jeudi 30 avril 2015

CHROMIXIUM, un nouveau ChromeOS-like basé sur Ubuntu (2)

Je l'ai essayé en téléchargeant l'iso ensuite installé sur une carte sdhc de 2 Go avec Unetbootin.

Attention, au lancement, c'est un peu curieux... Pas comme d'habitude avec Unetbootin... Choisissez "Default". Il suffit d'être patient et d'attendre que l'écran de login s'affiche. Ne touchez à rien d'autre pendant le lancement. L'identifiant est user et le mot de passe, user aussi.

Ensuite, on découvre un Bureau très épuré au look un tantinet Mac OS.
Comme on aurait pu s'en douter, le navigateur est Chromium, et tout comme ChromeOS (ou ChromiumOS), devrait être le centre névralgique de Chromixium (ce n'est pas flagrant, cependant).

Différence significative, c'est tout de même un Ubuntu (allégé) qui comporte un certain nombre d'applications classiques et d'applications Chrome. Et vous pouvez en rajouter d'autres tout comme avec n'importe quel dérivé d'Ubuntu (Linux Lite, Bodhi Linux, Mint ou ElementaryOS pour ne citer qu'eux)


  • Le live-usb est assez lent au démarrage mais ce n'est peut-être qu'une impression.
  • Contrairement à certaines distros du même genre (en live-usb), je l'ai trouvé assez lent et un peu faiblard... La carte sdhc (live-usb) clignote beaucoup ce qui laisse à penser que Chromixium n'est pas chargé en mémoire. C'est un peu dommage. Ça explique sans nul doute les lenteurs. Mais peut-être y a-t-il une option au démarrage (menu Unetbootin) pour le lancer en RAM...?
  • Si vous vous absentez quelques minutes, l'écran devient noir. Rien de plus normal. Quand on touche à la souris ou au clavier, l'écran de login apparaît. Normal. Il faut entrer à nouveau le mot de passe (user). Normal. On retrouve alors son bureau dans son état précédent sauf que Chromium a crashé... Il faut alors le fermer puis le relancer.


Il est probable que ces défauts disparaîtront dans une installation "en dur", c'est à dire sur le HD.

Mon impression est globalement bonne. La prise en main est ultra-rapide* ce qui signifie une bonne ergonomie. On trouve ses marques tout de suite. À noter qu'en faisant un clic droit sur le bureau, on obtient un menu très complet. Le gestionnaire de fenêtre est Openbox qui est très léger.

N'ayant jamais utilisé les plus récentes versions de ChromeOS, je ne peux pas comparer.

*Il est vrai que je viens de ElementaryOS (Freya) et de Bodhi Linux, donc le dépaysement n'est pas très grand. Mais à mon avis, quelqu'un qui habitué à Windows XP ou Seven ne devrait pas avoir trop de soucis pour trouver ses marques...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.