dimanche 4 mai 2014

INSTALLATION DE BODHI LINUX SUR UN EEEPC 700 ou 701

Ce message n'est pas finalisé !






Article commencé le 19 novembre 2013

Bien entendu, tout  ceci pourra généralement convenir pour une autre distro dérivée d'Ubuntu ou de Debian comme Mint ou Crunchbang. Cependant, à mon avis, Bodhi est le mieux adapté en raison du peu de logiciels installés d'origine sur l'iso et de sa légèreté et sa vélocité extraordinaire. Pour info, Bodhi 2.4 est basé sur Ubuntu 12.4 Precise Pangolin.

Avec une carte SDHC de 16 Go, on pourra installer sans problème un nombre conséquent de logiciels et même des gros comme LibreOffice. Avec une 8 Go, il faudra "jouer plus serré" un peu comme pour un Eeepc 900.

Le disque SSD de l'Eeepc 700 est donné pour 4 Go mais en fait, il ne fait que 3.8 et quelques Mo. Idem pour les cartes SDHC: à peine 15 Go pour la 16 GO et 7 et quelques Mo pour la 8 GO.

J'ai d'abord fait un essai sur mon disque dur classique avec d'abord + une clé USB (OK), puis une carte SDHC 8 Go (OK) et enfin avec une carte 16 Go classe 10 (OK) avec /home et /usr installés dessus (OK).

Pour les personnes patientes, je conseille d'attendre la nouvelle version 3 de Bodhi qui devrait paraître en juin. Celle-ci devrait être équipée de E19.

Pré-installation
  1. Éventuellement, faire un essai/simulation en installant Bodhi sur votre PC de bureau et sur une partition de 3.8 Go (et la carte SDHC). Je l'ai fait, et ça aide bien! Notez que dans ce cas, si le /home peut être éventuellement réutilisé dans l'installation définitive, il faudra cependant formater le /usr.
  2. Vérifier le système déjà en place et lister les paquets installés: dpkg --get-selections > pkg-list.txt Pkg-list.txt est enregistré dans /home/nom_utilisateur/. Mettre ce fichier en lieu-sûr. On peut aussi passer par Synaptic, filtre "installés", cliquer sur un fichier, faire Ctrl+A (sélectionner tout) puis Fichiers>Enregistrez les sélections.
  3. Copier et mettre en lieu-sûr les documents, le contenu de "Notes", exporter les favoris de Google Chrome ainsi que les mots de passe.
  4. Faire une sauvegarde/image avec Clonezilla de l'ancien système (Crunchbang Debian pour moi) et du /home s'il était déjà séparé.
  5. vérifier les réglages du Bios.
  6. préparer les partitions de la carte SDHC de 15 Go. /home de 11 Go et /usr de 4 Go maxi voire 2.5 en Ext2 (avec Gparted). Pour une carte de 7.5 Go: 4,5 ou 5 Go pour /home et 2.5 ou 3 pour /usr. On peut aussi utiliser 1 carte SD de 8 Go et une de 4 à condition d'avoir un deuxième lecteur SDHC/USB. Le formatage à l'avance n'est pas indispensable. On peut le faire au moment de l'installation.
  7. Partition de swap: à vous de voir si vous devez en créer une. 100 à 300 Mo devraient faire l'affaire. Personnellement, je recommande de s'en passer pour ménager le SSD. Sur Crunchbang, je n'en avais pas mis.
  8. Préparer une clé USB-live avec Unetbootin et Bodhi ou faire l'installation à partir d'un CD-live.
  9. Vérifier ou installer Grub sur cette installation de test (actuellement c'est le Grub de sda2 qui est opérationnel. Risque donc de problèmes sur l'Eeepc en cas de restauration avec Clonezilla.)

Installation

L'installation ressemblant beaucoup à celle d'Ubuntu, je ne m'étendrai pas particulièrement sur la procédure.
Voir plutôt: http://wiki.bodhilinux.com/doku.php?id=fr:installation_instructions
Note: après installation du système seul, 700 mo maxi seront utilisés sur le SSD d'origine. Il restera donc un peu plus de 3 Go. Attention, tous les programmes ne s'installent pas dans le /usr comme par exemple Google Chrome qui s'installe dans /opt (sur le SSD). Donc les 600/700 mo vont grossir un peu.

Post-installation (peaufinage)

Avant toute optimisation, modification, mise à jour, FAITES UNE SAUVEGARDE-IMAGE DE VOTRE SYSTÈME !

L'optimisation de Bodhi doit être limitée. Il est déjà très bien optimisé d'avance. Par exemple, Preload est déjà installé. Vous risquez de casser quelque chose ou plus simplement de ralentir votre système.


  • J'ai désinstallé Preload et ça n'a rien changé: ni mieux ni pire... Donc...
  • Allez dans BUM et désactivez certains services. Je reviendrai sur ces services plus tard. Plusieurs services présents ne servent que sur connexion par modem (comme autrefois!). On peut donc les supprimer sans risques, pppd-dns par exemple, si vous êtes connecté à travers une "box".
  • Désinstaller Modem-Manager, tout ce qui concerne ppp (seulement si vous n'utilisez pas de modem "à l'ancienne"!) les packages de langues inutiles avec Bleachbit, des élément en rapport avec Firefox (si vous ne l'utilisez pas), Midori (mais seulement quand tout est installé car on peut en avoir besoin). Je pense au final le garder.
  • Désinstallez les locales inutiles (langues) avec Bleachbit
  • Dans Synaptic, recherchez systèmatiquement les programmes pouvant être désinstallés, notamment les résidus d'installation ou dans les programmes pouvant être désinstallés.
  • Zram: uniquement si vous avez peu de ram: http://doc.ubuntu-fr.org/zram. Note: Zram est déjà opérationnel semble-t-il.
  • Il est possible de ne pas créer de partition d'échange SWAP durant l'installation d'Ubuntu en définissant les partitions manuellement (avancé). Cela permet de forcer l'utilisation de la mémoire vive et d'économiser l'espace pris par cette partition sur le disque dur.
  • Si vous avez créé par erreur une partition d'échange SWAP, mais que vous souhaitez en minimiser au maximum l'usage, ouvrez le ficher /etc/sysctl.conf (avec les droits d'administration) et ajoutez à la fin : vm.swappiness=0 ou 10
  • On peut aussi redimensionner une partition swap après-coup avec Gparted et la réduire à zéro. Ensuite, aller dans fstab et commentez la ligne concernant le swap (voir plus bas)
  • Désactiver ureadhead: je l'ai déjà désinstallé sur mon installation d'essai pour voir et cela n'a rien changé. On dirait même que Bodhi est légèrement plus rapide.
  • Ne pas utiliser E4rat pour les SSD. Ne pas utiliser Ubuntu_Tweak (ne fonctionne pas sous Bodhi, en tous cas chez moi). Rectificatif: Il faut le lancer avec sudo pour qu'il fonctionne.
  • On peut essayer d'installer Prelink pour voir si cela rend le système encore plus réactif (sinon, désinstallez-le)
  • Wine: seulement si vous en avez vraiment besoin. Aucune de ses dépendances ne sont présentes à l'origine. C'est donc un gros morceau à télécharger et qui prend de la place sur le disque. A plus forte raison, n'installez pas Play-on-Linux car c'est encore pire, une véritable usine-à-gaz...
  • Désactiver ureadhead: Ureadhead est destiné à améliorer les performances de démarrage sur les disques durs traditionnels en organisant l'ordre de lecture sur le disque. Malheureusement sur certains disques SSD très vieux il réduit aujourd'hui les performances car les programmes ne démarrent pas pendant le chargement ureadhead alors que les performances du disque SSD permettent un accès direct au données bien plus efficace lors du démarrage des programmes. Un contournement pour désactiver ureadhead est de désactiver le lancement du daemon correspondant dans le script d'amorçage upstart : Ouvrir le fichier /etc/init/ureadahead.conf avec les droits super-utilisateurs. Commenter la ligne exec /sbin/ureadahead –daemon en rajoutant un dièse (#) tout au début.
  • Installer Sreadahead (même genre que le précédent, mais conçu pour les SSD)
  • Installer E18 (si pas de problèmes). Voir ici: jeffhoogland.blogspot.com. Après coup: je déconseille cette installation.
  • Faites une mise à jour générale dans Synaptic
  • et toujours, et toujours.... FAITES UNE SAUVEGARDE-IMAGE DE VOTRE SYSTÈME avant toute modification délicate! Voir Clonezilla pour cela
  • installer le kernel linux-image-3.2.0-61-lowlatency et linux-headers correspondant. http://tuxnotes.blogspot.com/2014/05/kernel-low-latency-320-61.html
  • Supprimez l'application d'indexation apt-xapian-index
  • PROFILE SYNC DAEMON
Logiciels d'optimisation à installer: Boot Up Manager (BUM), sysv-rc-conf (Runlevel, attention !), Bleachbit (attention!), Grub-Optimizer, Clonezilla sur un CD-Live. Faire le tour de votre installation régulière pour voir ce qui peut être retenu.

Optimisation du disque SSD

Anciennement, on recommandait d'utiliser ext2 pour les partitions mais il vaut mieux en passer par les liens ci-dessous pour se faire une idée. On y lira ainsi que l'on peut utiliser une partition ext4 non journalisée.
Aligner les partitions n'est pas non plus une partir de plaisir. Ceci-dit, comme en général dans le cas du Eeepc 700, s'il n'y a qu'une seule partition, on n'aura pas à s'en soucier. Les autres partitions sont sur la carte SDHC.

Supprimer le swap

Cette astuce ne s'adresse qu'à ceux dont la machine dispose d'au moins 1 Go de RAM. Il est possible dans ce cas, et suivant l'utilisation que l'on fait de la machine de ne pas se servir de swap. Pour cela, soit on ne crée aucune partition de swap lors de l'installation de la distribution, soit, dans le fichier /etc/fstab, on commente la ligne montant le fichier swap :

UUID=bd746caf-bd0c-4649-baa7-d680bb91a6d0 swap swap defaults 0 0  devient alors :
#UUID=bd746caf-bd0c-4649-baa7-d680bb91a6d0 swap swap defaults 0 0

Il peut être préférable d'utiliser la méthode consistant à ne pas monter une partition de swap existante, de manière à pouvoir la réactiver facilement en cas de besoin, l'utilisation du swap pouvant varier en fonction de l'utilisation de la machine.

UUID=db12430a-c622-4469-be4b-db24acb18922 / ext4 defaults,noatime 0 1 (dans fstab)

Overprovisioning
Diminuer votre partition sur le SSD et laisser 6-7% du disque non-allouée (unallocated) soit 247 mo sur un eeepc (6.5%). Ce n'est guère enthousiasmant mais cela peut prolonger la vie de votre disque considérablement et peut-être le rendre plus véloce. Ne me demandez pas pourquoi! Voir ici (en Anglais) et ici (fr). Avec le /usr et le /home sur SDHC, c'est tout-à-fait faisable et ça vaut le coup d'essayer. Note: j'ai finalement mis le /opt aussi sur la SDHC.


Utilisation d'un système de fichier non journalisé



Désactiver la journalisation permet de ne pas générer d'écritures en dehors de l'écriture brute de données. Sans journal, un système de fichiers n'est plus capable de savoir quand des données ont été interrompues en pleine écriture. Le tout peut créer des défections en cas de coupure de courant, etc …

Le journal est une petite partie du système de fichier écrite à chaque changement du système de fichier. Ce journal est situé invariablement au même endroit du disque dur. Cette dernière caractéristique fait que l'on peut être préoccupé par l'usure de cette partie du disque électronique si votre disque électronique a une mauvaise gestion de l'égalisation de l'usure.

Si vous le voulez, vous pouvez donc désactiver la journalisation de Ext4.
Pour savoir si une partition Ext4 est journalisée, il faut regarder si le drapeau has_journal est présent avec la commande suivante en remplaçant sda1 par l'identifiant de votre partition (sda2, hdb1, …) :

sudo tune2fs -l /dev/sda1 | grep feature
Filesystem features:      has_journal ext_attr resize_inode dir_index filetype extent flex_bg sparse_super large_file huge_file uninit_bg dir_nlink extra_isize

Pour passer d'une partition journalisée à une partition non journalisée, il suffit de désactiver la journalisation, puis lancer l'utilitaire de vérification du système de fichier Ext4 qui se chargera de supprimer le journal:

sudo tune2fs -O^has_journal /dev/sda1
sudo e2fsck -f -v -C0 /dev/sda1

(Si votre partition est une partition système, le procédé devra être fait à partir d'un cédérom ou d'une clef USB autonome par exemple, c'est donc le cas ici).


Très intéressant: 


Optimisation



Autres liens




Ce message n'est pas finalisé !


Installation proprement-dite sur l'Eeepc 700

Passons à l'action!


  1. Création de l'image du disque de l'Eeepc avec Clonezilla (backup)
  2. Sauvegardes des données personnelles.
  3. Création d'un USB-live ou USB-live
  4. Boot (on croise les doigts !)
  • Vérifier fstab et le modifier éventuellement (surtout si ça ne fonctionne pas) avec un live-cd.
  • Si ça ne fonctionne pas: vérifier Grub


L'installation n'a pas posé de problèmes particuliers à part que certaines options n'étaient pas visibles (genre texte blanc sur fond blanc). Il a suffit que je change de thème pour que ça s'arrange.

Les problèmes ont commencé au lancement car le moniteur externe 23 pouces ne semble pas pris en charge par le chipset du eeepc700. J'ai beaucoup galéré là-dessus et je n'ai pas encore réussi à le résoudre. Arandr, qu'il est conseillé d'installer ne conserve pas la résolution d'écran qui est pourtant bien en-dessous de 1920x1080. Je continue à chercher.

Je n'ai pas fait de bidouillages particuliers notamment au niveau du SSD puisque toutes les partitions sont en Ext2 (non journalisées). Il y a cependant encore du travail à faire à ce niveau.

La question qui pourrait vous brûler les lèvres:

Est-ce rapide? Oui, c'est rapide, y'a pas foto! plus que sur ma Eeebox malgré une bonne partie du système installé sur une carte SDHC. C'est d'autant plus étonnant que cette carte SDHC, classe 10, n'est pas de toute première jeunesse... Mais j'ai une SanDisk 32 Go toute neuve, class 10 aussi, 30 MB/s en attente, prête à prendre le relais.

Ce message sera remonté si nécessaire


À SUIVRE...

Voir aussi une conversation sur le même thème (flux RSS) à laquelle j'ai participé (et ça continue!): http://tuxnotes.blogspot.com/2014/04/ca-y-est-jai-commence-installer-bodhi.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.