samedi 21 avril 2012

Insync, Google Drive-like?

Après une période bêta de 15 mois, le service de synchronisation Insync a récemment ouvert ses portes au public en proposant une solution couplant les fonctionnalités de Dropbox à Google Documents.

Si le service Dropbox a su se distinguer sur le marché des offres de stockage en ligne, c'est notamment grâce à ses outils de synchronisation transparents. Il suffit en effet de télécharger un petit client compatible Windows, Mac OS X et Linux pour créer un dossier dynamique directement intégré au sein de son explorateur de fichiers. Chaque document ou répertoire placé à l'intérieur de ce dernier sera automatiquement synchronisé avec les serveurs de Dropbox puis répliqué sur l'ensemble des machines rattachées à ce compte utilisateur.

Reste que l'espace de stockage gratuite proposé par Dropbox n'est que de 2 Go (10 Go en parrainages), plutôt maigre en comparaison au 25 Go de Skydrive ou au 5 Go de Box.net (pour peu que les détenteurs d'un smartphone aient raté l'occasion de débloquer 50 Go). C'est précisément sur cette faiblesse que vient se positionner Insync.



En janvier 2010, Google avait ouvert les vannes pour sa suite bureautique hébergée Google Documents en autorisant les internautes à y placer différents types de fichiers. Ainsi s'il est possible d'éditer ou de lire les documents compatibles avec son moteur de rendu, l'internaute est également en mesure de mettre en ligne et de partager les fichiers aux autres types de formats. Insync repose alors sur les interfaces de programmation mises à disposition par Google et se présente exactement sous la forme de Dropbox.

L'internaute devra ainsi s'authentifier sur Google (un ou plusieurs comptes) afin d'octroyer à Insync des droits de lecture et d'écriture sur Google Documents tandis qu'un petit logiciel compatible Mac OS X et Windows (la version Linux est en cours de développement) permettra de rattacher sa machine à son compte utilisateur et de créer un répertoire dynamique. Chaque fichier placé au sein de celui-ci sera alors synchronisé vers Google Docs ainsi que sur les autres machines.

Google offre gratuitement 1 Go d'espace disque mais propose surtout des tarifs très intéressants pour les internautes nécessitant davantage de stockage. Alors que pour 99 dollars Dropbox propose 50 Go contre 60 Go chez SugarSync, Google facture 5 dollars pour 20 Go, 20 dollars pour 80 Go et 50 dollars pour 200 Go. Pour 100 dollars, propose quatre plus d'espace que Dropbox.

Note du webmaster: Insync n'est pas encore disponible pour Linux mais cela ne devrait pas tarder...
Une fonction de Dropbox assez peu connue: on peut créer un ou des dossiers partagés avec d'autres comptes. Ainsi, si vous avez désactivé le partage de fichiers sur votre réseau, cette fonction pourra le remplacer (mais c'est évidemment beaucoup plus lent sauf pour les petits fichiers)

Retrouvez davantage d'informations sur le site officiel d'Insync.
www.clubic.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.