mercredi 8 mars 2017

MANJARO: Créer un fichier de swap (ou d'échange)

La tendance actuelle est "d'oublier" la traditionnelle et sempiternelle partition de SWAP... Maintenant, on utilise de préférence un fichier de SWAP... C'est d'ailleurs, parait-il, le cas du nouvel Ubuntu 17.04...

On peut créer ce swap-file seulement en cas de besoin (par exemple travail occasionnel sur de grosses images) et il sera perdu au redémarrage. On utilise alors la même méthode que décrite plus bas mais sans modifier fstab.

Ici, on va créer un fichier de swap persistant, c'est-à-dire qu'il se recréera automatiquement au démarrage. Il va donc remplacer la partition de swap traditionnelle.

Si vous aviez déjà une partition de swap classique, il vaudra mieux cependant la supprimer quand vous serez sûr que tout est correct. Pour la désactiver simplement, ça se passe dans /etc/fstab. Il suffira de commenter avec un "#" (dièse) la ligne concernant le swap.

Pour la supprimer purement et simplement, on utilisera Gparted. Ce dernier vous permettra aussi de récupérer l'espace libéré et de le fusionner avec une autre partition (à partir d'une clé Linux Live-USB bootable). Attention, cependant, je décline toutes responsabilités! Il y a toujours un certain risque de pertes de données quand on redimensionne des partitions même si personnellement je n'ai jamais eu de problèmes... Prenez vos risques et faites d'abord une image-disque de sauvegarde (avec Clonezilla, par exemple)! Et prenez d'abord vos renseignements sur Google...


Revenons maintenant à notre fichier de swap (Là, il n'y a en principe aucun danger). Non testé sur d'autres Linux dont Ubuntu mais en principe, ça devrait le faire...


1. Ouvrez un terminal. Tapez "Su" + mot-de-passe pour être root pour toute la session (uniquement sous Linux autres que Debian/Ubuntu, il me semble). "su" tout seul correspond à "su root". Ce n'est pas possible sous Ubuntu sauf en utilisant "sudo" à chaque commande. L'autre solution pour les "buntu", c'est le Terminal Administrateur.

3. Création du swapfile. Je lui alloue ici 2 GB (écrivez 2G). Pour 512 MB, écrivez 512M

 # fallocate -l 2G /swapfile


Attention, fallocate peut poser des problèmes avec certains systèmes comme F2FS ou XFS. Dans ce cas, utiliser cette commande avec dd (mais c'est plus lent) comme ceci (ce qui est à changer est en gras et en rouge):

 # dd if=/dev/zero of=/swapfile bs=1M count=512 


4. Mettez-lui les permissions "comme il faut" (si c'est visible par tout le monde, c'est dangereux)

 # chmod 600 /swapfile


5. Formatage en swap

 # mkswap /swapfile 


6. Activer le swap file

 # swapon /swapfile


7. Editez fstab

 sudo gedit /etc/fstab

...et ajoutez cette ligne en bas:

 /swapfile none swap defaults 0 0

Vous pouvez par la même occasion commenter avec un # la ligne concernant le swap traditionnel si elle est présente (moi, je n'en avais pas car je ne prévois jamais de partition de swap étant donné que j'ai un SSD* et 8 GO de RAM). J'ai fais cette manipulation seulement pour tester...

7. Enregistrez fstab puis redémarrez votre machine

8. Après avoir redémarré, ouvrez un terminal, et contrôlez que ça fonctionne:

 $ swapon -s
Nom de fichier    Type  Taille Utilisé Priorité
/swapfile                               file     2097148 0 -1




Pour créer des fichiers de swap occasionnels, c'est la même chose sauf qu'on ne touche pas à /etc/fstab.

Testé: voici la ligne de commande-multiple pour le faire rapidement (tapez "su" avant de la lancer):

 fallocate -l 1G /swapfile && chmod 600 /swapfile && mkswap /swapfile && swapon /swapfile


*Il est fortement déconseillé de créer une partition de swap sur un SSD. Cela diminue son espérance de vie... Et si vous avez beaucoup de RAM, c'est quasiment inutile.


Source: https://wiki.archlinux.org/index.php/swap#Swap_file

Voir aussi: https://doc.ubuntu-fr.org/swap#creer_un_fichier_d_echange

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.