dimanche 27 septembre 2020

BLOGGER: Plus possible de revenir à l'ancienne interface?

La nouvelle interface de Blogger ne fait pas que des heureux... Dans mon cas, elle rend mon PC lent.

Dans certains cas, l'option de revenir à l'ancienne version continue d'être visible mais pas toujours. Aucun sujet d'aide n'a réussi à me dépanner.

Voici ma méthode

C'est au niveau de l'URL qu'il va falloir se battre. Attention d'ailleurs, les anciennes URL comme les nouvelles peuvent varier. Il faudra peut-être faire plusieurs essais.

1. Voici l'ancienne URL de démarrage pour ce blog (TuxNote).
https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=6524020777825382210&useLegacyBlogger=true#allposts
6524020777825382210 est l'ID du blog. On notera /blogger.g?blogID= et &useLegacyBlogger=true#allposts à la fin

La nouvelle URL (dans mon cas) est plus simple:
https://draft.blogger.com/blog/posts/6524020777825382210#editor
Il suffit de la bidouiller avec les éléments de l'ancienne comme je l'ai fait et ne pas oublier de la modifier vos favoris! Je ne sais pas combien de temps ça pourra marcher car Google semble tenir à sa nouvelle interface...

COMMENT SUPPRIMER LES NOTIFICATIONS EXASPÉRANTES DE DROPBOX (DESKTOP)

Depuis quelques temps, les notifications de Dropbox nous envahissent; par exemple "vous avez supprimé x fichiers". C'est exaspérant. Cela arrive notamment si vous utilisez votre Dropbox pour synchroniser des comptes (Android / Linux par exemple).

La plupart des tutos que vous trouverez via Google sont obsolètes ou ne correspondent pas à Linux.

Le meilleur moyen c'est de faire un clic droit sur l'icône Dropbox dans le tray de votre bureau. Cliquez sur préférence et choisissez ensuite "notifications". Décochez alors tout ce dont vous ne voulez pas, Appliquer puis OK.




dimanche 12 juillet 2020

Une seule commande pour paramétrer la priorité des devices zram

Cette commande va d'un coup-d'un seul arrêter le zram0 (swapoff), le redémarrer en paramétrant la priorité à 5, puis faire la même chose avec zram1 mais en priorité 4 puis affiche le résultat avec la commande cat.

sudo swapoff /dev/zram0; sudo swapon -p 5 /dev/zram0; sudo swapoff /dev/zram1; sudo swapon -p 4 /dev/zram1; cat /proc/swaps
Il existe probablement une méthode pour changer ça définitivement mais ça oblige a reconfigurer tout zram (et j'avais eu du mal à l'activer sur cet ordi).
Je vais en attendant essayer d'automatiser cette commande

dimanche 5 juillet 2020

ANDROID: Les notifications sonores de certaines applis ne fonctionnent plus!

Ne tirez pas sur le dev !

Suite à la dernière mise-à-jour d'Android, les notifications sonores de mon appli "Battery Charge notifier" ainsi que l'appli Tasks ne fonctionnaient plus.

C'est en fait à cause des fonctions d'économies de batterie de Samsung (Galaxy Xcover 4) qui préfère favoriser l'économie de batterie que le fonctionnement de certaines Apps.

Il faut aller dans Paramètres du téléphone > Maintenance > Batterie > paramètres  (3 petits point superposés), décochez tout sauf Notifications.



Puis retournez à Paramètres > Applications > Paramètres (3 petits point superposés) > Accès Spécial > Optimiser la batterie > Applications non-optimisées > recherche (loupe) > "Battery charge notifier" > OK > décochez > retournez à l'étape précédente et vérifiez que "Battery charge notifier" est bien dans les "applis non optimisées".



Normalement, ça devrait fonctionner maintenant.


J'ai fait la même chose pour "Tasks", une appli qui fonctionne avec Google Tasks et qui avait le même problème de notifications.

AJOUT:
    1. Certains utilisateurs ont remarqué que Samsung remet par défaut l'optimisation de la batterie au bout de 3 jours ou lors d'une mise-à-jour du firmware (?)
    2. Vérifiez quand même le statut des notifications de l'application qui ont été récemment désactivées chez moi... Pour Tasks (tasks.org), il faut aller dans Paramètres > Notifications > vérifier que "activé" est coché > Plus de Paramètres > cocher "Afficher notifications"






mardi 9 juin 2020

MANJARO: Activer la couleur des émojis

Dans certaines applications, les émojis peuvent apparaître bien ternes.

Comment leur ajouter la couleur?

1. Installez la police "noto-fonts-emoji"
sudo pacman -S noto-fonts-emoji
2. Ouvrez le fichier fonts.conf avec votre éditeur de texte favori. S'il n'existe pas, il sera créé
gedit /home/user/.config/fontconfig/fonts.conf
3. copiez-collez-y ce code:
<?xml version="1.0"?>
<!DOCTYPE fontconfig SYSTEM "fonts.dtd">
<fontconfig>
 <alias>
   <family>sans-serif</family>
   <prefer>
     <family>Noto Sans</family>
     <family>Noto Color Emoji</family>
     <family>Noto Emoji</family>
     <family>DejaVu Sans</family>
   </prefer> 
 </alias>

 <alias>
   <family>serif</family>
   <prefer>
     <family>Noto Serif</family>
     <family>Noto Color Emoji</family>
     <family>Noto Emoji</family>
     <family>DejaVu Serif</family>
   </prefer>
 </alias>

 <alias>
  <family>monospace</family>
  <prefer>
    <family>Noto Mono</family>
    <family>Noto Color Emoji</family>
    <family>Noto Emoji</family>
   </prefer>
 </alias>
</fontconfig>


4. Et enregistrez-le

5. Pour l'activer immédiatement, collez dans un terminal:
fc-cache -f -v
6. redémarrez enfin l'application qui n’affichait pas correctement les émojii (dans mon cas, l'application de prise de notes Joplin, basée sur Electron.

samedi 23 mai 2020

Keepassdroid: forcer la synchronisation via Dropbox

Ceci est un simple mémo perso. L'article sera développé plus tard avec des captures


  1. Ouvrez Keepass et décochez "utiliser comme base de donnée par défaut". Fermer l'app complètement.
  2. Dans l'application Keepass de votre ordinateur de bureau, entrez une nouvelle entrée "test". Enregistrez la base de données.
  3. Allez dans votre appli Dropbox (sur votre smartphone) et tapez sur votre base de donnée madatabase.kbd.
  4. Elle devrait en principe s'ouvrir dans Keepassdroid. Si ce n'est pas le cas, "ouvrir avec..." (la première fois seulement) dans les paramètres du fichier.
  5. Dans le formulaire d'accès de Keepass, cochez "utiliser comme base de donnée par défaut" et entrez votre mot de passe.
  6. Vérifiez que l'entrée "test" est bien visible.

jeudi 14 mai 2020

MPVplayer: comment jouer des sous-titres?

MPVplayer est un lecteur multimedia minimaliste et très léger. Mais comment lui dire de "jouer" un fichier de sous-titres?

1. Renommer votre fichier vidéo d'un nom simple, par exemple "master&commander.mp4"

2. Renommer le fichier de sous-titres du même nom que la vidéo "master&commander.srt"

3. Placer le fichier de sous-titres dans le même dossier que la vidéo. MPV Player jouera automatiquement les bons sous-titres

Il y a d'autres méthodes:

jeudi 7 mai 2020

GMAIL: groupe de contacts (libellés): comment envoyer un message Gmail à un groupe de contacts en CCI


Prérequis: on considère que vous savez déjà créer un groupe de contacts (ou libellé)

En CCI (Copie Carbone Invisible), les différents destinataires ne voient pas les adresses email des autres. C'est intéressant par exemple dans le cas d'une simple lettre de diffusion ou newsletter. Le fait de montrer les adresses des autres est en effet une faute grave au niveau du respect de la vie privée. Certains de vos destinataires peuvent être très en colère contre vous ou tout au moins vous mal-juger.


Il n'existe pas de paramètre Google Contact ou Gmail (à ma connaissance) permettant d'envoyer systématiquement/automatiquement un email à un groupe de contacts en CCI et c'est bien dommage. Pour espérer une telle option, il est préférable de créer un Google Group. Ou alors -peut-être- vous diriger vers un "client" dans le genre de Thunderbird ou Outlook.


Comment faire?

  1. Dans Gmail, créez un nouveau message (gros "+" en haut à gauche)
  2. Cliquer sur CCI (en haut à droite)
  3. Allez dans la barre CCI 
  4. taper les premières lettres de votre groupe de contacts (ou libellé)
  5. Tous les contacts de votre groupe vont s'afficher
  6. Il suffira d'envoyer votre message comme d'habitude


jeudi 13 février 2020

Un lien dans les favoris vers d'autres favoris...

Le titre est volontairement énigmatique. En fait il s'agit plutôt d'un lien, raccourci vers un favori sachant que les favoris sont déjà des liens ou des raccourcis.

Dans nos favoris, il peut arriver qu'on ait besoin de faire un raccourci vers un autre dossier de favoris. Cela sous-entend que vous êtes bien rôdé avec les favoris et que vous utilisez des dossiers et sous-dossiers.

Je suis un peu passionné de cuisine et j'ai donc un dossier de favoris / recettes de taille considérable. Et c'est la même chose pour Linux, vie pratique, etc... J'en ai des milliers. Pourtant, apparaissent seulement 12 dossiers dans ma barre de favoris de Chrome (Chromium exactement).

Restons dans le dossier principal "Recettes"

Dans le sous-dossier 'Monde", j'ai plusieurs sous-dossiers dont "Amérique" qui contient un dossier "Amérique du Nord" puis encore "USA".
Dans le dossier principal "Recettes", on trouve aussi un sous-dossier "viande", puis "bœuf" puis "steak".
Je me suis passionné récemment pour un steak de bœuf inconnu que l'on trouve dans mon île de St Martin (partagée entre la France et la Hollande mais très anglicisée et américanisée). Le "London Broil" (Grillé de Londres) est une pièce de bœuf assez ferme, maigre et bon marché. Peu estimé et méprisé par les amateurs de viande rouge (genre rond de tranche ou de gîte), ce morceau peut se révéler savoureux s'il a été bien préparé. À préciser tout de même que le "London Broil" n'a jamais mis un sabot à Londres (UK)... C'est comme le fromage Philadelphia qui a toujours été fabriqué à New-York... et les glaces américaines Häagen-Dazs qui sont principalement fabriquées en France...
Donc, j'ai mis mes liens vers des recettes de London Broil en Monde / Amérique / Amérique du Nord / USA. Oui mai voilà, j'aimerai aussi les voir ou du moins pouvoir y accéder instantanément depuis le dossier Viande / bœuf / steak...




Comment faire?

Pas bien difficile...

  1. Ouvrez le gestionnaire de favoris de Chrome, Chromium ou autre dérivé
  2. Allez dans Monde / Amérique / Amérique du Nord / USA (par exemple)
  3. Copiez l'adresse du dossier dans la barre d'adresse... chrome://bookmarks/?id=11xxx..
  4. Toujours dans le gestionnaire de favoris, allez au sous dossier viande / bœuf / steak
  5. En haut à droite, cliquez sur les 3 petits points superposés en haut à droite et cliquez sur "Ajouter un favori". Comme Nom: Voir aussi "USA". URL: chrome://bookmarks/?id=11xxx.. puis "enregistrer"

Vous aurez maintenant un favori qui vous suggérera d'aller voir ailleurs et il suffira même de cliquer dessus pour s'y trouver instantanément transporté.







Le lien a été créé:


mercredi 29 janvier 2020

Signal Private Messenger ne se minimise pas dans le tray...

NOTE: NE FONCTIONNE PLUS DANS LES DERNIÈRES VERSIONS

C'est à dire que lorsqu'on le ferme, il DISPARAÎT complètement contrairement à d'autres "Messengers" qui se minimisent dans le "system tray", y compris  d'ailleurs la version via Snap (mais qui a d'autres problèmes).






Comment l'obliger à se comporter ainsi?

Éditez le lanceur et remplacez la commande signal-desktop par:
signal-desktop --use-tray-icon
Si vous voulez seulement qu'il démarre dans le tray:
signal-desktop --start-in-tray
Pour avoir les 2 comportements, combinez les 2 commandes:
signal-desktop --start-in-tray --use-tray-icon




mardi 19 novembre 2019

On a retrouvé CKeditor!

Capture: Version 4 full-all
[CORRECTIF MINEUR]
Si vous aviez suivi naguère ma suggestion d'utiliser l'excellent éditeur HTML WYSIWYG et que vous l'utilisez régulièrement, vous avez peut-être constaté qu'il ne fonctionne plus depuis quelques semaines. Le site a en effet été modernisé et les éditeurs en ligne gratuits ne fonctionnaient plus du tout car eux aussi ont été modernisés et changé de place (sur le serveur). Il existe aussi maintenant des plans payants. Bien entendu, CKEditor est multi-plateformes vu qu'il fonctionne via un navigateur Web. On va donc aller à cette page https://cdn.ckeditor.com/ vérifier que rien n'a changé et on va créer une page HTML qui pourra être stockée localement par exemple file:///home/user/HTML/cke.html voire sur un serveur local (/srv/http/CKE/cke.html sur Linux à condition bien sûr d'installer d'abord ce serveur). On peut évidemment l'envoyer sur un serveur distant mais ce sera plus rapide en local. Sur la page indiquée, vous pourrez procéder à quelques personnalisations additionnelles avec notamment des plugins, skins et bien d'autres personnalisations.
  1. Ouvrez un simple éditeur de texte comme Notepad (Win) ou Gedit, Leafpad, etc...
  2. Collez le code ci-dessous et enregistrez la page sous le nom de CKeditor.html sur votre disque.
  3. Cherchez le avec votre gestionnaire de fichiers (explorateur dans Win), clic droit et ouvrir avec... votre navigateur préféré.
  4. Votre CKeditor se lance
  5. Mettez le dans vos favoris ou faites-en une app avec dans Chromium/Chrome Plus d'outils > créer un raccourci (n'oubliez pas de cocher "ouvrir dans une fenêtre"). On peut aussi bien utiliser l'appli Ice-ssd qui permet de créer des webapps à partir d'une page web.

Voici le code HTML
<!DOCTYPE html>
<html>
<head>
      <meta charset="utf-8">
      <title>CKEditor</title>
<script src="https://cdn.ckeditor.com/4.4.5.1/full-all/ckeditor.js"></script>
</head>
        <body>
                <textarea name="editor1"></textarea>
                <script>
                        CKEDITOR.replace( 'editor1' );
                </script>
        </body>
</html>

On peut aussi coller ce code dans une nouvelle note de l'éditeur de texte "Remarkable" (Linux) qui vous affichera automatiquement l'éditeur WYSIWYG en sa partie droite. À première vue, ça fonctionne. La version "full-all" comprend toutes les commandes et options y compris les iframes et bien d'autres choses.... voici les versions (paramètre en rouge à activer dans la page html):
  • basic - the Basic preset
  • standard - the Standard preset
  • standard-all - the Standard preset together with all other plugins created by CKSource*
  • full - the Full preset
  • full-all - the Full preset together with all other plugins created by CKSource*

vendredi 8 novembre 2019

Créer un point d'accès WIFI (Hotspot) dans Linux Manjaro et probablement d'autres

On dit aussi partage de connexion.

Il s'agit ici de l'environnement XFCE4 avec l'applet Network-Manager dans le tray.
C'est votre carte WIFI qui va servir comme "hotspot". Vous devez donc être connecté en filaire simultanément.

La carte wifi peut s'appeler wlan0 ou wlp4s0 dans mon cas. Mais il y a peut-être d'autres appellations. Utilisez ifconfig pour le savoir.

Ce n'est pas bien compliqué à réaliser. Attention, si vous arrêtez votre PC pendant la nuit, la connexion sera "down".

Dans mon cas, je l'ai fait par curiosité (je l'avais déjà fait par le passé mais je ne me souvenais plus comment) mais aussi pour faire passer mon smartphone par mon VPN (distant) qui ne supporte qu'une seule connexion. Et là, ça fonctionne pour 2 au moins et probablement plus (y'a pas de raison!).


Ne touchez à rien d'autre que ce qui est indiqué ci-dessous. Notez vos infos importantes (SSID, clé, ...)

  1. Clic droit sur l'applet de Network-Manager et décochez la case "Activer le Wi-Fi" si ce n'est déjà fait.
  2. Toujours avec un clic droit: "Modifier les connexions ..."
  3. Cliquez sur "Ajouter" ou sur "+"
  4. Choisissez "Wi-Fi" et cliquez sur "Créer"
  5. Tapez le nom de la connexion (juste pour la repérer) par exemple "mon-hotspot"
  6. Tapez le SSID (qui pourra être vu de l'extérieur) du nom que vous voulez (mais dans un souci de discrétion, ne mettez rien qui puisse vous faire reconnaître), par exemple "hotspot_wxz"
  7. Mode: Hotspot
  8. Périphérique: choisissez le plus probable en cliquant sur la flèche (1 seul pour moi)
  9. Adresse MAC: j'ai mis la première option: "Conserver"
  10. Maintenant, on va à l'onglet "Sécurité".  Choisissez WPA et WPA2 Personnel et créez une clé (mot de passe)
  11. Allez à l'onglet Paramètres IPv4, et dans la liste déroulante Méthode, choisissez "Partagé avec d'autres ordinateurs" mais ça doit l'être déjà.
  12. Enregistrez et fermez.
Normalement, votre nouveau point d'accès "mon-hotspot" est maintenant  dans la liste quand vous faites un clic gauche sur NM-applet (pas besoin de redémarrer, c'est immédiat). On remarquera que les autres points d'accès sont invisible. C'est normal puisque vous n'êtes plus en "client".

Pour vous connecter à votre hotspot, depuis un appareil mobile, il faudra rechercher votre hotspot par son SSID (ici hotspot_wxz) et entrer la clé.


À noter que dans la source de 2015, c'est un peu différent car probablement Network-Manager s'est-il amélioré. Il n'y a pas de fichier à modifier ici.



Point 10

Point 11 & 12

mercredi 30 octobre 2019

REMONTÉ (UN AUTRE EXEMPLE): Lanceur pour 2 voire plusieurs applications en même temps

Lanceur à commande multiple


À quoi ça peut donc bien servir?!

Dans certains cas spécifiques, il peut être intéressant de lancer 2, 3 voire plusieurs applications en même temps pour gagner du temps. Des dizaines d'exemples existent en dehors des classiques lanceurs pour updater et upgrader ou autres.


Exemple de commandes multiples: Commandes de nettoyage complet pour Ubuntu et consorts...

 sh -c "sudo apt autoclean; sudo apt clean; sudo apt autoremove --purge"  



Un exemple de lanceur pour plusieurs applis (je l'utilise en ce moment)
Dans mon cas: J'ai changé de gestionnaire de mots de passe. Je suis passé de Password-Gorilla (qui utilise une base de données compatible Pasaffe) à KeepassX. L'importation est possible mais ne fonctionne pas correctement. Donc, je fais ça manuellement et progressivement au jour-le jour (oui, c'est fastidieux surtout quand on a accumulé plus de 200 mots de passe!). Quand j'ai besoin d'un mot de passe (souvent, car j'utilise des mots de passes alambiqués et donc impossible de m'en souvenir!), je lance donc l'ancien puis le nouveau gestionnaire et j'en profite pour mettre à-jour le nouveau. Bon, je suis quand même obligé de rentrer mon mot de passe principal pour chacun d'eux mais c'est une sécurité à ne pas contourner... Trop dangereux par les temps qui courent...!

J'en avais déjà parlé par le passé mais cette fois, avec mon lanceur de gestionnaires de mots de passe, j'ai eu un problème (sous Manjaro + XFCE): la 2e appli refusait tout bonnement de s'ouvrir tant que la deuxième n'était pas fermée... ce qui ne me convenait pas du tout! J'ai donc tâtonné et je me suis rendu-compte qu'en mettant 1 seule "Esperluette" (le signe "&"), ça fonctionnait nickel. D'habitude, en effet, on en met 2: "&&". L'utilisation du point-virgule (;) ne fonctionne pas non plus ici.
Ce genre de commande est une sorte de script simplifié.


 sh -c "keepassx & password-gorilla"



Un autre exemple

Chaque matin, je fais mon bulletin météo (amateur) et ceci depuis près de 10 ans. Cela m'oblige à ouvrir de nombreuses applications (notamment des ChromeApps) pour avoir une bonne vue d'ensemble du temps dans la région mais je lance aussi mon éditeur html. Un lanceur d'applis "par lots" n'est donc pas inintéressant. Ça m'évite d'avoir à fouiller dans mon panel (dock).


 sh -c "leafpad & /opt/google/chrome/google-chrome --app-id=xxxxxx & bluegriffon"

À noter que le "&" ou "esperluette" (en Français. "Ampersand" en Anglais) est un opérateur qui signifie "et". En "bash", ce caractère est d'habitude dédoublé (&&).

  • && entre deux commandes: si la première rate, la deuxième n'est pas lancée.
  • & (1 seule). Je n'ai trouvé aucune explication concernant son utilité. Tout ce que je sais c'est qu'elle fonctionne chez moi..
  • ; (point-virgule ou semicolon en Anglais): même si la première commande rate, la deuxième ou les suivantes seront lancées (ne fonctionne pas dans le cas présent)



Un autre exemple de commande multiple et son équivalent en script

 sh -c "cd /my_folder; rm *.jar; svn co path to repo; mvn compile package install"  

Script:

 #! /bin/sh
cd /my_folder \
&& rm *.jar \
&& svn co path to repo \
&& mvn compile package install  


Encore un autre...

Dukto est une application que j'utilise fréquemment. Elle permet d'échanger du texte, des fichiers et même des dossiers entre machines du même réseau y compris avec un smartphone. Malheureusement, ça ne fonctionne plus via un VPN. J'ai donc modifié le lanceur de Dukto comme suit (il stoppe "kill" d'abord le VPN puis lance Dukto dans la foulée):

 sh -c "sudo killall openvpn; /usr/bin/dukto"  


vendredi 25 octobre 2019

Actualisé: MANJARO: AU SECOURS! RC.LOCAL NE FONCTIONNE PLUS !

En passant récemment à Manjaro, j'ai constaté que je ne pouvais plus lancer mon cher VPN via rc.local... Snif!


Cette méthode est peu connue. Le VPN (Openvpn) est ainsi lancé avant que le Bureau ne s'affiche ce qui renforce la sécurité mais aussi, c'est la seule manière que j'avais trouvé  pour le lancer sans avoir à taper de mot de passe. La philosophie d'Openvpn à l'époque était en effet de ne pas autoriser le lancement en auto-login (pour des raisons de sécurité?). Pour info, ma méthode -très simple- s'inspire d'une méthode sous Windows. En faisant une recherche sur ce blog, vous n'aurez aucun mal à la retrouver. Je vais d'ailleurs faire un nouvel article plus simple bientôt.

Après de nombreuses et longues recherches, j'ai appris que rc.local était tout simplement désactivé sur certaines distros utilisant systemd dont la dernière (16) de Manjaro. Ce n'était pas évident à découvrir car il reste par contre actif sur les dernières versions Ubuntu (16.04 au moins) qui utilisent aussi systemd. Z'auraient pu prévenir!

Cette méthode a déjà été traitée ici -récemment- dans un autre article plus vaste mais je tenais à la mettre en évidence car elle devrait intéresser pas mal de monde étant donné sa simplicité... Je vais d'ailleurs en faire une version en Anglais...

De plus, toujours grâce à sa simplicité, on pourra extrapoler pour créer facilement d'autres services.


Pour réactiver rc.local (via systemd)

1. Créez* un fichier service /etc/systemd/system/rc-local.service

sudo gedit /etc/systemd/system/rc-local.service

2. enregistrez-le

*Rappel: sous Linux, ouvrir un fichier qui n'existe pas équivaut à le créer

3. copiez-collez dedans (version simplifiée):

[Unit]
Description=/etc/rc.local compatibility

[Service]
Type=simple
ExecStart=/etc/rc.local
RemainAfterExit=yes

[Install]
WantedBy=multi-user.target

4. Enregistrez-le à nouveau

5. Et dans un Terminal (pour l'activer):

 # sudo systemctl enable rc-local.service 


6. Pour finir, il suffit de redémarrer votre bécane...

7. Si votre VPN, ne démarre toujours pas, vérifiez que le fichier /etc/rc.local est bien autorisé comme exécutable (dans "Propriétés").

RE-MODIFIÉ: MANJARO | SYSTEMD

[MODIFIÉ]
J'ai installé Manjaro depuis 3 jours sur une de mes machines. Je suis subjugué et enchanté par sa nervosité. Sans avoir fait grand-chose pour l'optimiser il démarre parfois en 4,2 secondes (si je ne tiens pas compte du passage par l’écran de login, bien-sûr) soit environ 6 à 8 fois plus rapide que mon Ubuntu Mate! Mon PC est un Brix entrée-de-gamme, donc, assez bien, mais pas du tout une Ferrari!

Pour savoir le temps que met votre machine à démarrer (avec la réponse):

Avec Manjaro XFCE sur mon Brix BXBT-2807, 8 GB de RAM, disque SSD:

 $ systemd-analyze
Startup finished in 2.137s (kernel) + 2.157s (userspace) = 4.295s


Eeebox B-202 Asus 2 GB de RAM, SSD moderne

 $ systemd-analyze 
Startup finished in 4.557s (kernel) + 7.647s (userspace) = 12.204s

Phénoménal! Si le Brix est relativement performant (c'est reconnu), ce n'est pas le cas de l'Eeebox qui date de la fin des années 2000 (2009, je pense) et qui était déjà à cette époque quelque peu poussive...

Bientôt, je ferai un article sur Manjaro pour partager mes premières expériences et impressions. À part quelques petites difficultés à retrouver ses marques, Manjaro n'est guère plus compliqué qu'Ubuntu. Et quel bonheur! Quelle bombe! Ce n'est pas une simple impression psychologique, c'est flagrant!

Pour aujourd'hui, je vais simplement vous montrer comment contourner l'absence de rc.local dans Manjaro. Ce fichier n'est pas réellement absent, il est bien là dans /etc/ mais il ne fonctionne pas car probablement désactivé. Dans certaines distros, il est carrément passé à la trappe... En fait, on n'utilise en principe pas rc.local avec systemd.
L'ennui, c'est que gérer Systemd n'est pas à la portée de M. tout-le-monde. Perso, j'utilise depuis lontemps rc.local pour lancer certaines applis automatiquement et notamment mon VPN.


Pour réactiver rc.local (avec un service de systemd)


Créez un fichier service /etc/systemd/system/rc-local.service

sudo gedit /etc/systemd/system/rc-local.service



[MODIFIÉ] Et copiez-collez dedans (version simplifiée):

[Unit]
Description=/etc/rc.local compatibility

[Service]
Type=simple
ExecStart=/etc/rc.local
RemainAfterExit=yes

[Install]
WantedBy=multi-user.target

[MODIFIÉ] On notera Type=simple au lieu de oneshot (voir plus bas pourquoi)

Ensuite, dans un Terminal (pour l'activer)

 # sudo systemctl enable rc-local.service 


Pour finir, il suffit de redémarrer.

Si ça ne marche toujours pas

Si votre VPN, ne démarre toujours pas, vérifiez que le fichier /etc/rc.local est bien coché comme exécutable (dans "Propriétés").

[MODIFIÉ] Notez que cela peut poser problème détecté par la commande systemd-analyze (voir au début) car celle-ci peut répondre que le boot-up n'est pas terminé (et ne se terminera jamais!). Voir note plus haut [MODIFIÉ] et en fin d'article. C'EST DONC RÉSOLU.


Pour Info: le contenu de mon rc.local


#!/bin/bash
openvpn --config /etc/openvpn/monvpn.ovpn
# Il faut toujours mettre exit 0 à la fin:
exit 0


D'autres commandes intéressantes et en rapport:


  • Liste des services "enabled" (activés):

 systemctl list-unit-files --type=service | grep enabled 


  • Voir les services qui ralentissent (disponible aussi dans Systemd-Manager):

systemd-analyze blame


  • Un utilitaire IN-DIS-PEN-SABLE pour gérer les services lancés par Systemd: Systemd-Manager (recherche Google)


*NOTE: Pourquoi "Type=simple" au lieu de "Type=oneshot" ? À l'origine c'était ce dernier (oneshot) mais quand on faisait un "systemd-analyze", on se rendait-compte que le startup ne finissait jamais ou durait plus de 15 mn! Avec une autres option, il se finissait bien mais le VPN aussi! Avec "simple", pas problème.