vendredi 14 octobre 2016

Réparer un clé USB corrompue avec Linux

Ces méthodes peuvent fonctionner avec d'autres types de disques



I. REPÉRER LE DISQUE

D'abord, repérer le disque (ou clé USB) qu'on veut réparer (en rouge, la clé USB... généralement sdc1)



user@ordi:~$ lsblk
NAME   MAJ:MIN RM   SIZE RO TYPE MOUNTPOINT
sda      8:0    0 223,6G  0 disk 
├─sda1   8:1    0  30,6G  0 part /
├─sda2   8:2    0 153,1G  0 part /home
├─sda3   8:3    0  33,4G  0 part 
└─sda4   8:4    0   6,5G  0 part 
sdb      8:16   0 931,5G  0 disk 
├─sdb1   8:17   0     1K  0 part 
├─sdb5   8:21   0 456,5G  0 part /media/user/CLONEZILLA
└─sdb6   8:22   0 475,1G  0 part /media/user/BACKUPS
sdc      8:32   1   3,9G  0 disk 
└─sdc1   8:33   1   3,9G  0 part /media/user/2.4.5-23-i686
loop0    7:0    0  74,3M  0 loop /snap/ubuntu-core/352
loop1    7:1    0    39M  0 loop /snap/notes/1
loop2    7:2    0    75M  0 loop /snap/ubuntu-core/423
loop3    7:3    0  72,5M  0 loop /snap/ubuntu-core/216
loop4    7:4    0    59M  0 loop /snap/notes/4




2. BAD BLOCKS

Effacer les "Bad blocks". L'option -a répare automatiquement le système de fichier. En général, elle devrait suffire...

 sudo fsck /dev/sdc1 -a



Il y a d'autres options. Se renseigner sur leur utilisation. On peut être aussi amené à utiliser une deuxième option.

 ~$ sudo fsck -?

Usage:
 fsck [options] -- [fs-options] [<filesystem> ...]

Check and repair a Linux filesystem.

Options :
 -A         check all filesystems
 -C [<fd>]  display progress bar; file descriptor is for GUIs
 -l         lock the device to guarantee exclusive access
 -M         do not check mounted filesystems
 -N         do not execute, just show what would be done
 -P         check filesystems in parallel, including root
 -R         skip root filesystem; useful only with '-A'
 -r [<fd>]  report statistics for each device checked;
            file descriptor is for GUIs
 -s         serialize the checking operations
 -T         do not show the title on startup
 -t <type>  specify filesystem types to be checked;
            <type> is allowed to be a comma-separated list
 -V         explain what is being done
 -?         display this help and exit

See the specific fsck.* commands for available fs-options.
For more details see fsck(8). 



3. REMETTRE LE DISQUE USB À ZÉRO (Zeroing the USB drive)

Parfois, une clé USB peut devenir totalement illisible au point où en envisage de la mettre à la poubelle. Lorsque cela se produit la meilleure solution est souvent juste de remettre à zéro les données. Le meilleur outil pour faire ce travail est dd.

Rappelez-vous que / dev / sdc1 est une partition, et / dev / sdc est le disque. Ici, on s'occupe de ce dernier.

$ sudo dd if=/dev/zero of=/dev/sdb
dd: écriture vers '/dev/sdb': Aucun espace disponible sur le périphérique
8058881+0 enregistrements lus
8058880+0 enregistrements écrits
4126146560 bytes (4,1 GB, 3,8 GiB) copied, 620,27 s, 6,7 MB/s


ATTENTION! Ça peut prendre un certain temps... Soyez patient.


Il ya aussi cela qui permet de formater une partition et de vérifier la présence de blocs défectueux :

sudo mkfs.vfat -cvF 32 /dev/sdb1

(A parfaitement fonctionné chez moi lors d'un autre problème)

4. RECRÉER UNE NOUVELLE PARTITION

Vous devez maintenant créer une nouvelle partition. Choisissez un système de fichier, puis exécutez la commande qui va avec...


fat32

sudo mkfs.msdos -f 32 /dev/sdc1


ext4

sudo mkfs.ext4 -f /dev/sdc1


NTFS


sudo mkfs.ntfs -f /dev/sdc1

Et n'oubliez pas Gparted qui est très utile quand il s'agit de vérifier graphiquement l'état d'une clé même s'il na fait pas tout ça...


LIENS: https://doc.ubuntu-fr.org/fsck

Source: https://www.maketecheasier.com/repair-corrupted-usb-drive-linux


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.