, normale, grande, très grande et rien d'autre.

On peut cependant contourner cette restriction facilement avec l'outil de "signature" dans "Paramètres".

  1. Allez dans les paramètres de Gmail > Général > Signature
  2. Ouvrez un éditeur HTML WYSIWYG comme CKEditor, LibreOffice Writer en mode Web ou encore Google Docs et tapez un texte quelconque, par exemple, "Tapez votre message ici" ou mieux ">   " (+ des espaces)
  3. Donnez lui le format désiré: Tahoma* taille 16, italiques & une couleur (exemple)
  4. Sélectionnez TOUT et copiez
  5. Retournez dans les paramètres de Gmail et collez TOUT dans votre signature ou au-dessus de celle existante si vous en avez déjà une...
  6. Enregistrez les paramètres




Désormais, quand vous taperez un message, sélectionnez ">   " et commencez à écrire par dessus ou à la suite. Ce format va être conservé tout au long de votre travail sauf peut-être si vous sautez une ligne.
Attention cependant, Gmail génère une ligne vide formatée par défaut au-dessus de votre texte personnalisé (en fait, la "signature"). N'oubliez pas de supprimer cette ligne.

On tape ensuite son message. Attention aussi au retour arrière (<-) qui peut vous faire revenir au texte par défaut. Dans ce cas: clic droit + annuler.


*utilisez seulement les polices par défaut. Si vous utilisez une police "exotique", il y a de fortes chances pour qu'elle ne s'affiche pas correctement chez votre correspondant et sera remplacée par la police par défaut.


Résultat:


Notes: 

  • en cherchant dans le Chrome Webstore, j'ai trouvé une extension permettant de créer des modèles pour Gmail. Attention! Cette extension me semble intrusive. Je l'ai donc désinstallée. Pour info: https://chrome.google.com/webstore/detail/gmail-email-templates/llccdnmbipddnkhmldacpcjjcnljpoij?hl=fr
  • Dans le Webstore, vous pourrez aussi trouver des extensions permettant d'ajouter / éditer du code HTML dans un message Gmail. Avec un éditeur comme Ckeditor ou autre c'est presqu'aussi facile à réaliser et bien plus sûr. Attention cependant car des traitements de texte peuvent fournir un HTML très lourd. Comparaison:

Code HTML d'un simple ">" en police Tahoma, taille 16 px !!!

Dans Google Docs:

<p><span id="xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx"><span style="font-size: 18pt; font-family: Caveat; color: rgb(0, 0, 0); background-color: transparent; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; vertical-align: baseline; white-space: pre-wrap;">&gt;</span></span></p>

Dans Ckeditor:

<p><span style="font-family:tahoma,geneva,sans-serif;"><span style="font-size:16px;">&gt;</span></span></p>

On comprend mieux pourquoi il faut éviter de coder un site avec un traitement de texte! La différence "à l'arrivée" est flagrante et peut se solder par plusieurs secondes de plus à l'ouverture de la page.

lundi 18 février 2019

Mise-à-jour: LibreOffice bientôt sur le Cloud...

Voici l'adresse: https://www.libreoffice.org/download/libreoffice-online/ pour télécharger le logiciel.
Mais déception, ils ne fournissent pas le cloud! Il faut donc disposer d'un serveur perso...


LibreOffice bientôt sur le Cloud pour rivaliser avec Google Docs et Office 365, la 
version Android est également en cours de développement...

Annoncé depuis 2011, le projet LibreOffice Online - la version en ligne de la suite bureautique open source - reprendra vie pour offrir aux utilisateurs des outils d'édition de documents et de collaboration basés sur le Cloud. La nouvelle a été annoncée hier par The Document Foundation, qui supervise le développement de LibreOffice.

En savoir plus avec www.developpez.com

jeudi 31 janvier 2019

Webapps faciles avec Surf-Browser ou Min-Browser

Késako webapps?

Avant tout, ce sont des applications en ligne accessibles via un navigateur. Il y a de nombreuses webapps Google comme Gmail, Keep, Google Traduction, Maps, Docs, etc... mais ce ne sont pas les seules, loin de là.


On peut aussi convertir une page web qu'on utilise souvent en WebApp. On peut trouver des dizaines d'exemples: Météo, webcams "live", tracker de navires ou d'avions de ligne, détecteur d'orages (avec Weatherbug), actualités, application de SMS comme MightyText, mais aussi des pages web locales (hébergées sur votre disque dur) comme des recettes de cuisine, un éditeur HTML, et bien d'autres encore...


Les navigateurs dérivés de Chromium comme Chrome, SlimJet, Vivaldi* peuvent le faire en 3 clics. Dans Chrome, il faut aller dans les paramètres (3 points superposés en haut à droite) puis "encore plus d'outils" -> Créer un raccourci (vers la page). Cette fonction a changé plusieurs fois de nom. Avant, c'était "ajouter au Bureau". Cela peut être différent selon le navigateur utilisé. À noter que ça ne fonctionne pas du tout avec Opera qui est pourtant dérivé de Chromium.
[Edit] J'ai découvert (09/04/2019) que le navigateur "Web" Gnome (anciennement Epiphany**) le fait aussi maintenant.


Mais depuis plusieurs mois, je n'utilise plus qu'Opera. J'ai donc dû trouver une alternative. Il y a eu Webby-Browser mais celui-ci ne fonctionne pas bien sous XFCE4 / Manjaro. C'est par hasard que j'ai trouvé mon salut: Surf-Browser qui est un navigateur extrêmement léger et simplifié. Malheureusement, il peut être pénible à manipuler et je doute que des non-geeks l'apprécient longtemps!

Ce n'est pas bien compliqué. Il suffit d'installer Surf-Browser sur votre distro. Vous pourrez aussi essayer avec Min-Browser. Il est moins simplifié donc plus facile à utiliser mais par contre il peut parfois rechigner (messages d'erreur) et crasher. Surf tient parfaitement ce rôle de WebApp maker.
sudo pacman -S surf
Pour lancer Surf (ligne de commande uniquement)
surf
Et vous obtenez une magnifique page blanche!
En effet, il faut lui donner une URL comme ceci (on va prendre Météo-France comme exemple. On remarquera en passant que le site n'est pas sécurisé. Bravo MF!)
surf http://www.meteofrance.com/accueil 

Capture de la fenêtre obtenue:



Créer le lanceur dans le tableau de bord XFCE4

Ce n'est pas bien compliqué là non plus si vous avez l'habitude d'en créer. Voici une capture. On remarquera qu'il n'y a pas besoin de cocher "exécuter dans un terminal".





* Pour Vivaldi, il faut bidouiller mais c'est pas bien compliqué... Ce n'est peut-être plus possible à l'heure où j'écris ces lignes. J'ai en effet laissé tomber Vivaldi à cause de bugs récurrents.
** Epiphany reste d'ailleurs le nom à utiliser pour l'installation via Pacman

samedi 29 décembre 2018

Indispensable! (pour moi, en tous cas...) Convertir un PDF en HTML

Source image: pdfonline.com


Convertir un fichier PDF en HTML (et même en XML) sans perte de mise en page avec l'utilitaire PDFtoHTML.

Pourquoi faire? On peut avoir de multiples raisons de convertir un PDF en un autre format d'autant plus que ce format est très restrictif car on peut difficilement le modifier entre autres défauts. Personnellement, cela me permet de créer des liens quand il n'y en a pas (par exemple, dans le sommaire d'un manuel d'appareil). On peut aussi facilement fusionner plusieurs documents en un seul (mais il est vrai que des utilitaires existent pour ça)

Installez Poppler (appelé Poppler-Utils sous Ubuntu) qui est dispo dans les dépôts:
sudo pacman -S poppler
Poppler-utils est un paquet logiciel fournissant un ensemble d'utilitaires en ligne de commande. Il s'appuie sur Poppler qui est une bibliothèque de rendu PDF fondée sur l'afficheur PDF Xpdf. Ces utilitaires permettent notamment d'extraire du texte ou des images d'un fichier PDF pour obtenir en retour des fichiers au format texte (TXT) ou HTML.

Les utilitaires fournis sont :

pdftotext : pour extraire le texte d'un PDF
pdfimages : pour extraire les images d'un PDF
pdftohtml : pour transformer un PDF en HTML
pdftops : pour convertir un PDF en PostScript
pdfinfo : pour lire les informations d'un PDF
pdffonts : pour obtenir les informations sur la police d'un PDF.


Convertir monfichier.pdf en monfichier.html

Placez vous dans le dossier où se trouve votre PDF et tapez:

$ pdftohtml -c -s monfichier.pdf monfichier.html
Page- 1

ATTENTION AUX IMAGES!

Les images sont enregistrées séparément dans le même dossier. Pour que votre HTML soit opérationnel sur internet (sur un site web par exemple), il va falloir "soulever le capot".

     1. mettre l'image en ligne par exemple dans un blog Blogger (Google) ou sur votre hébergeur d'images favori (comme Imgur).
     2. Editer votre code html et recherchez (Ctrl+F) les balises "img". On va trouver 1 ou plusieurs lignes dans ce genre:
<img width="892" height="1263" src="monimage1.png" alt="background image"/>
remplacez monimage1.png par l'url de votre image mise en ligne comme ceci:

<img width="892" height="1263" src="https://4.bp.blogspot.com/-3Nd9I6KNILk/XCeNG03HXII/AAAAAAAASoc/J5xLM06hhP8INdezf5wnkc0Z6nWw1TlvACLcBGAs/s1600/monimage.png" alt="background image"/>
Exemple (bulletin de vigilance jaune de Météo-France Antilles du 29/12/2018). Note: pour Blogger, j'ai collé le contenu du <body> seulement. Si vous obtenez un texte bizarre: ouvrez plutôt le fichier HTML dans votre navigateur habituel. Affichez la source HTML puis copiez-la. Attention! chez moi, je me retrouve bizarrement avec un contenu en double. Si c'est aussi votre cas, ne récupérez que la partie entre le premier <body> et  le premier </body>. Vous pouvez aussi ajouter l'option  "-enc Latin1" dans la ligne de commande.

Voici ma ligne de commande perso:
pdftohtml -s -enc Latin1 monfichier.pdf monfichier.html
Notez qu'on peut remplacer monfichier.pdf par un astérisque, ainsi tout fichier PDF sera traité. Attention s'il y en a plusieurs dans le même dossier, il ne va rien se passer sauf l'affichage de l'aide. Donc, peu d'intérêt.
background image
Vents violents :
                            
Bulletin de Suivi de Vigilance n°3 pour les Iles du Nord
(Saint-Martin et Saint-Barthélemy)
Episode n°18-IN
Rappel des Dangers :
Vents violents niveau JAUNE
Emis le : samedi 29 décembre 2018 à 08h24 légales (soit 12:24 UTC)
Par : Centre Météorologique de Guadeloupe
Date et heure du prochain bulletin : Samedi 29 décembre 2018 à 17h00 locales.
Début d'évènement : 
en cours
Fin d'évènement estimée : 
samedi 29 décembre 2018 à 17h locales.
Situation actuelle
Des paquets nuageux (résidus d'une bande frontale) défilent toujours sur le nord de l'arc Antillais en
occasionnant des averses accompagnées de 
fortes rafales de vent
.
Prévisions
Le vent d'est-nord-est souffle à une allure moyenne de 40 km/h sur la région, avec des rafales atteignant
souvent 60 à 80 km/h.
Sous les averses les plus marquées, le vent peut temporairement atteindre 50 à 60 km/h en moyenne, et 80
à 100 km/h en rafales.
Ce temps perturbé, caractérisé par de brèves averses accompagnées d'un vent véloce et turbulent, devrait
persister jusqu'à ce soir (samedi).
A noter que ce vent lève une mer forte et hachée, avec des creux de 3m voire 3m50 au large,
essentiellement générés par la mer du vent. Une petite houle de Nord peu énergétique (creux voisins
d'1m50 pour une période de 9 à 10 secondes) croise cette mer du vent.
Données observées
Valeurs max mesurées ces dernières 24h :
Samedi matin à 07h locales :
Gustavia : vent moyen 52 km/h, rafales à 98 km/h
Vendredi après-midi à 17h locales:
Gustavia : vent moyen 41 km/h, rafale à 87 km/h.
Grand-Case : vent moyen 39 km/h, rafale à 63 km/h.
Vendredi matin à 10h locales:
Gustavia : vent moyen 64 km/h, rafale à 115 km/h.
Grand-Case : vent moyen 52 km/h, rafale à 75 km/h.
Météo France – Centre Météorologique de Guadeloupe. Aéroport du Raizet BP 451 – 97183 Abymes Cedex
Téléphone : 0590 89 60 60 – Fax : 0590 89 60 76 
Prévisions : 
0892 68 08 08
 (0,32 €/min + prix appel) – web : 
http://www.meteofrance.gp
-q : ne pas afficher les messages d'erreur
-v : afficher le copyright et les information de version
-p : échanger les lien .pdf avec .html
-c : générer des sorties complexes
-i : ignorer les images
-s
génère un seul HTML incluant toutes les pages
-noframes : ne pas générer de cadres
-stdout : utiliser la sortie standard
-xml : sortie pour des post-traitements XML
-hidden : forcer l'extraction de texte caché
-dev : périphérique de sortie pour Ghostscript
-nomerge : ne pas fusionner les paragraphes
-nodrm : écraser les paramètres DRM du document
et d'autres: https://www.systutorials.com/docs/linux/man/1-pdftohtml


Script pour ajout d'une interface graphique avec Zenity (je n'ai pas encore essayé):


https://doc.ubuntu-fr.org/pdftohtml

Voir aussi: http://pdftohtml.sourceforge.net/

Version pour Win32

Autres options: https://www.systutorials.com/docs/linux/man/1-pdftohtml

Site de conversion en ligne: https://www.pdfonline.com/convert-pdf-to-html