jeudi 22 juin 2017

Créez un Hotspot wifi + VPN sur votre Ubuntu ou autre Linux

BONNE NOUVELLE!

Si le PC hébergeur de votre hotspot est lui-même sous VPN, les appareils qui s'y connectent profiteront aussi du VPN et donc de sa sécurité.
Attention, cependant, si la compression des données de votre navigateur Chrome, Opera ou autre sur votre smartphone est activée, cela équivaut à un proxy. Vous aurez donc du mal à savoir par où vous passez effectivement. Donc pour le vérifier, désactivez cette fonction ou utilisez le navigateur d'origine de votre téléphone.
Pour savoir si votre appareil bénéficie réellement du VPN, vérifiez votre IP auprès d'un site comme http://www.mon-ip.com/en/my-ip/  depuis votre PC "hébergeur" puis depuis votre appareil. Si votre Smartphone (par exemple) a la même IP "exotique" que votre PC, c'est tout bon!

Si vous ne savez pas ce qu'est un VPN, désolé, il vaut mieux passez votre chemin ou faire une recherche sur ce site ou ailleurs.

(Ajouté et remonté le 20/09/2017).


ARTICLE d'ORIGINE

Dans mon cas, la Livebox est assez loin de mon Bureau avec en plus 2 murs en béton-armé à traverser. Résultat, la connexion de mon smartphone est "limite". Ça ne me pose pas de gros problèmes pour consulter des news mais par contre, ça rame pas mal pour faire des mises-à-jour ou un téléchargement même modeste.
Pour mes PC, je suis en filaire (Ethernet) ce qui est le plus performant.

J'ai essayé plusieurs méthodes sans grand succès. Ou alors, mon Hotspot était visible dans la liste mais ne fonctionnait pas...

Cette fois, j'ai trouvé un tuto qui convient très bien. Et maintenant, la connexion de mon Smartphone (un Meizu M2 mini) est au max!

J'ai créé mon hotspot sur ma vieille Eeebox B202 Asus équipée d'une Manjaro. Et ça fonctionne du Tonnerre de Brest. Si mon hotspot (Eeebox) n'est pas démarré, mon smartphone se connecte automatiquement sur ma Livebox. Aucun problème.

Mes sources: http://ubuntuhandbook.org/index.php/2014/09/3-ways-create-wifi-hotspot-ubuntu/ (le premier tuto)

Le tuto date de 2014 pour Ubuntu 14 Unity mais ça a été encore plus facile avec mon NetworkManager sur Manjaro qui semble bien adapté à cet usage. Je signale que je n'ai pas essayé sur Ubuntu ni encore sur le Raspberry Pi 2B (malheureusement il n'y a pas pas de WiFi sur cette version et en plus, le VPN pose problème avec le serveur HTTP déjà en activité). J'attend la prochaine version des RPI.


Le nécessaire

  • Un PC pour héberger le Hotspot. Étant bien entendu que vous pourrez l'utiliser à d'autres tâches si vous le désirez tout comme n'importe quel autre ordi. Vous pouvez aussi bien le faire avec un Raspberry y compris avec un "zéro" (si vous en trouvez!). Dans ce cas, il pourra tourner nuit et jour pour une consommation ridicule. Attention cependant, l'antenne intégrée des RPI n'est peut-être pas très performante. Mieux vaut essayer -je pense- avec une vraie antenne (voir liens).
  • Une connexion filaire (par câble Ethernet)
  • Au moins une carte wifi en ordre de marche.

ATTENTION! 
  • Le PC servant de hotspot ne pourra pas se connecter lui-même en WIFI à moins d'avoir 2 cartes. Mais là, c'est une autre histoire! Il doit être connecté lui-même en filaire (Ethernet).
  • Si vous éteignez votre ordi la nuit, vos autres appareils n'auront plus de WIFI. Ça peut être une bonne solution pour empêcher les gosses de surfer "jusqu'à pas d'heure".
  • Si vous installez un VPN sur votre PC "hébergeur", tous les appareils qui passent par lui seront protégés par ce VPN. C'est un immense avantage pour une connexion WIFI au niveau sécurité. Par contre, ça peut poser problème pour se connecter sur certains sites par exemple bancaires.
  • Si votre PC hébergeur est sous VPN, il ne pourra pas fonctionner comme serveur HTTP (par exemple). On ne peut pas tout avoir!
  • La portée du WIFI ne me semble pas extraordinaire malgré la "vraie" antenne externe WIFI de l'Eeebox. Mais ça dépend peut-être des machines. Au rez-de-chaussée, presqu'à la verticale, (à travers une grosse dalle de béton-armé), le signal n'est pas génial-génial mais exploitable.



1. Déconnectez-vous du WIFI définitivement sur votre PC* (Linux) destiné à servir de hotspot et connectez-vous en "filaire" (avec nm-applet dans votre "tray" ou "zone de notifications"). Note: votre PC ne pourra plus utiliser le WIFI sauf si vous désactivez votre hotspot. Ce n'est pas irréversible, rassurez-vous!

2. Allez à l'icône du réseau dans votre "Tray" (nm-applet).

3. Clic droit: Editer les connexions (ou quelque chose dans ce genre. Chez moi, c'est "Edit connections")

4. Add (ou ajouter). Choisissez WIFI.

5. Nom de la connexion: ce que vous voulez: hotspot, par exemple...

6. SSID: c'est le nom qui sera visible dans la liste des stations WIFI. Par exemple: totowifi

7. Mode: choisir "infrastructure" ou "hotspot"

8. Bande, Canal: n'y touchez pas sauf ensuite si vous savez ce que vous faites. Votre smartphone pourra peut-être vous montrer les canaux les plus tranquilles avec une appli ad-hoc.

9. Device ou appareil: affichez la "mac address" de votre carte graphique (déjà inscrite en principe)

10. Cloned Mac address, MTU: ne touchez à rien...

11. On change d'onglet. Allez à Sécurité Wifi. Choisissez WPA et WPA2 personnel

12. Entrez votre mot de passe (ou clé). On peut même l'afficher en clair. Notez-le bien!

13. Allez à l'onglet "Paramètres IPV4" et vérifiez bien que la "Méthode" est bien "partagé avec d'autres ordinateurs". C'est ce qui permettra à votre smartphone ou autre d'accéder à Internet via votre PC.




14. Puis, enregistrez.

15. Ouvrez votre gestionnaire de fichiers en "root". Par exemple:

 sudo thunar

... et allez dans les fichiers systèmes à  /etc/NetworkManager/system-connections
Vous devriez trouver un fichier de configuration du nom de "hotspot" (le nom de notre connexion donné au début)

16. Ouvrez ce fichier et recherchez mode=infrastructure. Changez =infrastructure en =ap et enregistrez. Si c'est déjà fait, fermez le fichier.

17. Quand tous est fait... Connectez-vous dans nm-applet à votre nouveau hotspot "totowifi" (ou autre). Il devrait être maintenant visible dans les stations accessibles depuis votre Smartphone

S'il n'est pas visible, redémarrez votre ordinateur. Ça a été le cas sur mon autre ordi.



* Certains pensent qu'un "PC" est forcément un ordinateur sous MS Windows.. C'est ridicule, puisque "PC" signifie "Personal computer", donc aucune incompatibilité à priori avec Linux et peut-être même maintenant avec les Mac... De plus, quasiment tous les ordinateurs actuellement sous Linux étaient à l'origine prévus voire conçus pour Windows. Ce n'est évidemment pas le cas des Mac.



Quelques liens utiles pour créer un hotspot avec un Raspberry. Tous ne fonctionneront peut-être pas out-of-the-box mais ça peut servir...

mardi 13 juin 2017

Recherche Google par défaut limitée à 2 ans

J'avais déjà indiqué début Avril comment créer des liens de recherche limités à 6 mois, 1 an, 2 ans dans Google Chrome.

Malheureusement, je me sers peu de ces liens car j'y pense trop tard 9 fois sur 10! J'ai donc tenté de modifier le moteur de recherche par défaut et ça fonctionne! À mon avis, ça peut fonctionner sur d'autres plateformes aussi... On pourra peut-être adapter pour d'autres moteurs.

J'ai limité à 2 ans car beaucoup de mes recherches concernant Linux et c'est très désagréable -quand on cherche à résoudre un problème- de tomber sur un article ou un topic qui date de 2007 voire de 2002 (!) alors qu'on est en 2017 et qu'en 10 ou 15 ans, les choses ont pas mal changé dans Linux (et ailleurs). Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi Google ne propose pas ce paramètre...

Pour modifier le moteur de recherche dans Google Chrome, allez aux paramètres (trois points orientés verticalement en haut à droite) >>> Paramètres >>> Moteurs de Recherche >>> Gérer les moteurs de recherche >>> Google (par défaut) >>> cliquez sur les 3 points orientés verticalement au bout de la ligne puis "modifier". Et collez sous "URL avec %s...." cette URL:  "https://www.google.fr/?q=%s&tbs=qdr:y2" sans les guillemets.


Moteur de recherche 
google2

Mot clé 
g

URL avec %s à la place de la requête:
https://www.google.fr/?q=%s&tbs=qdr:y2 

Vous pouvez changer le 2 (rouge) en 1 ou 3 si vous voulez...





Maintenant, quand vous ferez une recherche, elle sera automatiquement limitée à 2 ans. Résultat:


Bien sûr, il sera facile de changer de limite de temps, comme d'habitude. Et en plus, ça affiche les "outils" automatiquement. Il est d'ailleurs à remarquer que cette méthode peut être relativement handicapante avec certaines recherches. Par exemple, si vous recherchez "Linux", il est probable que vous ne trouverez pas immédiatement l'article "Linux" par Wikipedia...

samedi 3 juin 2017

Problèmes avec les noms de fichier ou de dossier en 2 parties séparées un espace

J'ai été confronté à ce problème lors de l'utilisation de Google Drive via Grive (précédent article)

Le problème: Linux (Ubuntu aussi) n'aime pas les fichiers en 2 ou 3 parties avec un espace les séparant. Si ça fonctionne parfaitement dans un gestionnaire de fichiers, ça se corse en ligne de commande, par exemple avec Rsync. Ci-dessous un exemple plus simple avec cp (copy)

cp mon test /run/media/user/BACKUPS/
cp: impossible d'évaluer 'mon': Aucun fichier ou dossier de ce type

On remarquera qu'il a seulement retenu "mon" et évidemment, il n'a rien copié.

Si je re-tape ma commande en mettant 'mon test' entre des apostrophes (ou des guillemets), pas de problème, ça fonctionne... Mon fichier est bien copié dans BACKUPS.

 cp 'mon test' /run/media/manja/BACKUPS/  

Morale de l'histoire, quand on crée un fichier ou un dossier dans Linux et qu'on veut séparer son nom en 2 ou 3 parties mieux vaut éviter les espaces. On peut par exemple appeler son dossier "MonDossier" ou "mon_dossier". Malheureusement, ce n'est pas toujours possible notamment dans le cas de Grive où le dossier doit rester Google Drive sans possibilité de le renommer.


mardi 30 mai 2017

MODIFIÉ: Nouveau GRive (GoogleDrive pour Linux)

Contrairement à ce que j'ai pu affirmer par le passé, GRive (GDrive officieux pour Linux) n'est pas mort ou en tous cas, il est ressuscité.

Pour l'installer et le lancer dans Arch ou Manjaro, ce n'est pas difficile puisqu'il suffit d'aller le chercher dans Pamac Manager, le gestionnaire de logiciels d'Arch/Manjaro. Il se trouve dans les dépôts AUR.


  • Installez Grive
  • Installez Grive-Tools
  • Lancez maintenant Grive Setup (ou Grive-Tools) et suivez les directives
  • Votre gestionnaire de fichiers va s'ouvrir tout seul et afficher bientôt votre Google Drive
Attention! la synchro peut prendre plusieurs minutes!

Allez ici pour plus de détails, notamment l'utilisation de Google Drive Indicator (indispensable)
https://www.thefanclub.co.za/how-to/ubuntu-google-drive-client-grive-and-grive-tools

Bon, il y a encore des petites choses qui m'interpellent, je reviendrai donc prochainement pour les préciser.

Truc: mettez votre Google Drive dans les favoris de votre gestionnaire de fichiers ou dans le panneau latéral (comme dans Thunar) pour le trouver facilement!

Pour d'autres distros comme Ubuntu et dérivés mais d'autres aussi, essayez d'allez là: https://pkgs.org/download/grive


AJOUT:
  •   résolu!   PROBLÈME: Comme il y a un espace dans le nom de dossier Google Drive, ça ne fonctionne pas en ligne de commande avec Rsync par exemple (ci-dessous).  Il faut mettre le nom du dossier comportant un espace entre "guillemets" ou 'apostrophes' (pareil pour un fichier)
  • Ligne de commande pour synchroniser votre home dans Google Drive en excluant certains dossiers notamment Google Drive (!). Evidemment, on ne va pas sauvegarder GogleDrive sur lui-même! Ça pourrait durer très-très longtemps et même finir par un remplissage complet du Drive et de votre disque local... pkexec ou sudo n'est utilisé que pour lancer la ligne de commande depuis un Termimal. Par contre, je pense qu'il faut le retirer si vous le lancez depuis une tierce application sans interface graphique comme Rsync.
 sudo rsync -r -t -p -v --progress -z -s --exclude .cache --exclude Téléchargements --exclude 'Google Drive' --exclude .zygrib --exclude Vidéos /home/user/ /home/user/'Google Drive'

  • Un autre problème est survenu: les fichiers stockés dans le dossier Google Drive -sur mon disque- ne voulaient pas du tout se synchroniser avec le Cloud de Google. En fait, pour ne pas avoir d'erreurs, j'utilise sudo pour lancer Rsync (en ligne de commande) ce qui fait qu'il y a un problème de permissions. J'ai donc dû les modifier pour que Grive commence à les synchroniser dans le Cloud.

Tout votre Google Drive dans votre gestionnaire de fichiers...

REMONTÉ: AJOUT pour Arch Linux et dérivés dont Manjaro (plus bas)


En clair...
Si vous voulez afficher votre Google Drive dans votre gestionnaire de fichiers sous Ubuntu, vous êtes amené en général à installer une application qui va faire le boulot. GRIVE* était naguère la plus connue mais maintenant c'est plutôt INSYNC.

* ne fonctionne plus, il me semble...




Ici, je vous propose de le faire sans application tierce


On utilise seulement


  • Gnome-Control-Center connu aussi sous le nom de "Paramètres" ou de "Paramètres Système". Celui-ci est en principe installé par défaut seulement sur les distros uniquement basées sur Gnome. Les autres utilisent des forks comme unity-control-center, mate-control-center, etc... Il va donc falloir installer en plus Gnome-Control-Center. Attention! Je vous conseille d'utiliser seulement la rubrique "gnome-online-accounts" et d'y aller mollo avec les autres ou plutôt d'utiliser votre xxxxx-control-center habituel pour éviter tout conflit... Mais vous pouvez y aller voir du moment que vous ne changez rien...
  • Gnome-Online-Accounts (ou "Comptes en ligne" en Français). On y accède depuis le gnome-control-center.


Si vous utilisez un Ubuntu basé uniquement sur Gnome 3.18, vous n'aurez presque rien à faire. Pour Unity, XFCE, Mate et les autres, il faudra mettre un peu le nez sous le capot...

Ce truc est inspiré d'un article de l'excellent webupd8.org. Vous pourrez d'ailleurs y aller faire un tour pour plus de détails. Ici, j'ai fait simple.

Je précise aussi que ce tuto est basé sur l'intégration de GDrive dans Ubuntu 16.04 MATE (ma distro). Pour les autres, je n'ai pas essayé. Pour Arch, Manjaro et autres, voyez en fin d'article. Attention, ce bidouillage ne semble pas possible sur des versions antérieures à 16.04. On peut aussi essayer avec des distros non-Ubuntu mais évidemment, je ne garantis rien! Note: ça marche sur Arch et Manjaro (voir en bas).

De plus, comme d'habitude, je vous conseille de faire une image disque de votre distro avant de partir à l'aventure. En principe, ça ne doit pas poser de problème mais sait-on jamais... surtout pour des distros un peu "exotiques" comme Elementary OS, Bodhi Linux ou autres... À vous de voir.



1. INSTALLATION POUR UBUNTU ET DÉRIVÉS



Cette partie est commune à tous les environnements


sudo apt install gnome-control-center gnome-online-accounts 

Je rappelle que apt-get est considéré maintenant comme obsolète (mais fonctionne encore)



2. UNITY SEULEMENT (non vérifié)


Pour lancer le control-center:


gnome-control-center 


Pour lancer directement online-accounts (comptes en ligne):


gnome-control-center online-accounts




3. UNITY, MATE, XFCE et les autres...




Installez d'abord le control-center et online-accounts comme en 1
Si vous lancez control-center et online accounts comme indiqué ci-dessus, ça ne va pas bien fonctionner. Vous n'aurez que 2 ou 3 rubriques et surtout pas de online-accounts visible. 
C'est ballot!

Il va donc falloir ruser...



Pour lancer le Gnome-Control-Center depuis un terminal:


XDG_CURRENT_DESKTOP=GNOME gnome-control-center  

Ensuite, il suffit de cliquer sur "Comptes en ligne"



Pour faire un lanceur ou modifier le lanceur existant, utilisez cette commande à mettre dans le fichier.desktop


sh -c "XDG_CURRENT_DESKTOP=GNOME gnome-control-center"  

Notez que la méthode de webupd8.org est plus compliquée que la mienne...





Voici ce qu'on obtient. Comptes en lignes est en haut, 2e à partir de la gauche.





Là, je ne vais pas me décarcasser pour vous expliquer la suite vu que "c'est simple comme bonjour" pour ajouter un compte... Vous remarquerez qu'on peut ajouter d'autres types de comptes ce qui peut donner des idées...
Attention, vérifiez bien que "Fichiers" est bien activé. Dans la capture ci-dessous, tout est activé.




-Et maintenant, on fait quoi!?

- Hé ben, on ouvre son gestionnaire de fichiers (Caja, Thunar, Nautilus, Nemo ou autres) et on constate qu'un "disque" nommé comme votre Gmail a été ajouté dans le panneau latéral. Il suffit de cliquer dessus pour que tous vos dossiers et fichiers Google Drive s'affichent au bout de quelques instants. Un temps certain même! Ce qui a fait dire à certains utilisateurs qu'il en était quasiment sans utilité (useless). C'est un peu exagéré mais c'est sûr, ça peut sembler interminable sur une vieille machine avec en plus une connexion déficiente.

Notez que certaines options de Google Drive ne vont pas fonctionner ici (par exemple "partage"). Vous remarquerez aussi que tous vos fichiers restent dans le "Cloud" et ne sont donc pas importés sur votre disque (sauf si vous les transférez volontairement sur celui-ci) contrairement à Dropbox.



Mon Google Drive dans le gestionnaire de fichiers par défaut d'Ubuntu Mate, CAJA ...




POUR ARCH LINUX. MANJARO, ETC...


  • Installez Gnome-control-center avec Pamac Manager, la logithèque de Manjaro s'il ne l'était pas déjà. Gnome-Online-Accounts devrait alors s'installer automatiquement (je ne me souviens plus très bien. Sorry).
  • Ensuite, installez gvfs-goa et gvfs-google qui sont aussi disponibles dans Pamac. Inutile de redémarrer votre PC, seulement votre gestionnaire de fichier. Votre GDrive devrait alors apparaître comme par magie dans Nautilus, Thunar ou autre...  Toutefois, le contenu de votre Drive peut mettre un certain temps pour se charger à la première utilisation (dans la session) et idem  pour chaque dossier. 


NOTE: 2017. il semble que Grive soit ressuscité: https://pkgs.org/download/grive

LIENS

samedi 20 mai 2017

D'autres actions personnalisées pour Thunar

Note: je pars du principe que vous savez ce qu'est une "commande personnalisée" dans Thunar.


CONVERTIR UN FICHIER *.AMR EN *.MP3 (personnel)

Les enregistreurs d'appels téléphoniques sur Android utilisent des fichiers-son au format *.amr ce qui peut être gênant sur certains OS.


Voici une "custom action" pour Thunar qui le fait instantanément et très simplement (sans script).

  1. D'abord, il faut ffmpeg soit déjà installé
  2. Dans "commande", ajoutez ce code:


 ffmpeg -i *.amr -ar 22050 lastcall.mp3

Bien-sûr, vous pouvez changer le nom "lastcall" par ce que vous voulez... Vous pouvez aussi améliorer cette commande. Dans le cas précédent, je renomme ensuite mon fichier.

Dans conditions d'apparition:

Motifs de fichiers: *.amr et en-dessous: "fichiers audio"

Attention! Le fichier mp3 obtenu est 2,5 x fois  plus lourd que le *.amr. Vous pouvez alors diminuer la qualité de 22050 à 12000 voire 8000. Et ça reste très correct pour une communication téléphonique. Dans mon cas, le fichier ne fait que 60 ko soit 33% de moins en bitrate 8000.



OPTIMISER (ALLÉGER) DES FICHIERS JPG (assez connu)


  1. Installez jpegoptim (on le trouve dans les dépôts d'Ubuntu et d'Arch)
  2. Commande: 

 for file in %F; do jpegoptim --strip-all -of "$file"; done 

Conditions d'apparition:

Motifs de fichiers: *.jpg;*.jpeg
En-dessous: cochez fichiers-image



BITDEFENDER ANTIVIRUS (personnel)

1. Scanner un fichier d'un clic droit

Dans commande:

 bdgui %F 

Conditions d'apparition:

Cochez Fichiers audio, image, texte, vidéo, autres


2. Scanner un dossier

Dans commande:

 bdgui %d

Conditions d'apparition:

Cochez "Répertoires"

Manjaro: imprimer en ligne de commande & action personnalisée dans Thunar.

Je cherchais désespérément à me bricoler une "custom action" (ou action personnalisée) dans Thunar pour pouvoir imprimer avec un clic droit un fichier. Ce fut laborieux!

Il me fallut d'abord trouver comment imprimer en ligne de commande. De plus, certaines commandes comme Xfprint existant sour l'ancien XFCE sont devenues obsolètes. Mais une fois n'est pas coutume, j'ai trouvé mon bonheur sur un site en Français: lindev.fr


Imprimez en ligne de commande (vous avez besoin du nom Linux de votre imprimante. Voir plus bas pour l'obtenir)

 lpr -h -PDeskjet-3520-series -o media=A4 -o scaling=100 monfichier.pdf

Cette commande peut aussi imprimer des fichiers txt (ou même des fichiers textes sans extension ce qui est la norme sous Linux). Par contre, je n'ai pas encore essayé pour d'autres (images, doc, html, ...)

  • -h pour désactiver l'impression de la bannière
  • -PDeskjet-3520-series, Imprimante à utiliser (voir plus bas) (en rouge le nom effectif de l'imprimante)
  • -#1 précise le nombre de copies  (ici 1)
  • -o media=A4 spécifie bien-sûr le format de papier.
  • -o scaling=100 Utilisation à 100% de la zone d'impression en respectant le ratio


Ci-dessous, la commande pour l'action personnalisée dans Thunar. %f, c'est le chemin vers le fichier sélectionné. Dans l'onglet "conditions d'apparition", vous pouvez cocher "fichiers texte, autres fichiers" et (pour tester "fichiers images"). Dans "motifs de fichiers", vous pourrez essayer *.doc et d'autres.

  lpr -h -PDeskjet-3520-series -o media=A4 -o scaling=100 %f




Trouvez le nom exact de votre imprimante

 $ lpstat -tvH
scheduler is running
system default destination: Deskjet-3520-series
.........................................................et bla-bla-bla..........

jeudi 18 mai 2017

Lanceur pour 2 voire plusieurs applications en même temps

Lanceur à commande multiple


À quoi ça peut donc bien servir?!

Dans certains cas spécifiques, il peut être intéressant de lancer 2, 3 voire plusieurs applications en même temps pour gagner du temps. Des dizaines d'exemples existent en dehors des classiques lanceurs pour updater et upgrader ou autres.


Exemple de commandes multiples: Commandes de nettoyage complet pour Ubuntu et consorts...

 sh -c "sudo apt autoclean; sudo apt clean; sudo apt autoremove --purge"  



Un exemple de lanceur pour plusieurs applis (je l'utilise en ce moment)
Dans mon cas: J'ai changé de gestionnaire de mots de passe. Je suis passé de Password-Gorilla (qui utilise une base de données compatible Pasaffe) à KeepassX. L'importation est possible mais ne fonctionne pas correctement. Donc, je fais ça manuellement et progressivement au jour-le jour (oui, c'est fastidieux surtout quand on a accumulé plus de 200 mots de passe!). Quand j'ai besoin d'un mot de passe (souvent, car j'utilise des mots de passes alambiqués et donc impossible de m'en souvenir!), je lance donc l'ancien puis le nouveau gestionnaire et j'en profite pour mettre à-jour le nouveau. Bon, je suis quand même obligé de rentrer mon mot de passe principal pour chacun d'eux mais c'est une sécurité à ne pas contourner... Trop dangereux par les temps qui courent...!

J'en avais déjà parlé par le passé mais cette fois, avec mon lanceur de gestionnaires de mots de passe, j'ai eu un problème (sous Manjaro + XFCE): la 2e appli refusait tout bonnement de s'ouvrir tant que la deuxième n'était pas fermée... ce qui ne me convenait pas du tout! J'ai donc tâtonné et je me suis rendu-compte qu'en mettant 1 seule "Esperluette" (le signe "&"), ça fonctionnait nickel. D'habitude, en effet, on en met 2: "&&". L'utilisation du point-virgule (;) ne fonctionne pas non plus ici.
Ce genre de commande est une sorte de script simplifié.


 sh -c "keepassx & password-gorilla"



Un autre exemple

Chaque matin, je fais mon bulletin météo (amateur) et ceci depuis près de 10 ans. Cela m'oblige à ouvrir de nombreuses applications (notamment des ChromeApps) pour avoir une bonne vue d'ensemble du temps dans la région mais je lance aussi mon éditeur html. Un lanceur d'applis "par lots" n'est donc pas inintéressant. Ça m'évite d'avoir à fouiller dans mon panel (dock).


 sh -c "leafpad & /opt/google/chrome/google-chrome --app-id=xxxxxx & bluegriffon"

À noter que le "&" ou "esperluette" (en Français. "Ampersand" en Anglais) est un opérateur qui signifie "et". En "bash", ce caractère est d'habitude dédoublé (&&).

  • && entre deux commandes: si la première rate, la deuxième n'est pas lancée.
  • & (1 seule). Je n'ai trouvé aucune explication concernant son utilité. Tout ce que je sais c'est qu'elle fonctionne chez moi..
  • ; (point-virgule ou semicolon en Anglais): même si la première commande rate, la deuxième ou les suivantes seront lancées (ne fonctionne pas dans le cas présent)



Un autre exemple de commande multiple et son équivalent en script

 cd /my_folder; rm *.jar; svn co path to repo; mvn compile package install  

Script:

 #! /bin/sh
cd /my_folder \
&& rm *.jar \
&& svn co path to repo \
&& mvn compile package install  


mercredi 17 mai 2017

Une ChromeApp pour Google+ Collections



Une  ChromeApp pour Google+ Collections

  • Allez sur votre Google+ Collections
  • puis Paramètres >>> "plus d'outils" >>> "ajouter au bureau" 
  • Donnez-lui le nom que vous voulez
Malheureusement, Chrome va vous créer une webapp pour Google+ et rien d'autre...


En utilisant votre gestionnaire de Menu: Modifiez la commande d'origine du lanceur...

/opt/google/chrome/google-chrome --app-id=xxxxxx

...par...

 /opt/google/chrome/google-chrome --app=https://plus.google.com/collections/featured

Et voilà, le lanceur ouvrira désormais la très riche page de "Collections"

samedi 13 mai 2017

Message d'erreur lors d'une mise à jour de Manjaro

la satisfaction des dépendances a échoué: gstreamer0.10-good-plugins: installer libsoup casse la dépendance «libsoup-gnome»


J'ai tenté ceci: supprimer gstreamer0.10-good-plugins qui semblait poser problème

Après suppression à partir de Pamac-Manager (ou Ajout / Suppression de logiciels), tout est rentré dans l'ordre et j'ai pu terminer ma mise-à-jour. Reste à savoir si je n'aurai pas d'autres problèmes par la suite... Je vous tiens au courant!


Apparemment, ce problème avait déjà fait couler pas mal d'encre le 24 Avril dernier.


Après redémarrage, pas de problème de son


À noter: même problème sur Manjaro 32-bit

mercredi 3 mai 2017

TRUCS: Un Mini Gmail

Marre de Gmail, lourd et plein de pubs?

Il y a un moyen très simple, c'est d'utiliser l'ancien Gmail pour téléphones mobiles. Y'a pas plus léger, minimaliste et rapide! Sans pubs, mais aussi sans images, malheureusement. Pas besoin de beaucoup chercher pour trouver ses rares possibilités... Mais quel calme!

Il ensuite possible d'en faire une Chrome App en allant dans Paramètres -> Plus d'outils -> Ajouter au Bureau puis de mettre un lanceurs dans votre "dock", "panel" ou sur votre Bureau.
Pour info, dans XFCE, les ChromeApps sont dans le Menu principal -> Applications Chrome.

Le lien est ici:

http://m.gmail.com/

Et voici un aperçu en "ChromeApp"




Principaux inconvénients (ou je n'ai pas encore trouvé comment les contourner)
  • Grave: les newsletters s'affichent en HTML !
  • Les images ne sont pas affichées, seulement leur URL
  • Pas de signature graphique possible, donc.
  • Pas de rafraîchissement automatique et comme il ne peut pas être mis dans un iframe, c'est "tintin" pour contourner ce problème. Cependant, si vous avez Gmail Notifier, vous saurez quand cliquer sur le bouton actualiser. On peut cependant utiliser une extension comme Auto Refresh. Cependant ça ne fonctionne pas avec une ChromeApp.

lundi 1 mai 2017

Telegram en Français

Telegram en Français

Telegram est traduit dans plusieurs langues mais curieusement pas en Français. En réalité, en cherchant bien, on finit pas trouver des "language files" en Français. Ces fichiers ont une extension en *.strings.

Ce fichier a été correctement traduit... C'est du bon travail, mais ce n'est peut-être pas parfait. Je le corrigerai prochainement manuellement si nécessaire.


Attention, cette méthode est prévue pour Linux et pour Telegram-Desktop. 

Pour d'autres plateformes, allez à cette page et choisissez votre OS (vous devrez probablement vous inscrire sur le site Transifex mais c'est gratuit et sans danger!). Et, ça ne doit pas être bien compliqué sur les autres OS. Vous pouvez toutefois essayer cette méthode mais je ne garantis rien.


Pour Linux et Telegram-Desktop
  1. Téléchargez le fichier "TelegramDesktopFr.strings.zip" dans le dossier de votre choix ou récupérez-le sur cette page.
  2. Décompressez-le.
  3. Dans Telegram, allez dans Settings. Descendez un peu jusqu'à "Change language" ou quelque chose de ce genre. Cliquez sur le lien "Change Language" et exactement en même temps, appuyez sur les touches "shift" (ou Maj) et Alt de votre clavier.
  4. Le gestionnaire de fichier s'ouvre. Choisissez le ficher language précédemment téléchargé (et décompressé).
  5. Telegram va redémarrer en Français.

Notes
  • Si vous avez des suggestions pour mieux traduire certains mots, n'hésitez pas à me connecter sur Telegram: https://t.me/tuxnotes
  • On peut éditer soi-même ce type de fichier (*.strings) dans n'importe quel simple éditeur de texte. C'est assez facile à comprendre. Mais ça prend du temps...
  • Si vous modifiez le fichier de langue, il vaut mieux arrêter complètement Telegram.

Liens

mardi 25 avril 2017

ASTUCE MANJARO / ARCH: Ouvrir sudoers avec nano par défaut

Sudoers permet de faire des changements intéressants notamment dans les permissions ou autres.
Il doit être impérativement édité avec "vi" ou "nano" car en cas d'erreur de syntaxe, votre Linux pourrait ne pas vouloir redémarrer et pourrait être difficile à récupérer.

Mais voilà, sous Manjaro et Arch, quand on lance

$ sudo visudo
[sudo] Mot de passe de user :**********          
visudo: aucun éditeur trouvé (chemin d'accès à l'éditeur : /usr/bin/vi)

Il cherche "vi" systématiquement (même s'il n'est pas installé) et ça ne change rien si vous installez Nano. Personnellement, je suis plus familiarisé avec Nano.


Comment faire?

Inutile de chercher un truc compliqué... Il suffit d'aller dans /usr/bin en root avec votre gestionnaire de fichiers habituel puis de renommer tout bêtement "nano" en "vi"

La prochaine fois, votre Linux ouvrira directement "nano" croyant lancer "vi"...

Par contre, je vous encourage a créer un clone de "nano" sous son ancien nom car ça ne vas pas être simple si vous décidez de le lancer et que vous ne vous souvenez pas de l'astuce.

Il y a d'autres solutions aussi (je pense) avec un lien symbolique ou même un alias.


dimanche 23 avril 2017

Les Applications Chrome ne s'ouvrent pas


Exemple de ChromeApp: Radar à partir d'une page Web

Ce type de Chrome-App est créée dans Paramètres > Plus d'outils > Ajouter au Bureau.
Une fois créée, on retrouve un lanceur (raccourci) dans le Menu principal > Applications Chrome et parfois sur le Bureau. On peut ensuite mettre un lanceur dans le Panel ou Tableau de Bord (dans XFCE ou MATE par exemple). Un lanceur se trouve aussi dans le menu Applications de Chrome. Personnellement, je me sers beaucoup de ces applis et c'est d'ailleurs pour moi un des principaux attraits de Chromium / Chrome.



Symptômes

Depuis 1 ou 2 jours, quand je lance une de mes Applications Chrome, c'est Chrome qui se lance en entier (et pas l'appli!) et ceci sans barre de Favoris (qu'il me demande d'importer). Dans les paramètres > Personnes, si mon avatar est bien présent, mon compte est déconnecté (Synchronisation) car un autre utilisateur "Personne" est présent. C'est archi-pénible voire même inquiétant...

Résolu!

En regardant de plus près les commandes de mes lanceurs de Chrome-App, je me suis rendu compte que les plus récentes étaient différentes des plus anciennes (un "switch" a été modifié automatiquement...).


Type 1. Commande basique (fonctionne)

 /opt/google/chrome/google-chrome --app-id=xxxxxxx 


Type 2. Commande première génération (fonctionne)

 /opt/google/chrome/google-chrome --profile-directory=Default --app-id=xxxxxxx 


Type 3. Commande dernière génération (probablement la fautive) qui demande de se lancer sur un "Profile 2" fantôme et le crée de ce fait (J'ai barré "fantôme" car il existait bel et bien)

 /opt/google/chrome/google-chrome "--profile-directory=Profile 2" --app-id=xxxxxxx 


Comment s'en débarrasser

Quand on clique sur une des Chrome-Apps altérée, un nouvel utilisateur est créé automatiquement.... Si c'est votre cas:
  • En haut à droite, cliquez sur le nouvel utilisateur "Personne" puis "gérer les utilisateurs" et supprimer l'intrus. Même si vous ne voyez pas "Personne", cliquez sur "gérer les utilisateurs" et supprimez l'intrus.
  • Dans votre gestionnaire de fichiers, affichez les fichiers et dossiers cachés, allez à /home/votre-username/.config/google-chrome/ et supprimez le dossier "Profile2" (ou autre). Le profil par défaut est "Default" et il doit être conservé sauf en cas de "casse" (mais c'est une autre histoire...). "Default" est donc votre profil*.


ChromeApp "Contacts"
Personnellement, je suis incapable de déterminer qui a pu opèrer ces changements d'écritures des commandes de lanceurs. Probablement Chrome mais peut-être aussi Linux (Manjaro). Depuis quand? Peut-être depuis une mise-à-jour récente de Chrome (très possible), peut-être suite à une "casse" de profil* (très possible aussi). Un virus ou un malware? Sous Linux et de plus, chez un particulier, c'est infiniment peu probable... À signaler quand même que je me suis retrouvé avec un utilisateur supplémentaire "inconnu" dans les "Paramètres > Personnes". Il est vrai que j'avais effectué hier des modifications sur les contacts de ma compagne (nettoyage de Printemps!) depuis mon PC. Peut-être que ce nouvel avatar est arrivé ainsi... (À surveiller tout de même).

Il faut donc modifier les commandes de type 3 et les remplacer par le type 1 ou 2. Attention! Une nouvelle mise-à-jour peut rendre ces modifications caduques et peut-être que vos lanceurs ne fonctionneront à nouveau plus. C'est un risque à prendre.


Rappel: j'en ai déjà parlé dans des précédents articles mais bon, c'est pour info seulement...

Il est aussi possible de revenir au tout premier type de commande non cryptée. Il y a peut-être un risque de sécurité mais je reste dubitatif (surtout sous Linux).

 /opt/google/chrome/google-chrome --app=http://mon-app.html


*"Profil" s'écrit sans "e" en Français et avec un "e" en Anglais: "profile".

LIENS UTILES


ChromeApp "Orages"

samedi 22 avril 2017

Accélérez (peut-être!) Firefox

Un petit "tweak" bien simple pour accélérer votre Firefox. Attention, faut pas rêver, ça ne boostera pas une connexion faiblarde et ça peut même ne pas être intéressant sur une vieille machine.

Activer l'accélération Matérielle

Celle-ci est en effet désactivée par défaut sur tous les Linux.

1. Tapez dans la barre de navigation le classique...

 about:config  


2. Utilisez la boîte de recherche et collez-y...

 layers.acceleration.force-enabled 


3. Une fois trouvée la ligne en question, double-clic sur "false" pour le remplacer par "true" (ou clic droit et "toggle")

4. Faites bien attention à bien redémarrer complètement Firefox (il peut y avoir des trucs qui continuent à tourner en arrière-plan ou d'autres fenêtres)

5. Maintenant, vous allez pouvoir tester si oui ou non, FF est boosté.

Perso, je ne peux affirmer que ça a amélioré quoique ce soit, car je l'utilise seulement pour FireFTP.